Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Après la brouille du vestiaire, les Celtics ont répondu sur le terrain

Fier de ses joueurs, Brad Stevens estime qu’ils ont disputé cette troisième manche, déjà cruciale pour eux, avec « la bonne mentalité ».

À quel point cette brouille dans le vestiaire des Celtics, à l’issue du Game 2 face au Heat, a pu avoir un effet bénéfique chez eux ? La suite de leur parcours en playoffs le dira. Une chose est sûre, la réaction attendue des verts dans cette troisième manche a bien eu lieu.

Cette fois-ci, pas d’écroulement en seconde période comme ils l’avaient connu lors de deux première rencontres. Malgré une confortable avance de 13 points à la pause (63-50), Boston a continué à attaquer le cercle.

Délaissant le tir à 3-points, comparé au Heat (26 tentatives contre 44), les Celtics ont inscrit 60 points dans la raquette adverse contre… 36 seulement pour les Floridiens. Une différence colossale qui s’explique facilement pour Brad Stevens. « L’équipe toute entière a été agressive et a joué avec la bonne mentalité », formule le technicien.

Les accrochages en interne de ces derniers jours ont sans doute participé à forger, ou retrouver, cette mentalité. On rappelle que le coach avait décidé de réunir ses hommes forts pour mettre les choses en clair, après le dernier match. Visiblement au cœur de cette mini-tempête, Marcus Smart et Jaylen Brown ont pu s’expliquer.

« Des gars formidables dans ce vestiaire »

« Il y a des gars formidables dans ce vestiaire« , juge Jaylen Brown, meilleur marqueur de son équipe cette nuit, avec 26 points. « Il y a beaucoup d’émotion, beaucoup de passion, mais nous sommes une famille. Au bout du compte, nous sommes là l’un pour l’autre. Nous l’avons démontré en jouant ensemble. Nous sommes restés ensemble dans les moments difficiles. »

Il ajoute ainsi : « Mais nous n’avons pas baissé la tête. Notre volonté est restée intacte pour remporter ce match. »

« C’est quelque chose de normal, » complète Jayson Tatum, à propos des récents événements. « Tous ceux qui ont pratiqué un sport collectif le savent, on n’est pas censé être satisfait d’être mené 2-0. Si c’est le cas, alors vous vous en fichez. Pas nous. »

« Le basket est un jeu d’émotions, » poursuit-il. « Donc nous voulons que les gars soient frustrés, contrariés, qu’ils se sentent concernés. Il n’y a rien de personnel. On doit juste trouver des solutions. Ce n’est rien de plus que ça. » En trouvant des solutions pour remporter encore trois matches, les Celtics retrouveront la finale NBA.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés