Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

À Chicago, apprendre à gagner est plus important que la Draft

Tout sourit aux Bulls depuis deux semaines, avec des victoires probantes et un jeu qui prend forme. De quoi mettre de côté l’idée de « tanker » en vue de la prochaine Draft.

Vainqueurs des Hawks dans un match de folie (168-161), les Bulls ont remporté leur cinquième victoire en six matchs, et comme leurs adversaires, les hommes de Jim Boylen ont décidé de ne pas « tanker ».

Pourtant les places sont chères pour se donner le maximum de chances de récupérer Zion Williamson ou R.J. Barrett, mais à Chicago, on a choisi de se concentrer sur les fondations de l’équipe, et ça passe par le jeu et les victoires.

« On espère tous obtenir un bon choix de Draft mais je pense qu’on espère aussi bâtir une certaine cohésion, une certaine identité avec de la dureté et l’unité » explique le coach des Bulls dans le Chicago Tribune. « Je ne sais pas si les équipes ont conscience que le tanking ne vous le permet pas. »

Au passage, Jim Boylen rappelle que les Bulls ont trouvé leur bonheur lors des deux dernières Drafts avec des choix qui n’étaient pas dans le Top 5.

« Nos dirigeants ont fait un super boulot en matière de Draft et on a récupéré deux très bons joueurs avec le 7e choix (Lauri Markkanen et Wendell Carter Jr). On pourrait clairement argumenter qu’ils font partie des trois meilleurs joueurs de leur Draft. Il n’y a aucune certitude dans la Draft, et ce que je crois, c’est qu’on doit essayer de faire en sorte que nos gars se donnent à fond et ensemble. C’est mon ordre de marche et mon objectif. »

Des victoires pour préparer la prochaine saison

Une philosophie qui convient parfaitement à Zach LaVine.

« Je crois que la chose la plus difficile en NBA, c’est d’apprendre à gagner. Je n’ai pas encore gagné à ce niveau » rappelle l’ancien voltigeur des Wolves. « Robin Lopez est allé en playoffs. Otto Porter aussi. Wayne Selden aussi. Mais il n’y a pas grand monde dans ce vestiaire qui possède une expérience des playoffs. On doit apprendre à gagner avant de devenir une équipe qui se bat pour ce qui se passe après avril. Pour l’instant, on apprend à construire une identité et une cohésion. »

Enfin, toutes ces victoires permettent aussi d’aborder l’intersaison avec optimisme et d’autres ambitions.

« On apprend à jouer ensemble, et on profiter du plaisir de gagner » conclut Zach LaVine. « On ne veut pas avoir un goût amer ou une identité de losers en abordant l’intersaison. Même si on ne fait pas les playoffs, on peut aborder l’été en se disant qu’on construit quelque chose. C’est utile pour ce qu’on souhaite bosser cet été. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés