Pariez en ligne avec Unibet
  • DET1.89ATL1.92Pariez
  • HOU1.8MIL2.02Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmer Fredette veut « une autre chance en NBA »

Récemment auteur de 75 points en ligue chinoise, où il évolue depuis trois ans, Jimmer Fredette a évoqué son avenir et sa volonté de revenir en NBA. À 29 ans, l’arrière shooteur des Shanghai Sharks se verrait bien terminer la saison en CBA, dont les playoffs débutent mi-mars, et renforcer ensuite un candidat aux playoffs en NBA.

« Je veux une autre opportunité en NBA, je n’ai pas achevé mon travail là-bas », a-t-il expliqué. « Une fois cette saison terminée, je veux une autre chance en NBA. Cette fois, je vais réussir. Je me sens vraiment bien dans ma façon de jouer. Je sais que si j’en ai l’occasion, j’en profiterais pour aider une équipe à gagner. Je suis enthousiaste de voir ce que l’avenir nous réserve. Je vais terminer mon contrat en Chine cette saison et être le meilleur que je puisse être pour mon équipe. Mais après ça, je vais voir ce qui se passe et essayer d’être sur la liste d’une équipe pour la postsaison en NBA ».

Avec le temps, Jimmer Fredette affirme être devenu un meilleur coéquipier et se dit prêt à se sacrifier pour l’équipe, s’il retrouve un spot dans la grande ligue.

« Je peux être un excellent coéquipier en donnant tout chaque soir. Je sais ce qu’il faut pour gagner. Je veux faire partie d’une culture de la gagne. Je vais aider les jeunes, je peux être un bon ajustement sur et en hors du terrain à haut niveau. Il y a des moments lorsque j’étais plus jeune, j’étais parfois passif. Cette fois, quand j’aurai cette chance, si je l’ai, ils sauront que je ferai tout ce que je peux pour aider mon équipe à gagner. Je vais être plus agressif chaque soir. Je veux avoir cet état d’esprit chaque fois que je joue et aider l’équipe au maximum avec mes compétences, qui sont de scorer », a poursuivi l’ancien joueur des Kings.

« Je ne serai jamais un handicap en défense »

Concernant sa défense, son principal point faible pour un arrière en NBA compte tenu de son gabarit (1m88), il estime également avoir progressé et se sent capable de rendre des services dans une NBA où le jeu a évolué en sa faveur, comme il l’expliquait déjà en juillet dernier.

« C’est quelque chose sur lequel je dois mettre l’accent, je ne fais que me battre pour jouer aussi bien que possible. J’ai la volonté de défendre, j’ai maigri et je suis plus rapide, avec plus de force. Je sais utiliser mon corps plus efficacement maintenant que je suis plus vieux, ce qui m’aide à mieux défendre mes adversaires (…). Il s’agit de jouer intelligemment dans un schéma défensif. Je ne serai pas dans la All-NBA First-Team en défense, mais j’ai fait beaucoup de bons matchs et je suis en tête du classement des interceptions de la ligue. C’est l’une de mes priorités et je ne veux pas simplement voler le ballon. Je veux être bien placé, rester devant mon joueur et continuer à travailler de ce côté du terrain. Je ne serai jamais un handicap pour la défense. Je suis capable de défendre aujourd’hui dans la NBA plus qu’avant, car il y a moins de post-ups. Le jeu est plus étiré, ça drive, ça ressort. Défendre sur un adversaire plus grand ne devrait plus m’impacter autant qu’avant ».

Le prodige de BYU a disputé 235 matchs NBA entre 2011 et 2016. Deux premières saisons à plus de 60 matchs à Sacramento puis la traversée du désert à Chicago, New Orleans et New York, franchises dans lesquelles il n’a jamais réussi à rebondir. Malgré ses bonnes intentions, il n’est donc pas sûr que la ligue lui redonne une chance…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés