Summer
league
Summer
league
MIA
OKC0:00
HOU
DET0:30
MEM
DAL2:00
PHI
POR2:30
SAC
UTH4:00
LAL
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Steve Kerr demande à la NBA un changement de règles pour favoriser la défense

NBA – Au terme d’une des semaines les plus prolifiques de l’histoire de la NBA, Steve Kerr rend hommage aux joueurs mais plaide pour une évolution des règles en défense.

Steve Kerr demande à la NBA de changer le règlement pour favoriser la défenseDeux heures avant la rencontre entre les Warriors et les Lakers, les performances de la veille par Luka Doncic (73 points), et de Devin Booker, (62 points), étaient sur toutes les lèvres. Ces deux cartons sont arrivés quatre jours seulement après les 70 points de Joël Embiid contre les Spurs et les 62 de Karl-Anthony Towns contre Charlotte. Jamais la NBA n’avait vécu de tels cartons sur une aussi courte période, avec des joueurs différents.

Steve Kerr a tenu à rendre hommage au talent de ces quatre joueurs, tout en pointant du doigt l’évolution du jeu et des règles NBA depuis plusieurs saisons. Clairement, le règlement actuel pénalise la défense.

« Les joueurs sont si talentueux et il y a tellement d’espace partout sur le terrain… C’est parce que toutes les équipes veulent jouer avec des shooteurs, et en particulier des grands qui peuvent tirer à 3-points, et donc les défenses ne peuvent pas tout couvrir, » remarque-t-il. « Les schémas offensifs tirent profit de ces espaces et c’est pour ça qu’on a vu les évaluations offensives augmenter de la sorte lors des deux dernières saisons. »

Le bénéfice du doute profite aux attaquants

Steve Kerr, Stephen Curry et les Warriors font évidemment partie des précurseurs qui ont révolutionné le jeu NBA lors des dix dernières années. Les fondations de la dynastie de Golden State s’appuient sur la quantité et l’adresse à 3-points, et dans un rythme rapide pour augmenter le nombre de possessions.

Mais si on les transposait dans le championnat actuel, les Warriors de 2015 seraient pourtant l’équipe qui joue le plus lentement, et l’une des équipes qui prendrait le moins de tirs à 3-points…

Jouer vite et prendre 40% de ses tirs derrière les 7m25 sont désormais la norme. Alors que les attaques innovent à vitesse grand V, les défenses ne tiennent pas le même rythme. C’est la raison pour laquelle Steve Kerr pense que le comité de compétition doit se pencher sur les règles pour pouvoir donner un coup de pouce aux défenses, comme ils l’avaient fait en début des années 2000 pour promouvoir les attaques.

« La dernière raison pour laquelle nous voyons de telles performances offensives, c’est la façon dont les coups de sifflet favorisent l’attaque bien plus qu’il y a 15 ans, par exemple. Les règles ont été changées pour donner le bénéfice du doute aux attaquants, » rappelle l’entraineur des Warriors. « Nous entrons dans une phase où nous allons devoir prendre en compte la direction de la NBA moderne et revoir certaines règles pour peut-être les ajuster dans l’autre sens. »

Comment renforcer l’impact de la défense ?

Quelles sont ces changements de règles dont parle Steve Kerr ? Il a énuméré quelques exemples pour étoffer son argumentation.

« Par exemple, le positionnement défensif. Vous n’avez pas idée du nombre de fois où un attaquant se jette dans la défense et les arbitres m’expliquent que mes joueurs étaient dans une position illégale. C’est systématique. Les appuis sont également un des changements le plus simple auquel je peux penser. Lors de chaque match, les joueurs font des marchers qui ne sont pas sifflés, et ça aussi aide les attaquants. C’est l’interprétation des règles qui, je pense, pose problème parce qu’on a tellement souhaité ouvrir le jeu qu’il est désormais quasi impossible de défendre sans faire de fautes, » explique-t-il. « Donc il y a des changements à faire qui sont simples et la ligue a toujours été ouverte à ce genre de discussion et je suis certain qu’elle continuera à l’être. »

Steve Kerr a également pris l’exemple des playoffs. Traditionnellement, la dureté monte d’un cran et le rythme baisse. Il est ainsi globalement accepté que l’arbitrage change entre saison régulière et postseason.

Ce même genre de débat avait eu lieu la saison dernière après les 71 points de Damian Lillard et de Donovan Mitchell. Le style de jeu actuel ne changera pas de si tôt. Le talent non plus. L’arbitrage est donc l’élément qui semble le plus apte à changer pour essayer d’équilibrer les forces en présence pendant la saison régulière.

Propos recueillis à San Francisco.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →