Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR
MIL1:00
News

Gregg Popovich promet une équipe « très différente » la saison prochaine

7525319

Lors de sa dernière rencontre de la saison avec la presse, Gregg Popovich s’est montré très prolixe, aussi bien au sujet de cette campagne achevée par une élimination au premier tour que sur le futur du club. En premier lieu, l’entraîneur des Spurs a donné plusieurs clés pour expliquer cette saison moins flamboyante que la précédente.

« Personne ne gagne le titre tous les ans »

« Personne ne gagne le titre tous les ans. Tout le monde veut en gagner un. Peu y parviennent. Le fait est que c’était une année vraiment difficile pour nous de bien des manières, les blessures conjuguées au calendrier nous ont mis un peu en retard. Nous avons récupéré à la fin de la saison, et nous avons dû cravacher pour finir aussi bien que nous l’avons fait. Mais je pense qu’en arrivant aux playoffs, nous n’étions probablement pas en aussi bonne santé que nous l’aurions souhaité. »

Selon lui, San Antonio n’avait tout simplement pas toutes les cartes en main pour jouer à son meilleur niveau. Plusieurs joueurs n’ont pas pu s’exprimer comme à leur habitude, comme Tony Parker, Manu Ginobili ou Tiago Splitter et au final, les Spurs étaient trop courts pour ces Clippers.

« Très sincèrement, pendant le premier tour, nous avions besoin de meilleures performances de la part de trois ou quatre joueurs. Mais ça arrive. Quand vous avez ces performances, vous gagnez des titres. L’année où nous avons perdu contre Miami, nous n’avions peut-être pas plus de deux joueurs réguliers et Miami en avait quatre ou cinq à leur meilleur niveau. L’année suivante, c’était l’inverse, ils en avaient deux et nous en avions quatre ou cinq au sommet, en pleine santé. C’est ce qu’il faut pour gagner. »

« Ces trois dernières années ont laissé des traces… »

Malgré cette défaite au premier tour, Gregg Popovich s’est dit satisfait par cette saison. Selon lui, les Spurs ont également payé cette saison les campagnes précédentes. Avec un groupe vieillissant, peut-être une motivation moindre que par le passé, les résultats ne sont pas honteux.

« Je pense que nos gars ont fait une grande campagne compte tenu de ce qu’ils ont accompli, aussi bien sur le long terme pendant une décennie que ces trois dernières années avec la finale de conférence et les deux finales, tout cela laisse des traces. C’est difficile à faire et cela a entraîné une année vraiment compliquée cette saison. Je ne pense pas que nous étions aussi affûtés, mentalement et physiquement, que par le passé. En conséquence, je suis vraiment fier d’eux, notamment dans le game 7, la manière dont ils se sont battus. C’est un grand groupe et cette aventure a été fabuleuse. »

« L’an prochain, notre équipe sera sûrement très différente… »

Quant à l’intersaison, ponctuée par l’incertitude autour des retraites de Tim Duncan et Manu Ginobili ainsi que de nombreux free-agents, Gregg Popovich réclame de la patience et se dit confiant sur l’avenir à court et moyen terme de la franchise, même si des mouvements sont à prévoir.

« Nous avons de nombreux free agents, et nous avons discuté avec R.C (Buford) et le staff au sujet de la direction que nous souhaitions prendre avec la refonte de l’équipe. Elle sera probablement très différente de cette année car nous voulons l’équiper un peu différemment. Nous ne voulons pas vraiment recommencer à zéro mais… ces quatre dernières saisons ont été éprouvantes et nous avons reconduit cette équipe avec cela en tête. Avec l’idée que nous aurions plusieurs joueurs libres afin de décider de ce que nous voulions faire pour l’avenir (…) R.C et la direction ont toujours fait de l’excellent boulot, avec humilité et classe. Si de l’argent doit être dépensé, il le sera mais il ne le sera jamais de manière démesurée. (…) En raison de son bilan, ma confiance en R.C ne changera jamais, pas seulement au sujet de l’année prochaine mais aussi de ces trois ou sept prochaines années. »

« Quand Tim, Manu et Tony ne seront plus là, je ne le serai plus également »

Durant cette entrevue, l’entraîneur s’est aussi enthousiasmé du niveau de Tim Duncan (« C’était notre joueur le plus constant lors des playoffs… à 39 ans. ») et il s’est dit rassuré par un repos prolongé et bénéfique pour Tony Parker (« Je peux vous dire qu’il réfléchit déjà à la manière de s’occuper de son physique  en vue de la prochaine saison »). Et comme cette élimination par les Clippers génère des spéculations sur l’avenir du coach et du trio historique de San Antonio, Gregg Popovich n’a pas caché qu’il réfléchissait à la fin de cette période dorée.

« Durant ces deux dernières années, j’ai pensé à combien ils allaient me manquer quand ils seront partis. C’est comme votre famille. Il n’y a pas de doute. Je réfléchis à ce sujet régulièrement, je pense à quand ils ne seront plus là. J’ai ce sentiment étrange que… lorsqu’ils ne seront plus là, je ne le serai plus non plus. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *