Summer
league
Summer
league
MIL38
CLE72
LAC31
BRO18
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Des orques, de l’UFC ? Les séances vidéo de Joe Mazzulla surprennent

NBA – Pour faire passer ses messages lors des séances vidéo, Joe Mazzulla n’hésite pas à insérer des clips très éloignés du basket. Avec de l’UFC, du football ou des orques…

Joe MazzullaTrès critiqué lors des playoffs 2023, où sa responsabilisation poussée des joueurs avait souvent laissé les fans des Celtics dubitatifs, Joe Mazzulla est en train de prendre sa revanche lors de cette campagne.

Avec un staff plus étoffé et expérimenté à ses côtés, le technicien d’à peine 35 ans n’est plus qu’à un succès du titre. Il est ainsi tout proche de devenir le plus jeune « head coach » (non joueur) titré de l’histoire, les seuls coachs titrés plus jeunes (Buddy Jeannette et Bill Russell) ayant été des joueurs/coachs.

Grand fan de Pep Guardiola, dont il a reçu les conseils pour ces Finals, Joe Mazzulla surprend aussi ses joueurs avec des références surprenantes lors des séances vidéo.

« Plus vous pensez que vous êtes sur le point de battre quelqu’un, plus vous êtes proches d’être battu »

« Il a une approche unique du jeu », expliquait ainsi récemment Sam Hauser. « Il s’inspire des équipes de football, des orques et de la manière dont elles trouvent leur nourriture et leurs proies, et il associe tout cela au basket. Je pense que c’est une façon unique de procéder. C’est différent, cool et intéressant ».

Et pour garder son équipe sur le qui-vive ces derniers jours, il a notamment utilisé des clips de l’UFC…

« Plus vous pensez que vous êtes sur le point de battre quelqu’un, plus vous êtes proches d’être battu » lâchait-il en amont du Game 3. « Je pense que c’était à l’UFC 302, un gars s’est pris un coup dans les parties, s’est plaint à l’arbitre, a été distrait et a perdu le round suivant. Mais (Alex) Pereira, il prend un coup dans les parties, écarte l’arbitre et met son adversaire KO cinq secondes plus tard. C’est l’approche qu’il faut avoir pour gérer les choses. Parce que plus vous pensez être proche de battre quelqu’un, plus vous êtes proche de vous faire botter le cul. »

Une habitude que Joe Mazzulla tire sans doute de ses années comme assistant, quand il disséquait les matchs d’un œil en regardant des films de trois heures de l’autre, en particulier « The Town », qu’il a regardé en boucle.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →