Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL2:30
News

Nicolas Laprovittola s’intègre tout en douceur à San Antonio

nicolas-laprovittolaTitularisé pour la troisième fois cette saison, en l’absence de Tony Parker, le rookie argentin, Nicolas Laprovittola n’a pas démérité face aux Wolves. Auteur d’un match à 10 points, 2 passes et 3 ballons perdus, le meneur de 26 ans a parfaitement tenu la baraque pour les Spurs toujours invaincus en déplacement (13 victoires de rang). Il a même fini à un point de son record en carrière…

« On savait que Tony allait rater quelques matchs, et d’avoir un autre joueur qui a le courage et l’expérience pour jouer à ce poste, c’est très important », souligne Popovich sur ESPN. « On n’était pas dans la situation où on pouvait aller chercher un free agent sur un gros contrat [cet été]. Donc on a cherché ailleurs et j’ai simplement beaucoup apprécié son jeu. Je ne savais pas qui il était vraiment jusqu’à cet été, quand l’équipe olympique [américaine] a joué contre l’Argentine. Je l’ai regardé jouer et j’ai adoré ce que j’ai vu. »

Formé au Deportivo Moron, Laprovittola a ensuite évolué au Flamengo, au Brésil, avant de venir en Europe. Le meneur a d’abord signé au Lietuvos Rytas, mais sa pige a été écourtée et c’est à l’Estudiantes Madrid (l’équipe d’Edwin Jackson actuellement) qu’il a fini la saison passée.

« La NBA est une étape supplémentaire pour moi », souffle Laprovittola sur FIBA.com. « Je dois développer mon jeu et encore progresser. Je pense qu’après cette saison, je vais essayer de travailler sur mon physique, mon jeu pour être prêt pour l’été prochain et l’équipe nationale. Je parle tous les jours avec Facu Campazzo, Patricio Garino et mes coéquipiers argentins mais la vérité, c’est que je suis concentré sur la NBA en ce moment. C’est ma chance. »

« Il n’est pas intimidé par la NBA »

Non drafté en 2012, Laprovittola sait bien qu’il a bénéficié d’un regard particulier de la part des Spurs, qui ont étudié son dossier plus avant grâce à l’opinion de Manu Ginobili et entretiennent une histoire d’amour avec les basketteurs argentins. Du coup, il n’a aucunement l’intention de gâcher sa chance de percer dans la Grande Ligue américaine.

« On m’a dit qu’il était très courageux, qu’il avait un peu la même mentalité que Manu », reprend Popovich. « Il n’a peur de rien. J’aurais aimé qu’il soit aussi grand que Manu mais bon… Il a du vécu, il a de l’expérience et il n’est pas intimidé par la NBA. Il n’est pas impressionné. Au contraire, il prend beaucoup de plaisir. Quand il entre sur le terrain, il nous stabilise. C’est un très bon passeur, donc ça fonctionne bien pour l’équipe. »

Son coéquipier Patty Mills, que Popovich aime garder sur le banc pour fournir un coup de boost, a tout de suite reconnu le talent du jeune international argentin.

« Il est très à l’aise dans le pick and roll, avec ses habitudes bien à lui », analyse Mills dans l’Express News. « Sa qualité de passe et sa créativité font qu’il a un jeu très sympa à voir. Il a définitivement ce flair argentin. »

Rompu aux batailles féroces de la FIBA, Nicolas Laprovittola apprend sur le tas en NBA. Si son temps de jeu est encore des plus inconstants, lui garde la tête bien ancrée sur les épaules. Et à San Antonio, il débarque à point nommé pour saisir sa chance derrière le vétéran Parker et la doublure Mills.

https://www.youtube.com/watch?v=p3dfUJpiO4g

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *