Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2024 | Présentation de Zaccharie Risacher (Bourg-en-Bresse)

Draft 2024 – Impressionnant en première partie de saison comme en playoffs en France, Zaccharie Risacher s’est imposé comme un des plus sérieux prospects de cette cuvée.

Zaccharie Risacher36e choix. Voilà les prévisions de The Athletic pour Zaccharie Risacher le 7 août dernier, avant le début de cet exercice 2023/24. Le Français faisait alors partie des joueurs internationaux à garder à l’œil, pas de la liste des incontournables au titre de numéro de la Draft. Les choses ont vite changé.

Passé de l’ASVEL à Bourg-en-Bresse pour obtenir temps de jeu et exposition, le fils de l’ancien international Stéphane Risacher s’est révélé vitesse grand V. L’ailier est devenu un joueur majeur de la JL, une des meilleures équipes françaises, tant en championnat qu’en Coupe d’Europe. Suffisant pour attirer tous les scouts NBA dans l’Ain et envisager un deuxième joueur de Betclic Elite consécutif comme « first pick ».

Ailier de grande taille, déjà habitué à jouer à haut niveau après avoir déjà laissé de premières belles impressions en Euroligue avec l’ASVEL la saison précédant celle de sa Draft, Zacharie Risacher est de ces profils forcément intéressants pour une franchise. Sa capacité cette saison à hausser son niveau en Eurocup comme en playoffs en dit assez long sur la volonté du « gamin », né en avril 2005, comme son acolyte Alexandre Sarr avec lequel il a disputé les Coupes du monde U17 et U19 ces deux derniers étés. Et ses progrès cette saison laissent entrevoir de jolies promesses, à condition de tomber dans le bon environnement.

Profil

Poste : Ailier
Taille : 2m07
Poids : 95 kgs
Equipe : JL Bourg-en-Bresse
Stats 2023/24 : 11,1 points à 47%, 4,0 rebonds, 0,9 passe en 23,3 minutes

Points forts

– La qualité de tir. Shooteur honnête lors des ses années espoirs, Zaccharie Risacher a passé un cap cette saison : 38.7% à 3-points toutes compétitions confondues, 45% en Eurocup. Son poignet n’est pas encore une garantie absolue (74% aux lancers-francs), mais le geste est bien là. Le jeune ailier sait trouver ses tickets shoots par la qualité de ses déplacements, en particulier dans le collectif léché de Bourg-en-Bresse, où il évoluait davantage en bout de système.

– Le QI basket. Zaccharie Risacher est un exemple de « no non-sense player », qui ne force pas et évite les coups de folie. Le Burgien possède une très bonne lecture des défenses pour couper vers le cercle, notamment dans le dos des défenseurs ligne de fond, comme des attaques adverses. Des qualités qu’il pourra transposer quelque soit l’équipe qui mettra la main sur lui.

– La défense. L’ailier n’est pas seulement grand et long, il compte sur ses appuis assez bas pour sa taille pour museler des joueurs bien plus petits que lui. À Bourg, il a fréquemment défendu sur le meilleur extérieur adverse, de Mike James à Nadir Hifi, comme des ailiers plus athlétiques. Déjà très solide en un-contre-un, il aime le défi et n’hésite pas à presser tout terrain.

Point faible

La créativité offensive. Comme il l’a admis lui-même lors du Draft Combine de Trévise mardi, Zaccharie Risacher doit travailler en priorité sur son « handle » pour franchir un nouveau palier. Il n’est pas encore capable de se créer ses points en sortie de dribble. Pas égoïste, il n’est pas pour autant un créateur et en semble encore assez loin.

Comparaison

À ce stade, Zaccharie Risacher peut se fondre dans un rôle à la Mikal Bridges avant son trade aux Nets, dans un registre de complément 3&D idéal dans une équipe déjà dotée en porteurs de ballon. S’il venait à ajouter une meilleure qualité de dribble (et un peu de muscle), il pourrait se rapprocher de ce qu’a montré Keegan Murray cette saison avec les Kings.

Pronostic

Dans le Top 3, vraisemblablement. Sa fin de saison très réussie (15.1 points à 52.6%, 7.4 rebonds de moyenne en playoffs) a redoré une cote légèrement déclinante au cœur de l’hiver après son traumatisme crânien subi lors de ses débuts en Equipe de France.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités