Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour l’instant, les Hawks n’ont pas prévu d’échanger leur premier choix

NBA – Détenteurs du premier choix, les Hawks continuent d’évaluer toutes les options parmi les candidats en lice ou dans l’optique d’un échange.

Alexandre Sarr aux Hawks ?Le grand rendez-vous de la Draft arrive à grands pas. C’est dans huit jours, et c’est un moment particulièrement attendu à Atlanta, puisque les Hawks ont décroché le premier choix. Ce n’est que la deuxième fois de leur histoire.

Pour la franchise du propriétaire Tony Ressler, la décision n’est pas aussi évidente que l’an dernier, lorsqu’on était sûr que les Spurs allaient jeter leur dévolu sur Victor Wembanyama. Cette année, plusieurs joueurs sont toujours en concurrence pour se disputer cette première place, entre les « Frenchies » Alexandre Sarr et Zaccharie Risacher, ou les prospects locaux, comme l’arrière de Kentucky Reed Sheppard et le pivot d’UConn Donovan Clingan.

La pression repose particulièrement sur les épaules de Landry Fields, le GM des Hawks, qui dispose encore d’une grosse semaine avant de trancher. Pour l’heure, toutes les options restent ouvertes, même si Atlanta pencherait plus pour garder son premier choix plutôt que de l’échanger pour un (ou plusieurs) joueur(s) déjà confirmé(s).

La position idéale

« On est très enthousiaste sur cette Draft », a-t-il confié hier. « Et plus on découvre de choses, plus on se dit que c’est super, qu’on est bien content d’avoir le premier choix. Je n’arrête pas de plaisanter en disant que je ne le rendrai pas. Nous sommes dans une très bonne position. Franchement, je suis très enthousiaste ».

Landry Fields en a profité pour rappeler qu’à l’issue du processus de réflexion mené par son camp, il prendrait la décision finale. Un choix lourd de conséquences pour la suite, au regard des options qui vont se présenter et du manque de hiérarchie parmi les meilleurs prospects en lice. Mais l’ancien joueur des Knicks reste confiant.

« Il y a une semaine, le choix était plus large qu’aujourd’hui. Le tableau est en train de se dessiner, de s’affiner », a-t-il ajouté, avec un choix porté sur long terme. « On veut qu’il soit le numéro 1, un gars qu’on pense être un plus pour nous, pas seulement pour les prochains jours, mais pour le futur également ».

Même si Atlanta annonce tendre davantage vers l’envie de garder son premier choix, toutes les options demeurent encore ouvertes, signe que la décision de Landry Fields n’est toujours pas actée.

« Le téléphone n’arrête pas de sonner », a poursuivi Landry Fields, à propos des contacts avec d’autres franchises. « En tant que groupe, on a regardé des tonnes de scénarios différents. Si vous décidez de garder le choix, vous vous replongez dans la Draft. Actuellement, on pense choisir quelqu’un. C’est notre plan ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →