Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
PHI1:00
WAS
CLE1:00
BOS
CHI1:30
BRO
MIA1:30
TOR
DET1:30
MIL
MEM2:00
MIN
NOR2:00
OKC
NYK2:00
DAL
UTH2:30
PHO
SAS3:00
LAL
POR4:30

Les blogs de la rédaction

Les étonnants surnoms des joueurs NBA par les internautes chinois

Par  — 

Historien du Japon et de l’Asie de l’Est, Nick Kapur a détaillé sur Twitter les surnoms des différentes stars NBA (actuelles ou retraitées) généralement lancés sur Hupu.com, un très populaire site chinois où de très nombreux internautes de l’Empire du milieu se retrouvent pour discuter. Pour certains, c’est une simple traduction littérale de leur surnom anglais mais pour d’autres, c’est assez différent, avec des références locales ou des jeux de mots en mandarin.

LeBron James

Son premier surnom 小皇帝 « The Little Emperor » (« Le Petit Empereur ») est assez péjoratif car il se réfère à un syndrome qui touche les enfants des classes moyennes chinoises, suite à la politique de l’enfant unique. Ces enfants sont réputés trop gâtés et les fans de LeBron James l’appellent donc plutôt 詹皇 « King James ».

Russell Westbrook

La transcription phonétique de Russell Westbrook étant très longue, les fans chinois l’ont raccourcie en 威少 « Wei Dude », le faisant évoluer pour qu’elle signifie actuellement « Le Gars Dominant », un peu comme son surnom anglais « Brodie », en fait.

Stephen Curry

Le meneur des Warriors a l’un des surnoms les plus complexes en Chine : 库昊 « Fucks The Sky » (« Fait l’amour au Ciel »). En effet, le deuxième caractère phonétique de Stephen Curry en mandarin est un mélange des caractères entre le soleil et le sol, mais aussi un terme argotique pour « Fuck ». Etant donné les tirs à 3-points du double MVP, ses fans chinois ont remplacé le caractère du sol par celui du ciel, passant de « Fucks The Ground » (« Fait l’amour à la Terre ») à « Fucks The Sky » (« Fait l’amour au Ciel »), ce qui semble en effet plus approprié.

Parmi ses autres surnoms, on trouve 萌神 « Sprout God » (« Le Dieu des Pousses ») et 小学生 « The Elementary School Student » (« Le Petit Ecolier »), en référence à sa taille, évidemment.

Giannis Antetokounmpo

Comme son nom est très compliqué, Giannis Antetokounmpo est surnommé 字母哥 « Letters Bro » (« L’Ami des Lettres »).

Kobe Bryant

Pour Kobe Bryant, c’est principalement une histoire de rimes puisque son surnom principal est 蜗壳 « Snail Shell » (« Coquille d’Escargot ») parce que ça rime avec « Mon Kobe ». Plus jeune, les fans chinois l’appelaient 小飞侠 « Peter Pan » (littéralement « Little Flying Warrior », « Le Petit Guerrier Volant ») alors qu’en fin de carrière, ils le surnommaient plutôt 唠嗑 « Chatterbox, Gossip » (« Moulin à paroles, Potins ») car ça rimait avec « Old Kobe » (« Le Vieux Kobe »).

Manu Ginobili

Pour Nick Kapur, c’est l’un des surnoms les plus cools et pour cause, les Chinois appellent Manu Ginobili 妖刀 « The Demon Blade » (« La Lame du Démon ») pour sa capacité à découper les défenses en utilisant des appuis particuliers, comme l’Eurostep.

Steve Nash

Les différentes surnoms de Steve Nash, 风之子 « Son of the Wind » (« Le Fils du Vent ») et 飘发哥 « Hair Floating Bro » (« L’Homme aux Cheveux qui Flottent ») font référence à ses cheveux lorsqu’il menait les contre-attaques.

Shaquille O’Neal

Son surnom 大鲨鱼 « The Giant Shark » (« Le Requin Géant ») vient du fait que que le mot requin, en mandarin, ressemble au début de Shaquille. À la fin de sa carrière, les fans chinois utilisaient également un jeu de mot, mais moins flatteur. Shaquille O’Neal était ainsi surnommé 奥胖 « O’Fat » (« O’Gros »).

Klay Thompson

Le « Splash Brother » est surnommé 汤神 « Soup God » (« Le Dieu de la Soupe ») pour une simple affaire phonétique, le terme « Soupe » se prononçant comme « Thom » en mandarin. Ses cheveux courts et bouclés ont également valu à Klay Thompson le surnom de 佛祖 « The Buddha » (« Bouddha »), peut-être également que son calme a pesé dans la balance.

Tim Duncan

D’ailleurs, le surnom de Tim Duncan était 石佛 « The Stone Buddha » (« Le Bouddha de pierre »).

Carmelo Anthony

Pour Carmelo Anthony, les fans chinois ne se sont pas compliqués la vie. Son surnom anglais, Melo, étant très proche de « Melon », ils ont simplement traduit ce dernier terme en mandarin : 甜瓜 « Melon ».

Kevin Durant

Comme Kevin Durant avait l’habitude de se présenter en conférence de presse avec un sac à dos lors de ses premières années dans la ligue, les fans chinois l’ont surnommé 书包杜 « Schoolbag Du » (« Du au Sac à Dos »), « Du » étant un diminutif de Durant.

Charles Barkley

En anglais, Charles Barkley a certains des meilleurs surnoms (« Sir Charles », « The Round Mound of Rebound »). En chinois, c’est 飞猪 « The Flying Pig » (« Le Cochon Volant »).

Michael Jordan

Le surnom de Michael Jordan, 帮主 « Gang Boss » (« Le Chef du Gang ») fait référence à des nouvelles d’arts martiaux populaires en chine, « Beggars’ Sect ». En effet, le nom Jordan se rapproche de celui du chef de cette secte, d’où le lien.

Scottie Pippen

Comme toujours, Scottie Pippen doit faire avec l’ombre de Michael Jordan puisque son surnom est 天下第二人 « Second Best Under Heaven » (« Le Deuxième Sous le Ciel »).

Dwyane Wade

C’est un peu la même chose pour Dwyane Wade, surnommé 典韋 « Dian Wei », du nom d’un guerrier chinois de la période des Trois Royaumes, garde du corps personnel du seigneur de guerre Cao Cao, une référence à l’amitié de « Flash » avec LeBron James. Selon la légende, Dian Wei se sacrifie d’ailleurs pour permettre la fuite de Cao Cao au cours d’une attaque surprise.

Stephon Marbury

Etonnant surnom pour Stephon Marbury avec un jeu de mot sur la ressemblance phonétique entre Marbury et Marx, qui commencent tous deux par le même caractère. Le meneur y a donc gagné le surnom de 马政委 « Marburyist Political Commissar » (« Le Commissaire Politique Marburiste »).

Tristan Thompson

Le 8 est un chiffre qui porte bonheur en Chine, et lorsque Tristan Thompson a signé un contrat de 80 millions de dollars en 2015, après avoir tourné à 8 points et 8 rebonds l’année précédente, les fans chinois l’ont surnommé 八贤王 « The King of Eights » (« Le Roi des Huit »), une référence également à d’anciens rois chinois.

D’autres surnoms sont des traductions assez ratées (Julius Erving avec J博士 « J, Ph.D. » soit « J, Docteur » ou Steve Francis avec 特权 « Special Rights », soit « Privilèges » à la place de « Dr. J » et « The Franchise »). Dirk Nowitzki est lui 德国战车 « The German Panzer Tank » (« Le Panzer allemand ») et Tony Parker 法国小跑车 « The Little French Sports Car » (« La petite voiture de sport française »). Il y en aussi quelques-uns qui sont peu inventifs, comme 狼王 « King of the Wolves » (« Le Roi des Loups ») pour Kevin Garnett, 大夢 « The Big Dream » pour Hakeem Olajuwon ou 浓眉 « The Thick Brow » (« Le Sourcil Epais ») pour Anthony Davis. Joel Embiid est lui 大帝 « The Great One » (« Le Grand »).

Robert Horry est par ailleurs 關鍵先生 « Mr. Crucial » (« Monsieur Crucial ») pour ses tirs décisifs, Derrick Rose 玫瑰 « Red Jade » (« La Jade Rouge ») en référence évidemment à son nom et Paul George 泡椒 « Pickled Chili Pepper » (« Piment Rouge »), là encore pour une histoire de ressemblance phonétique.

Les surnoms péjoratifs

Les internautes chinois ont également pas mal de surnoms péjoratifs, Andre Miller étant ainsi surnommé 莫文蔚 « Karen Mok », pour sa ressemblance supposée avec l’actrice et chanteuse de Hong Kong. Les joueurs supposés « soft » ont ainsi des surnoms féminisés, Pau Gasol étant ainsi 家嫂 « Sister-in-Law » (« La Belle-soeur ») du fait de la ressemblance phonétique tandis que Gordon Hayward est 九妹 « The Ninth Sister » (« La Neuvième Soeur »), par rapport à sa place à la Draft. Quant à DeMarcus Cousins, on l’appelle 表妹 « Younger Female Cousin » (« La Petite Cousine »), qui est la traduction littérale du nom du pivot, de la façon la plus féminisée possible.

Kyle Anderson est lui 人类蠕动精华 « Human Peristalsis » (« La Digestion Humaine ») pour sa façon de jouer très lente tandis que Mo Williams est 莫不傳 « Mo Won’t Pass » (« Mo ne fait pas de passes »). On notera également que JaVale McGee est 囧神 « Gaffe God » (« Le Roi de la Gaffe ») ou que J.R. Smith est appelé 神經刀 « The Nerve Knife » (« Le Couteau à Nerfs ») car son inconstance revient à toucher les nerfs avec un couteau, créant des réactions toujours incontrôlées. Quant à Dwight Howard, son premier surnom était 魔兽 « The Magic Beast » (« La Bête magique ») avant qu’il ne devienne 魔胎 « The Evil Baby » (« Le Bébé diabolique ») après son passage aux Lakers.

Quant à James Harden, outre la traduction littérale de son surnom 大胡子 « The Big Beard » (« La Grosse Barbe »), les internautes chinois l’appellent aussi 景德镇镇长 « The Mayor of Jingdezhen » (« Le Maire de Jingdezhen »), qui est une ville célèbre pour sa porcelaine très fragile. C’est donc une façon de dire qu’il maîtrise au mieux l’art du flopping.

Traduction littérale

Paul Pierce : 真理 « The Truth » (« La Vérité »)
Allen Iverson : 答案 « The Answer » (« La Réponse »)
Gary Payton : 手套 « The Glove » (« Le Gant »)
Kawhi Leonard : 可愛 qui signifie « mignon » mais ressemble à « Kawhi »

+ d’articles de Dimitri Kucharczyk :

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *