Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jamal Murray : « On a le duo le plus polyvalent et dominant de NBA »

NBA – Que ce soit Jamal Murray vis-à-vis de sa récupération face aux blessures, son entente avec Nikola Jokic, sa relation avec les « role players » ou avec son coach Mike Malone, Denver a surfé sur une confiance inébranlable qui lui a cette fois permis d’atteindre son but.

Jamal MurrayDenver ne s’est pas construit en un jour, et c’est peut-être ce qui rend le premier titre décroché par la franchise du Colorado encore plus beau. Les échecs et les moments de doute ont été nombreux mais n’ont jamais remis en cause l’objectif des Nuggets à long terme, celui de pouvoir batailler pour le titre.

Interrogé par Complex, Jamal Murray a évoqué la confiance générale de l’équipe pour expliquer cette montée en puissance qui a finalement permis à la bande de Nikola Jokic d’aller au bout cette saison.

À commencer par sa propre confiance, qu’il a fallu reconstruire après sa rupture du ligament croisé antérieur en avril 2021. Jusqu’au jour où tous ses doutes quant à une éventuelle rechute ont fini par disparaître.

Jamal Murray avait une grille de progression

« Pendant la rééducation, il y a tellement de points de passage mentaux différents dans votre tête. Jouer son premier back-to-back, c’était un point de passage. Marquer 20, 30 points, c’est une autre case que tu coches. Ne pas ressentir de douleur, être capable de soulever plus de poids, de sauter d’une certaine manière. Ce sont toutes ces choses que j’ai cochées tout au long de la saison. Je dirais que juste avant le All-Star Break, je me sentais vraiment bien. Même quand j’avais des jours difficiles, je savais comment m’en sortir. Puis, après le All-Star Break, j’ai commencé à me dire que je ne pensais même plus à mon genou sur les back-to-back, ni à la douleur. Ma confiance dans le jeu a augmenté et ça a été une autre case à cocher pour moi. Je dirais donc que juste avant l’All-Star Break, on a commencé à voir le jeu se mettre en place et ensuite, juste après, et jusqu’à la postseason, je me suis dit que je commençais à sentir que je pouvais le faire chaque soir, quand je le voulais », a-t-il expliqué.

Point central de la réussite des Nuggets, sa relation avec Nikola Jokic sur le terrain a également atteint son paroxysme. Comme pour le reste, il a fallu échouer avant de pouvoir savourer le plus grand des accomplissements.

« Il y avait un clip quelque part à la télé qui parlait des duos et qui disait qu’on n’avait pas encore vu Jokic ou moi être performant au plus haut niveau. C’était il y a quelques années, mais ça m’a marqué. J’ai gardé ça en tête et, maintenant que nous l’avons fait, tout le monde dit que notre ‘one-two punch’ est vraiment mortel. Si je tire à 3-points, le pivot adverse doit sortir. S’ils me blitzent (prise à deux agressive), je vais trouver le Joker, et on peut alors jouer un quatre-contre-trois avec le meilleur pivot passeur de tous les temps. Notre jeu a tellement de niveaux, sur le pick-and-roll, parce que je peux lui poser des écrans. Nous avons tellement d’options différentes. Je crois qu’on a le duo le plus polyvalent et le plus dominant de la ligue, et ce n’est pas une critique à l’égard des autres. Je crois simplement en nous, en ce que nous pouvons faire et en ce que nous avons fait ».

Mike Malone, le booster de confiance

Un duo qui est à la base de tout à Denver, mais que les Kentavious Caldwell-Pope, Michael Porter Jr, Aaron Gordon ou encore Bruce Brown ont aidé à sublimer. Et réciproquement.

« Je crois que le mérite revient à tout le monde sur le terrain. Tout le monde dans l’équipe a compris ce qu’on pouvait faire et à quel point notre jeu à deux avec Jokic pouvait être létal. Comme quand on disait à MPJ ou KCP : ‘Hey frère, reste juste dans le corner, reste patient, on peut exécuter ce système, et tu auras un tir ouvert’. Les gars ont vu que c’était vrai. ‘Aaron Gordon, si tu restes ligne de fond, tu vas pouvoir dunker sur tout le monde’. Vous voyez ? Mais ça peut être difficile de dire ça et d’attendre que les gars y croient. Mais quand tu commences à comprendre comment on joue et ce qu’on recherche, tout vient naturellement ».

Pour terminer, le meneur des Nuggets a aussi évoqué l’évolution de sa relation avec son coach, Mike Malone, également basée sur une confiance grandissante, qui a abouti à cette postseason presque parfaite, où chacun savait ce qu’il avait à faire et l’a exécuté avec brio. À tel point que les Nuggets auraient pu jouer les yeux fermés.

« Il a fait du bon travail avec moi, en me faisant confiance chaque année. Vous savez, il y a des moments dans le jeu où il pouvait annoncer un système, et où je pouvais dire : ‘Non, faisons plutôt ça’. Et il me répondra que c’est une très bonne idée. Quand je suis arrivé dans la ligue, évidemment en tant que rookie, je n’avais pas ce niveau de confiance. Aujourd’hui, c’est plus un échange de points de vue sur ce que nous voyons. Et même si nous ne sommes pas d’accord, nous pouvons trouver une solution. Il me donne la balle à la fin des matchs, en s’assurant que tout le monde est prêt pour notre jeu à deux (avec Nikola Jokic). Je pense donc qu’il s’agit simplement d’une question de confiance entre nous, de compréhension des tendances, les miennes et les siennes ».

Pour le résultat que l’on connaît aujourd’hui.

Jamal Murray Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 DEN 82 22 40.4 33.4 88.3 0.5 2.1 2.6 2.1 1.5 0.6 1.4 0.3 9.9
2017-18 DEN 81 32 45.1 37.8 90.5 1.0 2.7 3.7 3.4 2.1 1.0 2.1 0.4 16.7
2018-19 DEN 75 33 43.7 36.7 84.8 0.9 3.4 4.2 4.8 2.0 0.9 2.1 0.4 18.2
2019-20 DEN 59 32 45.6 34.6 88.1 0.8 3.2 4.0 4.8 1.7 1.1 2.2 0.3 18.5
2020-21 DEN 48 36 47.7 40.8 86.9 0.8 3.3 4.0 4.8 2.0 1.3 2.3 0.3 21.2
2022-23 DEN 65 33 45.4 39.8 83.3 0.7 3.2 4.0 6.2 1.6 1.0 2.2 0.3 20.0
2023-24 DEN 59 32 48.1 42.5 85.3 0.7 3.4 4.1 6.5 1.8 1.0 2.1 0.7 21.2
Total   469 31 45.2 38.0 86.7 0.8 3.0 3.8 4.5 1.8 1.0 2.0 0.4 17.5

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités