Summer
league
Summer
league
DAL79
MIA92
NYK106
SAC105
UTH86
TOR76
CHA84
BOS89
ORL70
MEM73
OKC36
PHO31
ATL
LAL3:30
CLE
GSW4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP : le retour au sommet de Paul George

NBA: DEC 02 Pacers at Trail BlazersChaque mardi, Basket USA vous propose le Top 5 des candidats au titre de Most Valuable Player 2016. Il y a deux ans, en 2013-14, il était apparu seize fois dans notre Top 5, dont trois sur la plus haute marche du podium, et avait terminé neuvième du vote final. Lui, c’est Paul George, l’ailier d’Indiana, revenu cette saison au plus haut niveau.

Victime d’une terrible blessure (jambe cassée) en aout 2014 alors qu’il sortait d’une campagne très réussie (21.7 pts, 6.8 rbds, 3 pds et 1.9 int), Paul George avait effectué un retour logiquement timide, en avril dernier, pour les huit derniers matches de la saison. Histoire, sans mauvais jeu de mots, de se remettre en jambes.

À l’époque, on se demandait alors si le MIP 2013 allait pouvoir retrouver son niveau après une si terrible épreuve et plus de huit mois d’absence. Treize matches plus tard, il a fait plus que nous rassurer : 24.8 points, 8.5 rebonds et 4.8 passes en 35.5 minutes.

« Je pense que la clé, c’était de vouloir revenir au même niveau et pas simplement se satisfaire d’être de nouveau en bonne santé, » confiait-il récemment. « Je sais où je veux aller et je sais où je veux me situer à la fin de ma carrière. Ça arrive de connaitre un petit hic. »

Un « petit hic » dont certains ne se seraient sans doute jamais remis, mais pas Paul George.

« Je ne voulais pas seulement jouer en NBA, je voulais être une superstar »

Car là où PG13 fait fort, c’est qu’il place pour l’instant Indiana à la quatrième place de la conférence Est avec huit victoires en 13 matches. Le tout alors que deux titulaires sont partis (Roy Hibbert et David West), que le style de jeu des Pacers a changé et qu’il joue souvent plus près du panier, même s’il reste avant tout un ailier.

De plus, avec le départ de certains cadres, il est désormais le patron dans le vestiaire et ce rôle lui convient.

« Je sais ce qu’on attend de moi. Je suis plus professionnel dans mon approche. Je veux être le leader et je dois mener par l’exemple […] Je suis très à l’aise avec ça. J’ai toujours voulu être dans cette position, être le visage d’une franchise. Enfant, je ne voulais pas seulement jouer en NBA, je voulais être une superstar. J’en ai rêvé, mais de là où je viens, ça n’arrive pas souvent. C’est une bénédiction, c’est tout ce que je peux dire. »

En août 2013, Paul George annonçait déjà son désir de devenir MVP. Stoppé en plein élan, il ne s’est pas résigné et en septembre, il assurait que ses ambitions n’avaient pas été revues à la baisse. Force est de constater qu’il est loin d’être un simple beau parleur.

1. Stephen Curry

Bilan : Warriors – 15v-0d – 1er à l’Ouest
Stats : 35.1min, 32.7pts, 5.2rbds, 5.7pds, 2.6ints, 0.2ct, 3.9bps, 51.4% tirs, 43.8% 3pts, 93.8% LF

Quel que soit votre poulain, celui-ci est face à un obstacle et il se nomme Stephen Curry. Le meneur des Warriors, comme son équipe, écrase tout sur son passage et la question est désormais de savoir si, oui ou non, ils vont réaliser le meilleur départ de l’histoire de la ligue.

Meilleur marqueur NBA, deuxième au classement des interceptions, Curry se donne à fond des deux côtés du terrain, sans pour autant qu’on ait l’impression qu’il force et après chaque victoire, les hommages se multiplient.

2 . LeBron James

Bilan : Cavs – 11v-3d – 1er à l’Est
Stats : 36.1min, 25.8pts, 7.1rbds, 6.7pds, 1.5int, 0.6ct, 3.3bps, 51.7% tirs, 31.5% 3pts, 62.7% LF

Il a beau s’agacer en ce moment, dans la presse ousur le terrain, LeBron James ne râle pas seulement pour la forme. Il sait qu’on ne peut pas se reposer sur ses lauriers et craint que les Cavs, finalistes l’an dernier, ne le comprennent que trop tard.

Du coup, alors qu’il espérait sans doute s’économiser un peu en début de saison, il donne tout sur le terrain, pour donner l’exemple. Ses coéquipiers ne suivent pas encore tous, mais c’est impressionnant à voir.

3. Kawhi Leonard

Bilan : Spurs – 11v-3d – 2e à l’Ouest
Stats : 34.5min, 21.5pts, 7.8rbds, 2.0pds, 1.8int, 1.2ct, 1.2bp, 51.1% tirs, 45.1% 3pts, 83.3% LF

On en parlait pour Paul George mais dans la liste (restreinte) des joueurs capables de faire le job des deux côtés du terrain, Kawhi Leonard est un sacré client.

Outre sa défense, ce qu’on apprécie énormément, c’est sa palette offensive de plus en plus variée. C’était déjà le cas l’an dernier, mais son fadeway est par exemple une vraie merveille. Avec ses longs bras et ses fondamentaux, cela pourrait le rendre de plus en plus difficile à contenir.

4. Russell Westbrook

Bilan : Thunder – 9v-6d – 4e à l’Ouest
Stats : 34.8min, 28.1pts, 7.5rbds, 10.1pds, 2.4ints, 0.4ct, 5.0bps, 46.6% tirs, 32.5% 3pts, 82.7% LF

En l’absence de Kevin Durant, Westbrook fait tout, mais cela n’a malheureusement pas empêché OKC de s’incliner trois fois en six matches, dont deux à domicile, et c’est l’une des raisons de sa chute au classement.

Deuxième meilleur scoreur NBA, deuxième à la passe et quatrième aux interceptions, « Russ » est impressionnant mais ça ne suffit pas toujours et le meneur d’OKC ne peut pas avoir confiance qu’en KD pour mener le Thunder à la victoire (53.6% des ballons que reçoit KD viennent de Westbrook).

5. Paul George

Bilan : Pacers – 8v-5d – 4e à l’Est
Stats : 35.5min, 24.8pts, 8.5rbds, 4.8pds, 1.6int, 0.2ct, 3.5bps, 43.6% tirs, 41.7% 3pts, 84.4% LF

Ses 43.6% au shoot vous paraissent bas ? Et pourtant, il n’avait pas fait mieux depuis la saison 2011-12. Quant à son adresse extérieure, il s’agit tout simplement de sa meilleure marque en carrière. Même chose pour ses moyennes de points, rebonds et passes. C’est dire si PG13 n’a rien perdu de son talent.

Mieux encore, son impact est bien réel en défense puisque les Pacers encaissent 96 points (sur 100 possessions) lorsqu’il est sur le terrain contre 104.4 lorsqu’il se repose sur le banc.

Mentions spéciales

Chris Bosh, Jimmy Butler, Andre Drummond, Blake Griffin, Kevin Love et Paul Millsap.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *