Summer
league
Summer
league
CHI
MIL22:30
NYK
CHA23:00
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Preview 2022/23 | La jeunesse prend le pouvoir à Houston

NBA – Stephen Silas va diriger un groupe extrêmement jeune et talentueux qui aura pour objectif de continuer de progresser. Avec de la discipline, c’est possible.

L’EuroBasket tout juste terminé, Basket USA démarre sa traditionnelle présentation, franchise par franchise, de la saison NBA à venir. Comme chaque année, celle-ci prend la forme d’un compte à rebours, du pire bilan de la ligue à notre favori pour le titre de champion.

Après un passage par la conférence Est avec les Pacers, nous voilà de retour à l’Ouest, dans le Texas. Depuis deux saisons et le départ de James Harden, les Rockets sont en totale reconstruction. Ils repartent de zéro et les résultats le prouvent : 17 succès en 2020/2021, puis 20 victoires la saison passée. Aucune équipe n’a fait pire sur cette période dans la ligue…

Le départ de Christian Wood, meilleur marqueur de l’équipe depuis deux ans, pourrait paraître comme un mauvais calcul, qui annoncerait une nouvelle saison galère pour les troupes de Stephen Silas. Mais comme l’encombrant dossier John Wall est rangé, c’est surtout le signe que ce sont désormais les jeunes qui auront tous les pouvoirs.

Le duo Kevin Porter Jr. – Jalen Green a déjà montré de belles choses en seconde partie de saison 2021/2022, sans oublier les promesses de Jae’Sean Tate, Kenyon Martin Jr, Josh Christopher ou encore Alperen Sengun et Usman Garuba, suivis par la franchise à l’Eurobasket. S’ajoutent ensuite une intéressante cuvée de rookies, avec Jabari Smith Jr (3e choix), Tari Eason (17e) et Tyty Washington Jr. (29e).

Cette pépinière de jeunes pousses aura évidemment de l’enthousiasme, de l’énergie et du talent à revendre. Cette jeunesse va commettre des erreurs, surtout les rookies qui découvriront le haut niveau et n’auront pas de vétérans (sauf Eric Gordon) pour les guider, et sans doute peiner en défense dans un premier temps, mais il y a un énorme potentiel pour faire trembler beaucoup d’adversaires. C’est à Stephen Silas, qui a enfin eu un été serein pour travailler, d’installer une discipline et un jeu cohérent, tout en profitant de la vitesse de ses extérieurs et de la fougue de son groupe, afin de trouver le bon équilibre et poser les solides bases d’une reconstruction réussie.

LES MOUVEMENTS DE L’ÉTÉ

Arrivées : Jabari Smith Jr, Tari Eason, Tyty Washington Jr.
Départs : Christian Wood (Mavericks), John Wall (Clippers), Trevelin Queen (Sixers)

LE JOUEUR À SUIVRE : Jalen Green

Plusieurs joueurs seront intéressants à observer cette saison à Houston, mais peut-être aucun plus que Jalen Green. L’arrière a terminé sa première année en boulet de canon avec 28.1 points de moyenne sur les neuf derniers matches, enchaînant les rencontres à plus de 30 points. Durant la seconde partie de saison, après le All-Star Game, il fut plus constant et tranchant et la question de la confirmation se pose naturellement : pourra-t-il encore surfer en 2022/2023 sur ses performances si impressionnantes de mars/avril, lorsque les matchs auront un véritable enjeu ?

Avec sa capacité à marquer des points, sa détente et ses actions spectaculaires, c’est un All-Star en puissance, auquel on va demander de porter les Rockets, d’être un leader. Même si les défaites s’accumulent, les Rockets pourront être satisfaits si leur arrière devient une menace constante.

Pour sa deuxième saison, son coach attend plus de puissance physique chez son jeune arrière, pour mieux résister aux coups, et il faudra aussi être plus adroit à 3-pts, comme ce fut le cas dans les derniers jours de la saison passée. C’est avec un tir extérieur plus précis et régulier que Jalen Green pourra totalement faire exploser les défenses.

Moyenne d’âge : 24.2 ans
Masse salariale : 129.1 millions de dollars (26e)

LE SCÉNARIO IDÉAL

Le travail estival de Stephen Silas ainsi que la continuité des deux dernières saisons payent. Les Rockets ont désormais une identité, ils font des progrès en défense quand en attaque, le ballon circule et le talent de chacun s’associe à celui des autres. Un collectif commence à naître.

Jalen Green est celui qui brille le plus, sans éclipser les autres, et prouve que son coup de chaud de la fin de saison passée n’était bien qu’un petit aperçu de ses capacités. Kevin Porter Jr. veut sa prolongation de contrat et joue juste, Alperen Sengun et Usman Garuba ont pris du volume pendant l’EuroBasket et Jabari Smith Jr., qui désirait prouver que le Magic a eu tort de ne pas miser sur lui pour le premier choix de la Draft, réussit ses premiers pas.

Ça joue vite et c’est plaisant, parfois même spectaculaire, et quelques cartons viennent faire plaisir au public du Toyota Center. Houston quitte enfin les bas-fonds de la conférence Ouest et les Texans sont dans la course pour le « play-in » jusque dans les derniers jours de l’exercice, en avril. On attend la suite.

LE PIRE SCÉNARIO

L’envie et la jeunesse ne suffisent pas pour gagner des matches. Le manque d’expérience, de joueurs avec des années au compteur qui savent négocier les matches plus les limites de jeunes éléments encore perfectibles plombent les ambitions et les promesses. Kevin Porter Jr. et Jalen Green font toujours des statistiques mais, faute de justesse technique, ne parviennent pas à faire progresser leur équipe et leurs coéquipiers et leur duo ne semble toujours pas complémentaire. Tyty Washington Jr. n’est jamais loin non plus pour forcer et le jeu collectif est grippé.

Déjà fragilisée par les imprécisions des extérieurs, l’association entre Jabari Smith Jr. et Alperen Sengun à l’intérieur tâtonne. Malgré l’énergie des Garuba, Tate, Martin Jr. et autre Christopher, la défense est toujours aussi perméable et Houston coule systématiquement contre des équipes bien en place offensivement.

Face à cette désorganisation, Stephen Silas piétine et change souvent de cinq majeur. Le coach ne trouve pas les solutions et Houston reste, pour la troisième fois de suite, dans le groupe des très mauvais élèves de la saison, promis à la Draft. Les dirigeants craquent et lâchent Stephen Silas, pour relancer un projet qui ne décolle pas.

CONFÉRENCE OUEST
15 – Thunder 14 – Spurs 13 – Jazz 12 – Rockets 11 – …
10 – … 9 – … 8 – … 7 – … 6 – …
5 – … 4 – … 3 – … 2 – … 1 – …
CONFÉRENCE EST
15 – Magic 14 – Pacers 13 – … 12 – … 11 – …
10 – … 9 – … 8 – … 7 – … 6 – …
5 – … 4 – … 3 – … 2 – … 1 – …

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités