Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Entre Chris Bosh et le Heat, c’est une bien longue histoire

NBA – Des routes qui se croisent ou s’éloignent. Chris Bosh et Miami, ce sont des moments réussis mais aussi un rendez-vous manqué en tout début de carrière.

En jouant six saisons et en remportant deux titres avec le Heat, Chris Bosh a bien évidemment marqué la franchise floridienne autant que sa carrière est marquée par South Beach.

Le nouveau Hall of Famer aurait pu rejoindre Miami dès 2003, comme ne pas signer en Floride en 2010 ou la quitter quatre ans plus tard. Son histoire avec le Heat est longue et semée de rendez-vous manqués et réussis.

« Si Dwyane Wade avait rejoint Toronto, on aurait pris Chris Bosh »

Première étape donc : la Draft 2003. On le sait, l’intérieur fut sélectionné en quatrième position par les Raptors, devant Dwyane Wade qui a filé, lui, à Miami.

« Pour ma Draft, ils avaient essayé de me recruter », raconte le champion 2012 et 2013, au Sun Sentinel, en parlant des dirigeants du Heat. « Absolument », confirme Pat Riley. « On pensait à un intérieur avant Wade, suite aux problèmes de santé d’Alonzo Mourning. Si Dwyane avait rejoint Toronto, on aurait pris Chris Bosh. »

L’histoire de Miami aurait été profondément changée. Pat Riley aurait-il alors fait venir Shaquille O’Neal à l’été 2004, comme il l’a fait pour épauler son jeune arrière talentueux ? Et si c’est le cas, le duo Bosh – O’Neal aurait-il remporté le titre en 2006, comme ce fut le cas avec Wade et le Shaq ?

« J’aurais eu du succès là-bas, j’aurais adopté la culture, mais pour le titre de 2006, je ne sais pas », concède Chris Bosh. « Avec Bosh, on n’aurait peut-être pas transféré Caron Butler, car en ayant Chris et Shaquille, on aurait eu besoin de joueurs extérieurs », analyse Pat Riley.

Deuxième étape : le « Big Three » en 2010. On a appris depuis quelques temps comment Miami avait remporté une partie de poker face à Chicago. Chris Bosh confirme que les Bulls étaient très motivés pour le signer.

« Ils m’ont mis une sacrée pression », se souvient-il. « Ils m’ont montré des scénarios avec Dwyane Wade et moi, ou avec LeBron James et moi. Durant ces instants-là, Miami avait encore pas mal d’obstacles à franchir. »

«  »Si j’avais rejoint Houston, je suis assez confiant : on aurait eu du succès »

Pat Riley sera le meilleur négociateur pour attirer Chris Bosh et James à Miami, afin d’entourer Dwyane Wade et de former l’équipe légendaire qui va disputer quatre Finals de suite entre 2011 et 2014, pour deux titres. Le dirigeant avait notamment séduit Chris Bosh avec un joli cadeau : une bague de champion, qu’il a récupérée ce week-end pendant le discours du nouveau Hall of Famer.

En 2003, Chris Bosh n’était pas loin de venir à Miami. En 2010, il n’était pas loin de ne pas venir à Miami. En 2014 : il est proche de quitter Miami. LeBron James revient à Cleveland quand l’intérieur reçoit une offre de 88 millions de dollars sur quatre ans de la part des Rockets, pour l’associer à James Harden et Dwight Howard.

« Si j’avais rejoint Houston, je suis assez confiant : on aurait eu du succès. J’avais eu des conversations avec James et Dwight. J’étais proche, très, très proche. J’étais si proche que je ne voulais pas prendre cette décision. Mais les affaires sont les affaires. Au moins, ce fut un moment intéressant. »

Pat Riley va en effet riposter avec une prolongation de 118 millions de dollars sur cinq ans, signée par Chris Bosh. Mais l’histoire est connue : sept mois après, le joueur est frappé par des caillots sanguins présents dans ses mollets, avec le risque de développer une embolie pulmonaire. Malgré son envie de continuer, en 2016, sa carrière doit s’arrêter brutalement et il prend officiellement sa retraite en 2019.

Tags →
A lire aussi