"Dossiers"

Landon Turner, le basketteur paraplégique drafté par les Celtics

landonturner

Il pleut ce 25 juillet 1981, dans l’Indiana. Quatre mois auparavant, Landon Turner a beaucoup contribué au succès national des Hoosiers. Champion NCAA aux côtés d’Isiah Thomas, l’intérieur de 21 ans conduit en direction d’un parc d’attractions, où il compte passer la journée en compagnie de trois amis. Lire la suite »

Craig Ehlo, le défenseur de « The Shot » devenu toxicomane

1375392907000-XXX-CRAIF-EHLO-SEATTLE-1308011736_4_3

Chandler Parsons a récemment expliqué qu’il allait devoir vivre toute sa vie avec le shoot au buzzer de Damian Lillard, lors du premier tour des playoffs 2014. Un sentiment que vit Craig Ehlo (53 ans, ce 11 août) depuis maintenant 25 ans. Lire la suite »

Doron Sheffer, prophète en son pays

hc-uconn-mens-1000point-club-pg-20140130-016

Son nom est certainement inconnu des nouvelles générations ainsi que de elles et ceux qui ne s’intéressent qu’à la NBA, pourtant, non content d’être le sosie officiel de Mark Renton, Doron Sheffer fut une star. D’abord, en NCAA, à Connecticut puis en Europe, au Maccabi Tel-Aviv. Lire la suite »

Histoire – La Draft 1985 et la théorie du complot

Plusieurs théories du complot entourent la loterie de la Draft NBA 1985, qui a permis à New York de récupérer Patrick Ewing.

Selon ces théories, la NBA voulait faire gagner les Knicks pour relancer la franchise. Comment aurait-elle procédé ? Petite histoire de cette supposée conspiration avec Alain Mattei. Lire la suite »

[Dunk de légende] John Starks posterize les Bulls

Les Américains ont l’habitude de donner un nom aux actions d’anthologie. Cette finale de Conf’ 1993 entre les Knicks et les Bulls voit John Starks (49 ans, ce 10 août) accéder à la postérité avec un mouvement qu’on se remémorera sous le nom « The Dunk ». Lire la suite »

Sarunas Marciulionis : « Chez nous, les glaçons, c’est pour le whisky »

Sans titre

« J’ai vécu dans un monde complètement à part, dans un système politique bien différent. Quand je suis arrivé dans le vestiaire de Golden State, j’étais le vilain petit canard… »

Débarqué en NBA en 1989, Sarunas Marciulionis ouvrait la voie pour d’autres européens. Véritable pionnier, l’arrière lituanien a été intronisé au Hall of Fame avec la promotion 2014, un honneur tout particulier du fait qu’il y figure aux côtés de son ancien coéquipier Mitch Richmond, mais également aux côtés de David Stern, celui qui a permis de faire sauter le verrous soviétique à la fin des années 1980. Lire la suite »

Chris Webber va donner sa propre version sur le « Fab Five »

0

Le documentaire Fab Five réalisé par ESPN sous la houlette de Jalen Rose (qui travaille sur la même chaîne) nous avait un peu laissé sur notre faim. Il faut dire que Chris Webber avait refusé d’y participer pour ne pas avoir à évoquer les différends qui l’opposent à son ancienne fac.

Mais l’ancien All Star des Kings a désormais changé d’avis. Depuis que son nom peut à nouveau être associé à Michigan, Webber a accepté d’ouvrir à nouveau la boite de Pandore et pour lui, il est grand temps de rétablir la vérité.  Lire la suite »

Nolan Richardson : « On a surtout besoin de parents que leurs enfants peuvent prendre en exemple »

BukSLTXCAAAQ-N1

Parmi tous les discours de la soirée d’intronisation au Hall of Fame qui a eu lieu hier soir, celui de Nolan Richardson a été particulièrement marquant. Marrant, sérieux, beau parleur, moraliste, captivant… Nolan Richardson a été tout ça pendant son long monologue qui a retracé son expérience de pionnier noir américain du basket.

Relatant des histoires farfelues qu’il tient de son grand-père, Richardson a surtout tenu son public en haleine au moment d’expliquer comment il est devenu le premier coach noir dans les junior colleges du Texas.  Lire la suite »

Hall Of Fame : Sarunas Marciulionis très honoré de figurer dans la même classe que David Stern

C’est ce soir qu’aura lieu la cérémonie d’intronisation de la classe 2014 au Hall of Fame de Springfield. Parmi elle, on retrouve Mitch Richmond, Alonzo Mourning, Alvin Attles… mais aussi David Stern et Sarunas Marciulionis.

Et le formidable gaucher venu de Lituanie est particulièrement heureux de faire partie de cette promotion aux côtés de l’ancien commish’ de la ligue. Il nous explique pourquoi.

« Il a énormément aidé le basket européen, notre basket, en ouvrant les portes de l’Union Soviétique. Je me souviens en 1986 [c'était en 1988 en fait pour 3 matchs à la fin juillet (1 en Géorgie, 1 en Lituanie et 1 à Moscou, ndlr] quand il est arrivé à Moscou et qu’il a organisé des matchs avec les Atlanta Hawks. C’est un immense honneur pour moi d’être dans la même promotion du Hall of Fame. C’est le destin. Incroyable. »

Apôtre infatigable de la mondialisation du basket, David Stern a largement oeuvré pour fendiller le Mur de la Guerre Froide pendant les années 1980. S’il n’a pas pu empêcher qu’Arvydas Sabonis soit tenu éloigné de la NBA à cause des instances de l’URSS, au moins, il a permis son arrivée éventuelle plus tard dans les nineties. Et par la suite, d’un flot d’européens qui continue encore de nos jours…

Pour son compatriote Sarunas Marciulionis, cette intronisation aux côtés de Stern est une manière de boucler la boucle.

LE VOYAGE PIONNIER DES HAWKS EN URSS

UNE VIDEO DE LEUR VISITE A MOSCOU

 

Comment les Raptors ont découvert Bruno Caboclo

Bruno Caboclo

Drafté en 20e position par les Raptors en juin dernier, Bruno Caboclo (2m06, 93kg) est la surprise du chef de cette cuvée 2014.

Masai Ujiri, le GM de la franchise canadienne, a essuyé beaucoup de critiques pour avoir choisi ce brésilien quasiment inconnu. Mais après une ligue d’été plutôt intéressante conclue avec 11 points et 3 rebonds de moyenne, le gamin de 18 ans pourrait bien devenir un des très bons joueurs de la prochaine décennie. Les Raptors auraient-ils réussi le coup du siècle avec Bruno Caboclo, et comment l’ont-ils découvert ?

Basket USA a mené l’enquête et vous raconte le parcours peu commun de l’ami Bruno en cinq grandes étapes. Lire la suite »