Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Santé mentale et bien-être : quatre mesures pour mieux accompagner les joueurs

En réaction aux différents troubles d’ordres psychologiques rencontrés par plusieurs joueurs NBA et relayés dans la presse ces derniers temps (DeMar DeRozan, Kevin Love, Tyronn Lue, Kelly Oubre Jr ou encore Nate Robinson), le syndicat des joueurs a créé le tout premier département « santé mentale et bien être » avec le docteur William Parham à sa tête.

Le nouveau référent en la matière a notamment déjà bossé avec les Lakers mais aussi d’autres grandes ligues américaines (NFL, MLB, MLS), des gymnastes, nageurs et volleyeurs professionnels. Pour la NBA, il a développé un plan en quatre axes dont la mise en place d’une ligne téléphonique disponible 24h/24 pour accompagner les joueurs à faire face à ces problèmes.

Cette nomination, dans l’ère du temps au sein de la sphère du sport professionnel, fait aussi écho à l’épisode Royce White, joueur drafté en 2012 par les Rockets. Souffrant d’hyperanxiété, l’ailier fort qui évolue désormais dans la ligue canadienne, avait attaqué la ligue en justice, lui reprochant le manque d’encadrement et de soutien face à ses problèmes mentaux.

« Un défi humain »

« Plus qu’un défi pour les joueurs, c’est un défi humain, un enjeu qui concerne toute l’Amérique et le monde entier », a déclaré William Parham. Moins d’un mois après sa nomination, ce dernier a établi une feuille de route en quatre axes pour mieux prévenir et guérir les éventuels troubles psychologiques que pourraient rencontrer les joueurs au cours de leur carrière :

– Établir un réseau de professionnels de la santé mentale titulaires d’une licence, principalement des psychologues, mais aussi des psychiatres et travailleurs sociaux, tous sélectionnés dans chacune des villes où la NBA a une franchise.

– Mettre en place une ligne téléphonique ouverte 24 heures sur 24, à laquelle les joueurs peuvent accéder pour évoquer leur santé mentale.

– Présenter une campagne éducative concernant les joueurs et les problèmes de santé mentale qu’ils peuvent rencontrer ainsi que les solutions pour y remédier.

– Construire un relation forte entre les joueurs et le département « santé mentale et bien être »

Changer la vision du « psy » et accentuer le dialogue

L’autre défi du docteur Parham, par ailleurs professeur à la Loyola Marymount University, sera de changer la perspective des joueurs face aux professionnels de la santé mentale et de les encourager à s’exprimer d’avantage.

« Beaucoup pensent souvent que si vous commencez à parler de défis personnels à quelqu’un, vous ouvrez alors la boîte de Pandore et que tout ça va compromettre votre objectif. Changer cette idée me permet d’apporter un point de vue différent. Si un joueur aux capacités exceptionnelles pouvant le mener jusqu’au Hall of Fame doit soutenir le poids de deux ou trois bagages en fonction de son passé, imaginez ce qu’il pourrait faire (grâce à l’aide des professionnels de santé mentale) s’il arrivait à se délester d’un ou deux de ces poids. Il n’ouvrirait pas la boîte de Pandore mais un trésor de cadeaux, en tant que joueur et en tant qu’homme. »

Impossible donc d’avancer sans ce 4e point, l’établissement d’une relation étroite avec les joueurs.

« Je veux qu’ils sachent que je veux prendre soin d’eux, et que le relationnel sera la base pour que les choses fonctionnent, qu’on mette ou non des systèmes en place, faire en sorte qu’ils accèdent au meilleur traitement en place pour leur bien », a-t-il ajouté, rappelant au passage que des joueurs en bonne santé mentale « sont plus performants ». « Et que se passe-t-il quand une équipe joue mieux ? Plus de tickets et plus de victoires au final, même si la santé et le bien-être d’un joueur sont sacrés ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *