Matchs
hier
Matchs
hier
MIA125
BOS113
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Miami résiste à un énorme Rajon Rondo

Plus frais, plus appliqués, plus adroits, les Celtics ont tout donné pour arracher un succès qui leur aurait permis de semer le doute dans l’esprit de Miami.

Toutefois, malgré un énorme Rajon Rondo (44 points, 10 passes, 8 rebonds), Boston s’est encore incliné (115-111). De peu, après prolongation.

Mais ce match laissera des traces. Car LeBron James (34 points, 10 rebonds, 7 passes) et les siens ont toujours les clefs de la série en mains.

Rajon Rondo donne la leçon à Mario Chalmers

LeBron James sonne le début de la rencontre en écrasant le cercle. Miami pose ses écrans et s’offre des boulevards dans la raquette de Boston. Sauf que le King d’Akron rate un dunk complètement ouvert et qu’en face, Doc Rivers a filé les clefs du camion à Rajon Rondo.

Le meneur est électrique, plante à mi-distance, prend de vitesse Mario Chalmers et la défense du Heat à contresens. Il offre de bons shoots ouverts à ses coéquipiers qui tâchent de ne pas le décevoir. Malgré tous les avertissements d’Erik Spoelstra ces derniers jours, le Heat est surpris. Comme l’America Airlines Arena, qui ne s’attendait pas à ce que ses troupes soient dominées et menées (24-18) à la fin du premier quart-temps.

Dwyane Wade et LeBron James coupés de leurs coéquipiers

Grâce à des trappes agressives et un gros effort pour éviter que le ballon ne soit transmis à Dwyane Wade et LeBron James, Boston continue de totalement dérégler l’attaque des Floridiens. L’écart grimpe et Rajon Rondo continue son festival offensif face à un Mario Chalmers qui commence à avoir le tournis et sans doute aussi la nausée.

Heureusement, il reste efficace en attaque avec plusieurs tirs primés qui compensent la maladresse d’un Dwyane Wade qui inscrit son premier panier du match à quelques secondes de la mi-temps. Miami s’en sort bien et rentre aux vestiaires avec sept points de retard (53-46).

Miami retrouve son envie et fond sur les Celtics

Sauf qu’au moment de revenir sur le parquet, tout a changé. Le Heat devient l’agresseur, presse Rajon Rondo qui ne fait plus la différence. LeBron James est partout. Il enchaîne les trois points, surgit en aide, au contre, distribue le jeu. À ses côtés, Dwyane Wade retrouve des couleurs, le ballon tourne bien et les Celtics se retrouvent désoeuvrés.

De nouveau bousculés physiquement, ils voient leur avance fondre, s’accrochent tant qu’ils peuvent puis laissent la vague floridienne les dépasser. La salle est chauffée à blanc, elle rugit sur chaque action et le Heat mène désormais (81-75) à l’entame du dernier quart-temps.

Boston récupère après l’assaut pour retrouver ses esprits

La pause a coupé les jambes de Miami. Intelligemment, Boston arrête les contre-attaques du Heat, casse le rythme, pose le jeu. Et profite même d’un passage de LeBron James sur le banc pour reprendre l’avantage.

Les Celtics sont désormais dans un jeu d’exécution. Ils posent leur système, privilégient l’efficacité et conservent l’avantage. Sans rythme, Miami souffre offensivement mais égalise grâce à un 3 points de Shane Battier qui fait du bien dans l’esprit des hommes d’Erik Spoelstra.

LeBron James enquille ses lancers et le Heat a repris les commandes du match. Mais Ray Allen, le vrai, le plus grand shooteur de l’histoire du jeu, est bien présent ce soir. Il reçoit le ballon, s’élève et le cuir cisaille le filet.

99 partout. Les deux équipes sont à égalité, il reste 34 secondes à jouer. Balle à Miami. LeBron James rate le tir, récupère le rebond, ressort. Il joue le un-contre-un face à Rajon Rondo. Les secondes s’égrènent, sans doute un peu trop. Il avance sur l’aile, tire. Et rate. Prolongation.

Malgré Rajon Rondo, Miami empoche la victoire

Désormais, chaque possession, chaque lancer franc compte double. Paul Pierce sorti pour 6 fautes, c’est une nouvelle fois Rajon Rondo qui prend le costume de patron. Un layup, un tir de loin et revoilà Boston devant. L’America Airlines Arena n’ose plus respirer sur les lancers francs de Dwyane Wade et LeBron James, qui ressortent systématiquement.

Mais le King réussit une claquette, puis sert Udonis Haslem. Le Heat mène à nouveau (107-105) dans cette rencontre où les deux équipes alternent leurs temps forts. Et c’est Mario Chalmers qui surgit pour voler un ballon essentiel alors que Dwyane Wade s’élève dans le trafic et récolte le panier, et la faute.

Miami a fait le trou. Les corps sont à bout, épuisés, vidés. Kevin Garnett fait airball et le ballon s’écrase sur le sol avec les derniers espoirs d’une équipe de Boston qui aura absolument tout donné (115-111).

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_300512_mia-bos]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés