Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pas de miracle pour la République tchèque face à la Serbie

Milos TeodosicC’était une opposition attendue entre l’équipe la plus dominante depuis le début de la compétition, la Serbie, et celle qui pratiquait l’un des plus beaux jeux du tournoi, la République tchèque.

Mais malgré tous les efforts de Tomas Satoransky (20 points, 4 rebonds, 4 passes) et Jan Vesely (23 points, 10 rebonds), les Tchèques ont manqué de variété offensive pour faire tomber des Serbes trop costauds et au banc trop fourni.

Vainqueurs (89-75), Milos Teodosic (12 points, 14 passes) et ses camarades rejoignent les demi-finales.

La Serbie gênée par le jeu rapide tchèque

Depuis le début de l’Euro, la République tchèque propose un style plaisant, marqué par un maximum de jeu rapide, de mouvement et d’attaques en première intention. Fidèles à cette philosophie, les hommes de Ronen Ginzburg mettent une nouvelle fois du rythme dans ce début de match, face à une équipe serbe surprise par ce jeu direct.

Les Tchèques prennent ainsi le premier avantage (12-5) du match derrière un Blake Schilb (11 points, 3 rebonds à la fin du premier quart-temps) percutant et en réussite. Sur son banc, Sasha Djordjevic éructe de plus en plus, même si son équipe recolle (21-21) à la fin du premier quart-temps.

Milos Teodosic pose sa main sur la rencontre

Le problème, pour la République tchèque, c’est que le manque de muscles dans la peinture commence à se faire sentir. Jan Vesely (11 points, 5 rebonds) pèse toujours en attaque mais souffre en défense face à Miroslav Raduljica.

Sorti du banc, Zoran Erceg inscrit 11 points en 10 minutes alors que Milos Teodosic (7 points, 7 passes) fait parler son génie. Le meneur du CSKA Moscou délivre trois passes venues d’ailleurs et la Serbie reprend le contrôle du match. Mais même si Tomas Satoransky commet sa troisième faute, les Tchèques sont au contact (45-42) à la pause.

Tomas Satoransky tente tout… en vain

Au retour des vestiaires, la puissance de la machine serbe commence à faire la différence. Miroslav Raduljica ne trouve personne capable de lui résister physiquement et l’écart commence à grandir. Il faut que Tomas Satoransky se démultiplie pour garder les Tchèques dans le coup (67-63) à la fin du troisième quart-temps, le meneur du FC Barcelone ayant inscrit 14 des 21 points de son équipe dans la période. Dont un dunk monstrueux…

Mais même si la paire Satoransky – Vesely fait toujours mal aux Serbes, notamment sur le pick-and-roll, les coups de boutoir de Nemanja Bjelica (14 points, 9 rebonds) et le réveil tardif de Bogdan Bogdanovic assurent finalement la victoire (89-75) pour la Serbie. Les coéquipiers de Milos Teodosic (12 points, 14 passes) se qualifient logiquement pour la demi-finale, où ils joueront le vainqueur de Lituanie – Italie vendredi, à 21h.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés