Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Joe Mazzulla, un jeune coach adoré de ses joueurs

NBA – Le coach de Boston, sacré à seulement 35 ans et après deux saisons, fait l’unanimité chez les Celtics. Les compliments pleuvent après ces Finals.

Joe MazzullaSi Al Horford a longtemps patienté pour remporter le titre, Joe Mazzulla, lui, a été très rapide. En seulement deux saisons, et à 35 ans, il a gravi la montagne pour arriver au sommet. Pourtant, il y a 21 mois, dans un contexte particulier et sans expérience, il prenait la suite d’Ime Udoka.

Avec ses méthodes et ses références parfois éloignées du basket, il a su faire adhérer son groupe à ses idées. Les Celtics version 2023/24 sont des champions logiques pourrait-on dire, puisqu’ils ont dominé la saison régulière et perdu uniquement trois matches en playoffs.

« Cela commence avec eux. On ne peut pas avoir une philosophie ou un style si on n’a pas le groupe qui veut appliquer cela, être discipliné », souligne le coach de Boston, qui a été couvert d’éloges par ses troupes après le Game 5 des Finals face aux Mavericks.

« J’aime tellement Joe Mazzulla », commence Derrick White. « Je sortais d’une saison où je venais d’arriver et lui prenait l’équipe en main. Et il a décidé de faire de moi un titulaire. Je ne m’y attendais pas. Il avait confiance en moi, il croyait en moi et ça donne de la confiance. Ce changement a, je pense, changé ma carrière. Je ferai n’importe quoi pour lui. »

Même sensation chez Jrue Holiday, qui a découvert le personnage cette saison. « Il a fait un remarquable travail. Il m’a permis d’élever mon niveau de jeu, de voir les choses différemment », explique l’ancien des Bucks, déjà sacré en 2021. « Dans mes anciennes équipes, je devais davantage marquer et porter la balle, là, je suis surtout disponible, je marque les 3-pts dans les coins et je vais au rebond. J’aide l’équipe, car elle a beaucoup de talent. Il m’a ouvert les yeux sur ce point. Et je ne suis pas le seul dans cette équipe à avoir fait des sacrifices. Tout le monde l’a fait. »

« Il est dur, parfois fou. Mais on aime ça »

Après une première saison très mouvementée, Joe Mazzulla a réussi, avec un gros recrutement aussi (Jrue Holiday, Kristaps Porzingis), à trouver le parfait équilibre et à garder son groupe déterminé, du début à la fin de la saison.

« Joe a été très critiqué la saison dernière et je trouve qu’il avait fait du mieux possible », se souvient Al Horford. « Tout était différent cette année, avant même le training camp. Il a insisté sur ce qu’il voulait, sur notre façon de travailler, de se comporter et sur la détermination qu’on devait avoir. Ça a commencé là. Son énergie a transpiré jusqu’aux assistants coaches et tout le monde a suivi. »

Pour l’intérieur de 38 ans, pas de doute : cette équipe de Boston est le reflet de son coach. « C’est l’équipe de Joe Mazzulla. Ça défend, c’est audacieux en attaque, avec tout le monde qui est une menace », poursuit-il. « Il a réussi à accomplir ce qu’il voulait faire. Il savait toujours quand appuyer sur les boutons : il est dur, parfois fou. Mais on aime ça. Il se soucie vraiment de nous et de ce que c’est d’être un Celtic. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →