Pariez en ligne avec Unibet
  • ATL1.69DAL2.14Pariez
  • MIA2.09MIL1.72Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Zach LaVine sûr de sa compatibilité avec DeMar DeRozan

NBA – Parmi les attractions de la prochaine saison, les Bulls pourront compter sur un duo Zach LaVine – DeMar DeRozan impatient à l’idée de cohabiter, pour redresser la franchise de l’Illinois.

En six mois, Chicago est passé d’un statut d’équipe du bas de tableau de la conférence Est à celui de prétendant sérieux au Top 8. Les arrivées successives de Nikola Vucevic, Lonzo Ball et DeMar DeRozan n’y sont évidemment pas étrangères, eux qui sont venus épauler Zach LaVine et Patrick Williams, dans le cinq de départ de la franchise.

Ajoutez-y, en sortie de banc, les renforts d’Alex Caruso, Derrick Jones Jr, Tony Bradley ou encore Alize Johnson et vous obtenez là un groupe clairement en mesure de viser les playoffs ou, au moins, le « play-in » de fin de saison, sous les ordres de Billy Donovan.

Absents du Top 8 de leur conférence depuis 2017, les dirigeants des Bulls espèrent retrouver les sommets. Avec autant de nouveaux visages, et un vécu collectif proche du néant, rien ne dit pour autant que la mayonnaise prendra correctement (et rapidement) dans l’Illinois, malgré la présence du duo LaVine/DeRozan sur les extérieurs.

L’envie commune de gagner comme remède miracle

Une association qui en fait saliver plus d’un, mais qui en laisse d’autres dubitatifs. En cause : le supposé manque de compatibilité entre les deux All-Stars, scoreurs nés, qui n’inquiète cependant ni DeMar DeRozan, ni Zach LaVine.

« Je ne comprends pas, ce sont simplement des bruits extérieurs », concède d’abord l’ancien arrière des Wolves, dans les colonnes de Heavy.com. « Mais nous faisons partie des meilleurs basketteurs de la planète, nous savons ce qu’il faut faire pour que cela fonctionne. C’est notre travail d’apprendre à nous connaître, que ce soit en tant qu’individu ou basketteur. C’est facile de faire fonctionner quelque chose sur le terrain si vous avez le même objectif, à savoir gagner. »

Pour mener à bien sa mission, et enfin découvrir les playoffs, après sept premières années galères dans la ligue, Zach LaVine espère que l’altruisme sera au coeur du nouveau projet lancé par Chicago.

« Je ne pense pas que quelqu’un soit égoïste dans cette équipe », estime le 13e choix de la Draft 2014. « [Avec cette mentalité], nous allons comprendre comment faire pour que cela fonctionne, car nous sommes de trop bons basketteurs, nous travaillons trop dur et nous sommes trop concernés par le jeu pour que ça ne soit pas le cas. […] Nous devons rester nous-mêmes et apprendre à former une équipe. Certains rôles devront être définis, mais c’est pour ça que nous sommes là : gagner en équipe. »

S’épanouir enfin dans son costume de patron

À 26 ans, et après son été doré avec Team USA, Zach LaVine s’apprête donc à attaquer sa cinquième saison chez les Bulls, dans la peau du véritable patron du vestiaire, puisqu’il est maintenant le joueur le plus ancien de l’effectif, depuis les départs de Lauri Markkanen et Denzel Valentine vers Cleveland.

« C’est un business », confie l’ancien pensionnaire de UCLA, à propos du changement d’équipe de ses désormais ex-coéquipiers. « Je ne leur souhaite rien d’autre que le meilleur, car ce sont d’excellents coéquipiers et de supers gars. Mais ils ont aussi dû penser à ce qui était le mieux pour eux. Plus vous durez dans cette ligue, plus vous comprenez qu’il faut apprendre à faire ce qui est le mieux pour l’équipe, mais aussi pour vous. »

All-Star l’an passé, Zach LaVine sait qu’il lui faudra dorénavant briller collectivement pour ne plus être catalogué comme un simple soliste ou joueurs à stats. Et, ainsi, s’imposer définitivement comme le « franchise player » à part entière de cette formation de Chicago, à la dérive depuis le départ de Jimmy Butler en 2017.

Zach LaVine Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2014-15 MIN 77 25 42.2 34.1 84.2 0.4 2.4 2.8 3.6 2.1 0.7 2.5 0.1 10.1
2015-16 MIN 82 28 45.2 38.9 79.3 0.3 2.5 2.8 3.1 2.4 0.8 1.9 0.2 14.0
2016-17 MIN 47 37 45.9 38.7 83.6 0.4 3.0 3.4 3.0 2.2 0.9 1.8 0.2 18.9
2017-18 CHI 24 27 38.3 34.1 81.3 0.4 3.5 3.9 3.0 2.3 1.0 1.8 0.2 16.7
2018-19 CHI 63 35 46.7 37.4 83.2 0.6 4.0 4.7 4.5 2.2 1.0 3.4 0.4 23.7
2019-20 CHI 60 35 45.0 38.0 80.2 0.7 4.1 4.8 4.2 2.2 1.5 3.4 0.5 25.5
2020-21 CHI 58 35 50.7 41.9 84.9 0.6 4.4 5.0 4.9 2.4 0.8 3.5 0.5 27.4
Total   411 31 45.8 38.5 82.4 0.5 3.3 3.8 3.8 2.2 0.9 2.7 0.3 19.1

A lire aussi