Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Après le feuilleton Anthony Davis, la NBA veut revoir les règles de la free agency

La NBA et des patrons regrettent que des stars demandent à être transférés alors qu’ils sont encore sous contrat…

Mardi, les trente patrons des franchises NBA étaient réunis à Las Vegas, autour d’Adam Silver, pour évoquer la bonne santé financière du championnat, les changements des règles mais aussi la free agency.

La direction de la NBA, comme les dirigeants, sont préoccupés par les demandes de transfert de joueurs vedettes sous contrat, comme ce fut le cas pour Anthony Davis pendant la saison ou Paul George ce week-end. Clairement, des discussions ont lieu avant l’ouverture du marché des transferts et la NBA ne l’apprécie pas…

« Il y a du travail à faire… Comme je l’ai déjà dit, c’est une question de conserver le juste équilibre et d’avoir le sentiment que les règles du jeu sont les mêmes pour tout le monde » a expliqué Adam Silver lors d’un point presse. « C’est ce que les équipes veulent savoir. Je pense qu’elles se retrouvent dans des situations difficiles face à un joueur, avec des discussions qui se déroulent plus tôt que prévu ou qui n’entrent pas dans le cadre de la convention collective. Cela met les équipes dans une position très délicate car elles lisent ou entendent que d’autres équipes utilisent d’autres moyens pour rivaliser. Mon travail consiste à appliquer un ensemble de règles équitables pour toutes nos équipes et un ensemble de règles claires et cohérentes pour tout le monde. Je pense que pour le moment, nous n’en sommes pas encore là ».

« C’est un problème qu’il faut régler »

Pour le patron de la NBA, certaines règles n’ont plus de sens et il faudrait même repartir de zéro : « Il faut que chaque équipe ait confiance dans le fait que la concurrence se soumet aux mêmes règles. Ça égratigne l’intégrité du championnat si quelqu’un se dit : Il y a cette règle, et c’est évident que des équipes la contournent. Pourquoi avoir cette règle ? »

Pour en revenir aux exemples d’Anthony Davis et de Paul George qui ont demandé des transferts alors qu’ils s’étaient sous contrat, Adam Silver se met à la place des dirigeants mais aussi du public…

« On a un contrat et il faut que ça ait du sens pour les deux parties » poursuit Adam Silver. « D’un côté, il y a l’idée, pour un joueur, d’avoir un contrat avec des garanties. De l’autre, il y a une équipe qui s’attend à ce qu’un joueur respecte les conditions du contrat. Sans entrer dans les détails, je dirais que les demandes de transfert sont décourageantes. C’est décourageant pour une équipe. C’est décourageant pour le public, et ça ne sert pas beaucoup le joueur. Les joueurs tiennent à leur réputation, et c’est un problème qu’il faut régler ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés