Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Equipe de France | Plongez dans la chaude ambiance de Tuzla

Équipe de France – Pour les premiers matchs de qualification à l’EuroBasket 2025, mais (presque) encore plus pour les JO, le staff des Bleus a insisté sur l’identité défensive et la notion de sacrifice.

Equipe de FranceRevenue à l’action brièvement il y a dix jours, l’Équipe de France n’a pas manqué sa grande rentrée des classes.

Après le traumatisme de la dernière Coupe du Monde, les Bleus ont fait preuve de sérieux et ont compensé au mieux leurs automatismes à peine naissants. Notamment en retrouvant leurs valeurs défensives fondamentales.

C’est en tout cas le message qui ressort du premier épisode de la nouvelle saison de la web-série du Team France. Une belle production de Tommy Hombert qui nous plonge dans les coulisses de cette dernière fenêtre, partagée entre le Finistère et les Balkans, entre Brest et Tuzla.

Admettre l’échec

Avec deux victoires dans les valises, contre la Croatie de Mario Hezonja d’abord, puis la Bosnie de Dzanan Musa ensuite, et donc un départ idéal dans ces phases qualificatives pour le prochain EuroBasket, qui se tiendra en septembre 2025, jamais évidentes à manœuvrer.

« On a été en échec l’an passé », expose ainsi Vincent Collet en amont des matchs. « On dit souvent qu’on n’échoue pas, on apprend. Moi, ce que je sais, c’est qu’on a [surtout] échoué ! Moi, le premier. C’est très important de reconnaître que c’est un échec partagé entre le staff et les joueurs. On a tous, à un moment donné, fauté. Pour réussir, on doit avoir une équipe avec des joueurs qui savent ce que c’est que le sacrifice. […] On l’a déjà fait, donc on sait comment le faire. Mais il faut le faire mieux ! »

Avec l’échéance olympique qui approche à grands pas, Vincent Collet et son staff ont profité de ces joutes européennes pour remettre les choses à plat et redonner un nouvel élan.

Ce qui signifie aussi tester de nouveaux joueurs, dont Nadir Hifi (passé de Nationale 3 aux Bleus en quatre ans), Matthew Strazel et Zaccharie Risacher (malheureusement blessé au nez au premier match).

« Si votre performance individuelle, elle est moyenne, mais que le cinq, quand vous êtes sur le terrain, est brillant, vous marquez des points », prévient le coach. « Plus que si vous êtes bon tout seul, et que, quand vous êtes sur le terrain, l’équipe descend. Il faut que vous en soyez tous persuadés ! »

Chaude ambiance à Tuzla

Dans la chaude ambiance de Tuzla, les Bleus ont pu mettre en pratique le credo collectif de leur staff.

« Le basket bosnien respecte l’Équipe de France, c’est pour ça qu’ils ont survendu la salle. Ils sont prêts pour faire un exploit. Ils l’ont fait il y a un an et demi. Par rapport au comportement et l’attitude qu’on a eus vendredi, c’était pas assez ! Ce soir, on a besoin de plus, et après, on court ! »

Encore sous la menace à la mi-temps, le message est tripartite, mais clair comme de l’eau de roche : « Le rebond d’abord. La même défense. Et un peu plus lucide en attaque ! »

La performance défensive du néo-capitaine, Andrew Albicy, a notamment marqué les esprits. Tout comme les prestations XXL des joueurs intérieurs, Vincent Poirier et Guerschon Yabusele en tête.

« Un grand bravo, les objectifs ont été atteints, et d’abord par le retour de notre défense. La maison France, elle tient d’abord sur sa défense. On a très souvent eu la meilleure défense des qualif’, pas seulement en Europe, mais dans le monde ! Et là, on est reparti sur ces standards, à 62.5 points », conclut Vincent Collet. « C’est le début de notre construction pour cet été. Il faudra que tout le monde comprenne que c’est à ce prix-là, qui qu’on soit. Betclic, EuroCup, Euroleague, NBA : pareil ! »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités