Summer
league
Summer
league
CHI
MIL22:30
NYK
CHA23:00
BOS
MIA0:30
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Derrick White, un contre capital sur PJ Washington

NBA – Avec cinq points d’écart à moins d’une minute de la fin du match, Derrick White a empêché PJ Washington et les Mavericks de pouvoir tenter le hold-up.

Le contre de Derrick WhiteC’est ce qu’on appelle être décisif. PJ Washington filait au panier pour remettre les Mavericks à une possession des Celtics avec 55 secondes à jouer dans le match, mais c’était sans compter sur Derrick White. L’arrière de Boston est revenu de très loin pour contrer le dunk en contre-attaque !

Derrick White s’est ainsi envolé pour contrer PJ Washington et conserver l’avance de 5 points des Celtics. Une avance que ses coéquipiers renforceront plus tard afin de sceller la victoire 105-98 dans le Game 2.

« J’ai juste sprinté pour revenir en défense et être impliqué dans l’action, » raconte-t-il. « De toute évidence, ils étaient en train de faire un ‘run’, j’ai dû faire ce qui était nécessaire, courir en défense et monter au contre. »

En revanche, ce contre n’est pas vraiment du goût de Jason Kidd, pour qui la poussette de Jaylen Brown dans le dos de PJ Washington ou la main de Derrick White touchant celle de son joueur aurait pu valoir une faute. « Cela ressemblait à une faute, » estime le coach. « Mais ça n’a pas été sifflé donc ce n’est pas une faute. »

Un match complet

Bien au-delà de cette action, Derrick White a été précieux, malgré sa maladresse. Le meneur/arrière termine le match avec 18 points à 6/15 aux tirs, et 4/10 de loin, il cumule 5 rebonds, 2 passes, 3 interceptions et 2 contres. Il a notamment été le meilleur marqueur des Celtics en quatrième quart-temps, avec 8 points à 2/3 à 3-points…

Derrick White avait déjà réalisé un contre sur un double-pas de Kyrie Irving en début de rencontre. Mais son appétit pour contrer ses adversaires, et à y aller peu importe ce qu’il en coûte, lui vaut aussi de finir sur des posters, comme face à Dereck Lively II au milieu du troisième quart-temps.

« Je n’ai pas peur de me faire dunker dessus, ça me permet d’obtenir des contres que d’autres personnes n’auraient peut-être pas eu », juge-t-il. « Donc, j’essaie juste de jouer, je crois simplement en ce que je peux faire. »

Ce contre sur PJ Washington vient en tout couronner les cinq dernières minutes très importantes de Derrick White dans le Game 2 des Finals 2024. Un peu plus tôt, il avait intercepté une passe hasardeuse de Luka Doncic, puis il s’était illustré avec un 3-points important, forçant Jason Kidd à prendre un temps-mort.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →