Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Minés par les blessures, les Knicks n’avaient « plus rien à donner »

NBA – Avec cinq joueurs majeurs blessés ou diminués, les Knicks ne pouvaient pas aller plus loin. Mais ils peuvent regarder vers l’avenir avec fierté… et espoir.

Les KnicksTom Thibdodeau n’est pas du genre à se cacher derrière les blessures. Toute l’année, en fonction des allers-retours à l’infirmerie de ses joueurs, le coach des Knicks a répété son mantra, « Next Man Up », à savoir que le joueur suivant devait prendre le relais lorsque le joueur situé devant dans la rotation tombait.

Le problème en cette fin de série face aux Pacers, c’est qu’il n’y avait plus personne pour prendre le relais…

« Je pense que les gars ont donné tout ce qu’ils avaient, et c’est tout ce qu’on peut demander », a réagi le coach après la défaite lors du Game 7. « C’était une bataille toute l’année, et il n’y avait plus rien à donner. »

Il faut dire qu’après avoir perdu Julius Randle en cours de saison, puis Mitchell Robinson et Bojan Bogdanovic, les Knicks ont vu Jalen Brunson se casser la main dans le troisième quart-temps du Game 7, alors que OG Anunoby n’avait pu tenir sa place que quelques minutes, et que Josh Hart a lui fait ce qu’il a pu en étant diminué.

Un système et des principes

« Je ne veux pas du tout discréditer ce qu’ils ont fait, mais même avec tout ce qui s’est passé, c’était un match à 11 ou 12 points à 5 ou 6 minutes de la fin », explique Donte DiVincenzo, auteur de 39 points pour permettre à New York d’espérer dans ce Game 7. « C’est notre état d’esprit en tant qu’organisation : nous avons un système et des principes fondamentaux qui, si vous y croyez, vous permettent d’avoir une chance à chaque match. »

Ces Knicks ont d’ailleurs fait plaisir à leurs fans, et leurs « principes fondamentaux » doivent leur permettre de viser très haut l’an prochain, avec les retours de Jalen Brunson, Julius Randle, OG Anunoby, Josh Hart, Bojan Bogdanovic et Mitchell Robinson dans la rotation de Tom Thibodeau.

« Je pense que [l’avenir] est très prometteur et qu’il y a de l’espoir », a ainsi conclu Josh Hart. « L’intersaison est un business et il y a des décisions à prendre. Des joueurs vont arriver et d’autres partir. Mais nous avons construit les fondations d’une franchise qui se bat et qui va dans la bonne direction. C’est dur de finir comme ça, mais nous allons dans la bonne direction et nous donnons à cette ville et aux fans de l’espoir ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités