Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Luka Garza pense être dans le bon environnement chez les Wolves

NBA – Après une saison rookie discrète chez les Pistons, l’intérieur titulaire d’un « two-way contract » va tenter de grappiller des minutes dans le Minnesota.

Deuxième saison dans la grande ligue et deuxième « two-way contract » pour Luka Garza. Comme la saison passée avec les Pistons, le 52e choix de la Draft 2021 est promis à des allers-retours entre les Iowa Wolves en G-League et l’équipe première en NBA, les Wolves.

Pour l’intérieur, coupé par Detroit cet été, ce contrat, également proposé à Eric Paschall, représente déjà un premier accomplissement. « J’étais très heureux d’arriver ici avec un objectif. Beaucoup d’objectifs. Mais c’était une première étape pour moi. Et maintenant, il faut passer à la suivante », se fixe l’intérieur de 23 ans.

Celui-ci se sent déjà bien dans le Minnesota. Là-bas, il va pouvoir observer de près Karl-Anthony Towns et Rudy Gobert, tandis que Naz Reid semble être promis à un rôle de première rotation derrière les deux titulaires.

« Le staff, le système, les joueurs, tout me convient parfaitement. Pour un jeune intérieur de cette ligue, il n’y a pas de meilleur environnement, avec le meilleur intérieur offensif de la ligue (Towns) et le meilleur intérieur défensif (Gobert). Quels meilleurs gars pour apprendre ? », se demande l’ancienne star de la fac d’Iowa.

Retrouver l’Iowa

Un état voisin du Minnesota où il était une vedette universitaire et où il va désormais pouvoir poursuivre son développement, en G-League. « C’était l’un des éléments qui m’a incité à venir ici. Pouvoir développer mon jeu, mais le faire dans un endroit qui est en fait ma deuxième maison. Je suis de Washington, mais maintenant j’ai l’impression d’être de l’Iowa. Je suis donc vraiment impatient », livre-t-il.

À voir toutefois si Chris Finch ne va pas finir par être tenté de l’intégrer à la rotation. Durant cette présaison, il a amorti son temps de jeu lorsqu’il en avait : 15 points en 12 minutes puis 10 points en 12 minutes face aux Lakers. « Il peut shooter, marquer au poste. Ce que j’aime chez lui, c’est que sa prise de décision sans le ballon est vraiment de haut niveau. Il sait où poser un écran, où se placer, comment créer du mouvement. Dans notre attaque, c’est très important », énumère le coach.

L’attaque semble clairement être un secteur où il compte apporter, de par sa capacité à sanctionner de loin notamment (4/6 en cumulé sur la pré-saison).

« Je peux étirer le jeu mais aussi marquer à l’intérieur. Je peux distribuer un peu, je travaille sur cet aspect. J’ai toujours été un scoreur. Ce n’est pas comme si je ne savais pas passer, mais la plupart des équipes dans lesquelles j’ai été, mon rôle était de marquer. » Ce sera sans doute moins nécessaire avec les Wolves.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →