Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.83LA 1.98Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interpellation mortelle d’un homme noir : LeBron James et Steve Kerr s’emportent à nouveau contre les violences policières

Très affecté, Stephen Jackson a multiplié les posts pour rendre hommage à son ami proche, George Floyd, décédé suite à son interpellation par la police de Minneapolis.

Quelques jours après la mort d’Ahmaud Arbery, des acteurs NBA élèvent de nouveau leur voix avec la mort de George Floyd. Cet Américain noir est décédé en début de semaine, suite à son interpellation par la police de Minneapolis. Les images de l’homme, plaqué au sol et ne pouvant respirer avec le genou d’un policier sur le cou, ont suscité l’indignation.

Y compris chez LeBron James, qui s’était mobilisé après la mort d’Eric Garner en 2014 dans des circonstances similaires, en prononçant lui aussi ces mots « I can’t breathe ».

https://www.instagram.com/p/CAq3fpCgyve/

« Vous comprenez MAINTENANT !!??!!?? Ou c’est toujours flou pour vous ?? », a vivement réagi la superstar des Lakers en faisant une référence visuelle au célèbre geste du footballeur américain, Colin Kaepernick, l’un des porte-drapeau du mouvement « Black Lives Matter ». Steve Kerr est également monté en créneau en dénonçant : « C’est un meurtre. Dégoûtant. Sérieusement, qu’est-ce qui cloche aux États-Unis ??? »

À la colère de ces deux derniers s’est ajoutée la tristesse de Stephen Jackson, qui a multiplié les posts Instagram pour rendre hommage à la victime, dont il était proche. L’ancien joueur NBA parle d’ailleurs d’un « jumeau ».

« Tout le monde savait que Floyd et moi, on s’appelait comme ça, » lâchait Stephen Jackson en vidéo, dans laquelle il apparaissait très affecté. « Il changeait de vie dans le Minnesota, il était conducteur de camions. Je lui avais juste envoyé deux, trois cartons de vêtements. Quoi que je puisse faire, je ne peux pas laisser passer ça. »

À noter que les quatre policiers impliqués dans cette interpellation ont été limogés. Un porte-parole de la police a affirmé que l’homme, qui semblait ivre ou drogué, s’était d’abord rebellé contre les agents appelés pour un délit mineur. Ces derniers auraient compris qu’il souffrait d’une détresse médicale après l’avoir menotté.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés