Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.62MIL1.49Pariez
  • IND2.03CHA1.79Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Cam Reddish ne voulait plus jouer pour les Hawks

NBA – On en sait davantage sur les dessous du transfert de Cam Reddish chez les Knicks.

À moins d’un mois de la « trade deadline » (10 février), les Knicks et les Hawks ont été les premiers à dégainer sur le marché des transferts, s’échangeant Cam Reddish, Kevin Knox, Solomon Hill et des tours de Draft, jeudi après-midi.

Sur le papier, beaucoup se sont sans doute demandés pourquoi les dirigeants d’Atlanta avaient récupéré une si maigre contrepartie, en échange d’un joueur que certains (dont le coach de la franchise, Nate McMillan) voient devenir un futur « two-way player » de qualité, à la Paul George.

Mais, à y regarder de plus près, ce n’est pas si étonnant que les Hawks se soient contentés de Kevin Knox, un ancien 9e choix de la Draft (2018) dans l’impasse à New York, et d’un premier tour de Draft 2022 (protégé Top 18), appartenant à l’origine aux Hornets. Même s’ils auraient tenté, sans succès, d’obtenir le rookie Quentin Grimes.

Il faut dire que Cam Reddish, certes pétri de talent, ne jouit actuellement pas d’une cote de popularité si élevée, auprès des autres dirigeants de la ligue.

De l’intérêt, mais rien de concret

D’une part, compte tenu de sa situation contractuelle, puisqu’il sera éligible à une prolongation cet été et qu’il risque de se montrer gourmand lors des négociations. D’autre part, compte tenu de ses antécédents sur le plan physique, qui lui ont valu de rater une cinquantaine de matchs la saison dernière. Ajoutez à ça son irrégularité, ainsi que des statistiques avancées loin de jouer en sa faveur, et vous obtenez-là un joueur de 22 ans rempli de potentiel, mais pas encore prêt à l’exploiter pleinement.

Et pour se convaincre de la faible cote de popularité dont jouit Cam Reddish, il n’y a qu’à observer les quelques offres reçues par Atlanta, depuis qu’il a été rendu disponible par son GM, Travis Schlenk, avant la dernière Draft. Prix de départ fixé, et inchangé depuis : un premier tour de Draft. Ce qui n’est pas censé être un frein, pour récupérer un ailier drafté en 10e position, en 2019.

En plus des Knicks, The Athletic rapporte donc que les Lakers ont contacté les Hawks, mais ils ne leur ont proposé « que » deux seconds tours de Draft. Une offre qui n’a évidemment pas satisfait les derniers finalistes de la conférence Est, également approchés par les Pacers, les Cavaliers et les Pistons ces derniers mois. Sans que les discussions n’aillent bien loin.

Résigné à se séparer de Cam Reddish (qui n’a cessé de manifester ses envies d’ailleurs depuis des mois, au point « d’installer un malaise » dans le vestiaire, d’après The Athletic), Travis Schlenk a finalement accepté la « moins mauvaise » offre, parmi les rares reçues sur son bureau.

Surtout qu’avec les prolongations de Trae Young, John Collins ou encore Kevin Huerter, celle à venir de De’Andre Hunter, ainsi que les contrats de Clint Capela et Bogdan Bogdanovic, le GM ne pouvait pas offrir un pont d’or à son joueur. Un joueur qui n’était pas en tenue quand l’équipe a vraiment brillé, la saison dernière.

Ancien coéquipier de RJ Barrett

À « Big Apple », le développement futur de l’ancien pensionnaire de Duke (comme un certain… RJ Barrett, avec qui il évoluera de nouveau) déterminera donc qui de New York ou d’Atlanta s’imposera comme le grand gagnant de ce trade. Si tant est que l’ancien « Blue Devil » atteigne le niveau qu’il estime pouvoir atteindre (et qu’il a atteint en « high school »), la franchise new-yorkaise aura réalisé un sacré braquage. Mais le chemin sera long.

Car, comme celui des Hawks, l’effectif de Tom Thibodeau est dense sur les postes extérieurs, et l’ailier de 22 ans va devoir cravacher pour gagner ses minutes, dans la rotation de « Gotham ». Devant les Kemba Walker, Derrick Rose, Immanuel Quickley, RJ Barrett, Evan Fournier, Alec Burks, Quentin Grimes et autres Miles McBride. À moins que d’autres transferts ne lui dégagent (un peu plus) la voie.

Quoi qu’il en soit, les qualités athlétiques de Cam Reddish (11.9 points de moyenne cette saison), sa polyvalence, sa taille et sa capacité à apporter du danger de loin (38% à 3-points cette saison) peuvent lui permettre de s’imposer sous les ordres de « Coach Thibs ». D’ici-là, le hasard du calendrier fait que le désormais ex-joueur d’Atlanta aura la possibilité de disputer son premier match sous ses nouvelles couleurs face… aux Hawks, à la State Farm Arena. L’occasion rêvée de démontrer à son ancienne équipe qu’elle a eu tort de ne pas lui faire davantage confiance.

Cam Reddish Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 ATL 58 27 38.4 33.2 80.2 0.6 3.1 3.7 1.5 2.3 1.1 1.7 0.5 10.5
2020-21 ATL 26 29 36.5 26.2 81.7 0.9 3.2 4.0 1.4 2.6 1.3 1.3 0.4 11.2
2021-22 * All Teams 35 23 40.3 37.7 90.0 0.6 1.9 2.5 1.1 1.3 1.0 1.3 0.3 11.7
2021-22 * ATL 34 23 40.2 37.9 90.0 0.6 1.9 2.5 1.1 1.3 1.0 1.3 0.3 11.9
2021-22 * NYK 1 5 50.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0
Total   119 26 38.6 32.8 83.3 0.7 2.8 3.4 1.3 2.1 1.1 1.5 0.4 11.0

A lire aussi