Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draymond Green reconnaît ses torts après son expulsion

L’intérieur, expulsé en fin de rencontre à Charlotte il y a quelques jours, a reconnu sa responsabilité dans la défaite des siens.

« Je peux reconnaître mes torts et quand j’ai tort. » Draymond Green a fait son mea culpa lundi soir lors d’une conférence de presse, quelques jours après son expulsion sur le parquet des Hornets. L’intérieur des Warriors a fait part de sa gêne par rapport à cet incident, se disant même plus préoccupé par ce dernier que par… sa suspension en 2016, pour le match 5 des Finales NBA.

« J’avais tort, livre Green. Je dois faire en sorte de me racheter auprès de mes coéquipiers. Comme je l’ai dit aux gars, j’apprécie le soutien que je reçois, mais cette attitude ne mérite pas d’être soutenue. Ce soutien implique une responsabilité et je l’ai laissée de côté. »

Son expulsion est en effet survenue au plus mauvais moment, à une dizaine de secondes de la fin de ce match. Terry Rozier a ainsi pu inscrire les deux lancers-francs offerts pour égaliser, avant de convertir le tir de la gagne dans la foulée.

L’erreur d’un vétéran face à des jeunes

Cette défaite peut en bonne partie lui être imputée. Son coach, Steve Kerr, a d’ailleurs estimé qu’il avait « dépassé les bornes ». Draymond Green est particulièrement gêné parce qu’il était censé avoir un « contrôle total » de la situation.

« Et j’ai perdu ce contrôle et le match nous a échappé, à mes coéquipiers et moi. Je crois que c’est la raison pour laquelle ça m’ennuie le plus, parce que gagner un match NBA n’est pas simple. Et les gars de cette jeune équipe (les Hornets) n’ont pas beaucoup d’expérience de la victoire. Priver mes coéquipiers de ce match, pour lequel ils ont travaillé si dur, était un peu frustrant pour moi parce que je les ai laissés tomber. »

De son côté, Steve Kerr rappelle que son intérieur est largement respecté au sein du vestiaire. Avec Stephen Curry, il est évidemment l’un des derniers représentants de la grande et récente épopée des Warriors, couronnés trois fois en quatre ans.

Gérer ses émotions, il sait faire

Alors oui, son joueur a commis une « erreur » mais « si on veut gagner un match, on a besoin de Draymond dans l’équipe. Il est loyal, c’est un compétiteur et un gagnant. Et si le prix à payer pour ça est qu’il déborde dans ses émotions, alors c’est comme ça… »

Frustré que cet incident ait déjà repoussé au second plan ses récents propos sur le dossier Andre Drummond, le joueur de bientôt 31 ans pense pouvoir tirer du positif de cette épreuve.

« Je crois à 100% que je vais m’améliorer. En ce qui concerne le contrôle de mes émotions, je sais comment m’y prendre. Je les ai laissées prendre le dessus ce jour-là, mais pour quelqu’un qui peut prendre 15 fautes techniques par an (ndlr : c’est sa moyenne depuis quatre ans, il en compte 7 cette saison) et ne jamais franchir cette ligne, je pense savoir assez bien contrôler mes émotions. »

Draymond Green Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 GOS 79 13 32.7 20.9 81.8 0.7 2.6 3.3 0.7 2.0 0.5 0.7 0.3 2.9
2013-14 GOS 82 22 40.7 33.3 66.7 1.1 3.9 5.0 1.9 2.8 1.2 1.1 0.9 6.2
2014-15 GOS 79 32 44.3 33.7 66.0 1.4 6.8 8.2 3.7 3.2 1.6 1.7 1.3 11.7
2015-16 GOS 81 35 49.0 38.8 69.6 1.7 7.8 9.5 7.4 3.0 1.5 3.2 1.4 14.0
2016-17 GOS 76 33 41.8 30.8 70.9 1.3 6.6 7.9 7.0 2.9 2.0 2.4 1.4 10.2
2017-18 GOS 70 33 45.4 30.1 77.5 1.1 6.6 7.6 7.3 2.6 1.4 2.9 1.3 11.0
2018-19 GOS 66 31 44.5 28.5 69.2 0.9 6.4 7.3 6.9 3.0 1.4 2.6 1.1 7.4
2019-20 GOS 43 28 38.9 27.9 75.9 0.5 5.7 6.2 6.2 2.6 1.4 2.3 0.8 8.0
2020-21 GOS 31 30 39.1 23.7 71.1 0.7 5.3 6.1 8.6 3.2 1.4 2.7 0.7 5.7
Total   607 28 43.4 31.6 71.0 1.1 5.7 6.8 5.1 2.8 1.4 2.1 1.0 8.8

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |