Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pistons veulent continuer de beaucoup shooter à 3-points… mais mieux

Dwane Casey avait déjà demandé à ses troupes de donner de l’importance au tir extérieur. Il en fera de même durant le training camp. Ne reste plus qu’à mettre les tirs !

C’est l’un des maux clairement identifiés par Dwane Casey lorsqu’est venu le moment de tirer le bilan de la saison écoulée. La volonté de l’ancien coach de Toronto était de voir son équipe prendre beaucoup de tirs à 3-points.

Il ne reste plus qu’à les mettre…

Ses joueurs l’ont d’ailleurs écouté puisque Detroit a terminé 6e au classement des formations qui ont pris le plus de tirs à 3-points par match (35) alors qu’ils n’en tentaient que 29 la saison précédente (16e). Problème : le pourcentage de réussite a régressé, passant de 37.3% à 34.8%.

Pour Dwane Casey, l’effort vaut le coup d’être poursuivi et les Pistons vont s’y atteler dès le début du training camp à partir de demain. « Notre identité doit être celle d’une équipe de tir à 3-points » a-t-il confirmé. « Nous devons être en phase avec la nouvelle NBA, le style de jeu que nous voulons établir. J’avais l’impression qu’on l’avait établi la saison dernière. Notre sélection de tirs était efficace d’un point de vue analytique. C’est juste qu’on ne mettait pas nos tirs. On a aussi eu du mal à finir près du cercle, mais toutes les statistiques montraient qu’on prenait les bons tirs. Maintenant, il faudra les mettre ».

Un an d’expérience et des renforts de choix

Le coach des Pistons espère que le temps aura fait son œuvre et que les schémas mis en place auront été définitivement assimilés par ses protégés. « On va continuer à prendre les mêmes tirs, et je pense que maintenant, avec un an d’expérience ensemble, on a mieux assimilé tout ça » a-t-il poursuivi. « On pourra même en prendre encore davantage. On ne va pas changer. On va rester une équipe qui joue le pick-and-roll et le tir à 3-points. Ça va aider tout le monde à se sentir plus à l’aise pour en prendre ».

Le visage du roster pourrait également aider à faire grimper le pourcentage de réussite, entre Markieff Morris (34% en carrière), Tony Snell (38.2%), Joe Johnson (37.1%) mais aussi Derrick Rose.

Le meneur n’a pourtant jamais été connu pour être un grand shooteur et tournait à moins de 30% en carrière avant la saison dernière. Mais en 2018-2019, il a brillamment corrigé le tir en affichant 37% de réussite à 3-points en 3 tentatives en moyenne par match avec Minnesota. De quoi gonfler l’adresse extérieure de Detroit ?

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés