News

Sans LaMarcus Aldridge, les Spurs auraient sans doute explosé…

aldridge-spursActuellement deuxième meilleure équipe de la ligue avec 23 victoires en 28 matchs, San Antonio impressionne. L’implication défensive est exemplaire et en attaque, les rouages commencent à bien tourner. À l’instar de Tony Parker, le visage affiché par l’équipe cette saison est à mille lieux de celui de l’an passé. Compliquée par les blessures de Kawhi Leonard en début de saison, puis de Tony Parker et Manu Ginobili, la dernière campagne fut décevante avec une élimination au premier tour des playoffs face aux Clippers.

Et si aujourd’hui, cela paraît invraisemblable, cette défaite lors du Game 7 au Staples Center fut interprétée par beaucoup comme la fin d’une ère : l’avenir de Tim Duncan était indécis, au même titre que celui de Manu Ginobili, usé par cette treizième campagne en carrière. Enfin, plus de la moitié de l’effectif était alors free agent. 

Danny Green : « Je pensais que l’équipe allait être démantelée »

« Je n’étais pas convaincu que l’équipe puisse rester intacte. Je pensais qu’elle allait être démantelée pour autre chose, et qu’il était possible que je ne porte plus ce maillot à nouveau, » raconte Danny Green au San Antonio Express-News.

Lui-même libre de choisir sa destination, Danny Green avait toutes les raisons de penser ainsi. Quelques jours après l’élimination, Gregg Popovich avait personnellement confirmé un remaniement conséquent de l’effectif, sans avoir encore la moindre idée des décisions de ses deux futurs Hall of Famers. Pour la première fois depuis plus de quinze ans, San Antonio était dans le flou, d’autant que certains de ses joueurs allaient forcément attirer des convoitises.

« La plupart d’entre nous pensaient que nous allions perdre Danny, » confie Manu Ginobili.

Parmi les meilleurs shooteurs et défenseurs de son poste, l’arrière des Spurs était bien une priorité de son équipe, mais pas la principale. Une fois n’est pas coutume, en coulisses, la direction s’agitait pour recruter une star sur le marché de la free agency : LaMarcus Aldridge. Or, pour parvenir à ses fins, les Spurs devaient également optimiser leur masse salariale, avec le risque de perdre la main sur ses propres free agents, un jeu d’équilibriste ô combien compliqué.

La signature de LaMarcus Aldridge déterminante pour le retour des cadres

En fait, jusqu’à la signature de LaMarcus Aldridge, les Spurs ont douté de leur stratégie et pour cause, Tim Duncan et Manu Ginobili étaient eux aussi pendus à la décision de l’icône de Portland. Sans son acquisition, San Antonio aurait sans doute dû se résoudre à dire adieu à ses deux vétérans ou même Danny Green, désiré par les Knicks.

« C’était comme au poker : all in, » relate Tony Parker. « Si nous avions LaMarcus, tout le monde revenait. Si cela n’avait pas été le cas, j’imagine qu’ils partaient à la retraite. Tout le monde savait que nous pouvions signer LaMarcus, il y avait de l’espoir mais dans le même temps, cela aurait pu mal tourner. Si nous ne l’avions pas, que faisions nous? »

Épuisé après cette saison, Manu Ginobili a, plus encore que Tim Duncan, longtemps mûri sa décision de revenir pour un nouvel essai.

« Je voulais vraiment faire une pause. J’avais besoin d’un mois pour évaluer si un retour et 82 matchs de saison seraient un calvaire ou une joie. Je ne savais même pas si les Spurs voulaient de nouveau de moi, pour vous dire la vérité. »

Finalement, LaMarcus Aldridge a signé, la franchise a pu sécuriser Danny Green, moyennant une augmentation substantielle de ses revenus, et retrouver ses deux glorieux vétérans. D’autres ont été sacrifiés, tels que Cory Joseph, Marco Belinelli, Tiago Splitter ou Aron Baynes, un mal pour un bien tant, plus d’un mois après le début de saison, San Antonio ressort comme le gagnant de cette intersaison.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *