Summer
league
Summer
league
MIL73
CLE95
LAC44
BRO33
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bob Cousy : « L’une des dernières choses que je veux pouvoir voir, c’est la 18e bannière des Celtics »

NBA – L’ancienne gloire des Celtics attend avec impatience de voir une nouvelle bannière se hisser au plafond du TD Garden.

Bob CousyÀ 95 ans, Bob Cousy ne perd pas le sens des priorités. Le meneur, qui a remporté six titres avec les Celtics, suit toujours son club de coeur. Et il n’a qu’une hâte : voir les Celtics remporter un nouveau titre.

« J’ai 95 ans, j’ai un pied dans la tombe et je peux à peine bouger. Je sais que je joue les prolongations. Et l’une des dernières choses que je veux pouvoir voir, c’est que les Celtics accrochent la 18e bannière. Je serai très fier de voir cela », explique-t-il ainsi au Boston Globe. « Cela nous remet devant les Lakers (17 bannières). Avoir fait partie de cela est le meilleur héritage que je puisse espérer. »

Bonne nouvelle pour Bob Cousy, les Celtics sont tout proches d’y parvenir car jamais aucune équipe n’est parvenue à revenir de 0-3 dans une série de playoffs (sur 156 occurrences).

« Je pense que les Celtics seront sur les terrains de golf d’ici la fin de la semaine prochaine, » assurait la légende des C’s avant le Game 3. « Cette série se jouera en quatre ou cinq matchs. […] Les points forts de Dallas sont (Luka) Doncic et Kyrie Irving. Mais leurs atouts se cognent aux forces défensives des Celtics. Doncic ressemble à un camionneur, mais c’est un athlète incroyable. Les Celtics lui ont retiré son tir à 3-points rapide et il compte essentiellement sur le ‘stepback’. Et c’est le tir que les Celtics veulent parce que ce n’est pas un tir dangereux. »

Bob Cousy, fan du « backcourt » celte

Et des forces, les Celtics en ont. Notamment sur la ligne arrière, avec Jrue Holiday et Derrick White qui étaient en très grande forme lors du Game 2, le premier en tant que MVP du match, le second avec un contre décisif.

« La défense arrière des Celtics avec Holiday et White est aussi bonne que n’importe quelle autre dans la ligue. Je ne peux pas vous dire à quel point je suis heureux avec ces deux gars. Ils ont vraiment eu de la chance d’avoir Holiday. Je ne peux pas croire que les gars de Milwaukee aient laissé partir ce gamin » formule Bob Cousy, comme Jayson Tatum après le Game 3. « Il prend ce que le jeu lui donne et ne force rien. Dans le deuxième match, avec l’attention portée à Tatum, Holiday a pris des tirs ouverts et il les a réussis. »

D’ailleurs, le contre de Derrick White rappelle à Bob Cousy de bons souvenirs. Il compare ce « block » à celui de Bill Russell face aux Hawks, lors des Finales de 1957.

« Tommy Heinsohn a toujours dit que le contre de Russell était l’action la plus athlétique qu’il ait jamais vue », se souvient Bob Cousy. « Celui de White ne ressemblait pas vraiment à ça, mais il était génial. Il est venu par derrière et était dans une position difficile et, de toute évidence, il a non seulement un timing incroyable, mais il saute mieux que ce que l’on pense. Il est extrêmement athlétique, et c’est un bonus. Nous ne savions pas que nous obtenions cela de lui, et Popovich doit se sentir mal chaque jour de sa vie depuis qu’il a laissé partir ce petit. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →