Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le réveil de Manu Ginobili

C’est la grande citation des playoffs : « ne jamais sous-estimer le coeur d’un champion ». Le champion en question, c’est évidemment San Antonio, mais c’est surtout Manu Ginobili.
Après les deux premières manches, l’Argentin était catégorique. « J’endosse la responsabilité des deux défaites. Tout est de ma faute« . Après ce mea culpa courageux et alors qu’il joue avec une cheville et une main gauche blessées, l’arrière-ailier des Spurs a profité du Game 3 pour prouver qu’il n’avait rien perdu de son talent.
Conscient que son joueur n’était pas au mieux physiquement, Gregg Popovich l’avait replacé sur le banc. Si Manu a reçu le trophée du meilleur sixième homme, c’est sans doute parce qu’il est plus efficace comme joker que comme titulaire.

Et il l’a confirmé cette nuit, plantant 30 pts avec un 5/7 à 3 pts. Un Ginobili efficace dès son entrée sur le parquet à 5 minutes de la fin du premier quart-temps. 15-8 pour les Lakers mais l’Argentin plante deux tirs longue distance pour ramener les siens à 15-14, mais ce sont les Lakers qui virent en tête à la fin du premier quart-temps (24-21).
Dans le deuxième quart-temps, rebelote. Ginobili est partout. A 3 pts, en pénétration, aux lancers… Il permet aux Spurs de passer devant (33-30) et il réussit encore un 3 pts à la limite des 24 secondes à une minute de la pause. Un vrai coup de grâce qui laisse les Lakers à 10 pts à la pause (49-39). L’Argentin a déjà inscrit 22 pts !!!

Après la pause, on le verra moins. Les Lakers resserrent leur défense sur les extérieurs. Ça profite à Tim Duncan. Rien de surprenant que le public scande « MVP » lorsque « Dream Tim » est aux lancers. 22 pts, 21 rbds, 5 pds. Duncan a dominé sous les panneaux comme jamais. Gasol, trop tendre, et Odom, maladroit, ne peuvent rien faire.
L’écart grimpe à 20 points. Tout le monde pense au Game 1 et au hold-up des Lakers. Mais cette fois-ci, les Spurs ne lâchent rien. Les Lakers reviennent à -15, puis -11, Kobe inscrit même 9 points en 1 minute 30. Mais Duncan sur un 2+1 et Ginobili, encore sur un 3 pts, tuent tout suspense.
A l’arrivée, ça donne 103-84 pour des Spurs concentrés sur le rebond et la défense. Le Big Three a répondu présent avec 30 pts pour Ginobili, 22 pts pour Duncan et 20 pts pour Parker.
Côté Lakers, Kobe Bryant plante 30 pts mais Bruce Bowen a fait un boulot énorme sur lui, en le coupant de ses coéquipiers (1 seule passe). Le tout sans faire de fautes (un seul lancer, raté, pour Kobe!).


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés