Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.21BOS4.7Pariez
  • TOR3.45IND1.33Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Stephen Curry, le poison d’avril

Face aux Sixers, le meneur des Warriors a continué sur son rythme du mois d’avril avec 49 points à 10/17 à 3-points.

Tout simplement incroyable ! Stephen Curry enchaîne match après match des performances que lui seul semble capable de produire. Lors de la victoire face aux Sixers d’un Joel Embiid candidat au titre de MVP, Stephen Curry a proposé une nouvelle « masterclass ». Au point même que le public de Philly lui a chanté des… « MVP, MVP » !!!

La ligne de stats est superbe : 49 points à 14/28 au tir dont 10/17 de loin et 11/12 aux lancers. Son raté en fin de partie le prive d’un nouveau match à 50 points, mais il venait d’inscrire 20 points en sept minutes.

Qu’importe, cela n’enlève rien au niveau de jeu absolument dingue du double MVP, et selon ESPN, Stephen Curry est le premier joueur de 33 ans ou plus à marquer 30 points sur 11 matchs d’affilée. Il égale aussi Michael Jordan avec deux matches de suite à 45 points et plus à cet âge-là.

Unique dans l’histoire de la NBA

Pour Steve Kerr, qui a côtoyé quelques scoreurs de légende, son protégé propose encore quelque chose de différent et d’inédit dans l’histoire de la NBA. « J’ai vu Kobe Bryant qui avait d’incroyables séries quand il était inarrêtable. Évidemment Michael Jordan a eu quelques moments où il était incandescent au scoring mais personne ne shoote comme Steph dans l’histoire de ce sport, même le Steph à son niveau habituel. C’est au-dessus de tout ça. »

Meilleur marqueur de l’histoire des Warriors depuis une semaine, Stephen Curry écrit jour après jour sa légende. Sur ce mois d’avril, le numéro 30 tourne à 40 points, 7 rebonds et 4 passes de moyenne avec des pourcentages dingues : 55% de réussite générale, 50% à 3-points et 90% aux lancers-francs !

Malgré ces chiffres vertigineux, le natif de l’Ohio essaye de ne pas trop y penser. « Avec le record de Wilt la semaine dernière et maintenant cette série, je suis évidemment conscient de tout ça. Mais on ne doit pas se mettre trop de pression, car ce n’est que du basket. Il fait être agressif évidemment mais il faut laisser le jeu venir à soi. C’est comme ça que je le perçois mais je m’amuse en jouant au basket et cela fonctionne. »

Avec 54 3-points lors de ses six derniers matchs, Stephen Curry tire sur tout ce qui bouge et personne ne semble en mesure de l’arrêter.

Cette nuit encore, il plante 10 tirs à 3-points. C’est la 4e fois en cinq matches qu’il atteint ce total, et la 21e fois en carrière. Son dauphin dans ce classement n’est autre que Klay Thompson avec « seulement » 5 rencontres.

Steve Kerr ne sait plus quoi dire de plus…

Adversaire hier mais coéquipier aujourd’hui, Andrew Wiggins se délecte des multiples exploits de son meneur. « Quand j’étais opposé à lui, je voyais ça de loin et on pouvait voir toute sa créativité. Mais lorsqu’on est dans son équipe, c’est totalement différent. Sa domination avec et sans ballon est dingue. »

Coéquipier de Stephen Curry depuis 2015, Kevon Looney pensait avoir tout vu avec son meneur de jeu, mais il corrige son jugement. « Lors de mon année de rookie, je ne pensais pas que quelqu’un puisse mieux jouer que ça. Je pensais que c’était le « must » en termes de shoot et de one-man show mais je pense que cette année peut l’amener à un tout autre niveau. Je me souviens toujours de 2016, à quel point c’était spécial et à quel point il voulait continuer de s’améliorer, de battre des records et de continuer à faire des choses jamais vues auparavant. »

Tous sont bluffés par le niveau de jeu affiché du meilleur marqueur des Warriors, à commencer par Steve Kerr. « Je ne sais pas quoi dire de plus… Après chaque après-match, on me demande ce que je pense de la performance de Steph. Peu importe ce que j’ai dit au dernier match, réutilisez-le ce soir. Parce que c’est la même chose match après match, son niveau de jeu est juste incroyable à regarder. »

Alors que les Warriors disposent d’une fin de calendrier clémente, avec neuf matches face à des formations à moins de 50% de victoires, Stephen Curry devrait avoir d’autres occasions de flamber pour accrocher les playoffs.

Stephen Curry Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2009-10 GOS 80 36 46.2 43.7 88.5 0.6 3.9 4.5 5.9 3.2 1.9 3.0 0.2 17.5
2010-11 GOS 74 34 48.0 44.2 93.4 0.7 3.2 3.9 5.8 3.2 1.5 3.1 0.3 18.6
2011-12 GOS 26 28 49.0 45.5 80.9 0.6 2.8 3.4 5.3 2.4 1.5 2.5 0.3 14.7
2012-13 GOS 78 38 45.1 45.3 90.0 0.8 3.3 4.0 6.9 2.5 1.6 3.1 0.2 22.9
2013-14 GOS 78 37 47.1 42.4 88.5 0.6 3.7 4.3 8.5 2.5 1.6 3.8 0.2 24.0
2014-15 GOS 80 33 48.7 44.3 91.4 0.7 3.6 4.3 7.7 2.0 2.0 3.1 0.2 23.8
2015-16 GOS 79 34 50.4 45.4 90.7 0.9 4.6 5.4 6.7 2.0 2.1 3.3 0.2 30.1
2016-17 GOS 79 33 46.8 41.1 89.8 0.8 3.7 4.5 6.6 2.3 1.8 3.0 0.2 25.3
2017-18 GOS 51 32 49.5 42.3 92.1 0.7 4.4 5.1 6.1 2.2 1.6 3.0 0.2 26.4
2018-19 GOS 69 34 47.2 43.7 91.6 0.7 4.7 5.4 5.2 2.4 1.3 2.8 0.4 27.3
2019-20 GOS 5 28 40.2 24.5 100.0 0.8 4.4 5.2 6.6 2.2 1.0 3.2 0.4 20.8
2020-21 GOS 62 34 48.3 42.1 91.8 0.5 5.0 5.5 5.7 1.9 1.2 3.3 0.1 31.8
Total   761 34 47.7 43.3 90.7 0.7 3.9 4.6 6.5 2.4 1.7 3.1 0.2 24.2

Tags →
A lire aussi