Tokyo
2020
Tokyo
2020
SLO116
JPN81
ESP81
ARG71
IRI
FRA31/07
ITA
NGR31/07
AUS
GER31/07
USA
CZE31/07
ARG
JPN01/08
ESP
SLO01/08
W QF 20
W QF 19
W QF 22
W QF 21
W SF 23
W SF 2402/08
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Une intersaison sous le signe du rebond pour Tyler Herro

NBA – Après une deuxième année compliquée dans la ligue, Tyler Herro se dit prêt à surfer sur tout son travail estival pour rebondir la saison prochaine. Malgré les rumeurs de transfert…

Brillant lors de sa campagne rookie, avec des moyennes de 13.5 points, 4.1 rebonds et 2.2 passes de moyenne en saison régulière, puis de 16.0 points, 5.1 rebonds et 3.7 passes en playoffs, le tout à des pourcentages globaux de 43% aux tirs, 39% à 3-points et 87% aux lancers-francs, Tyler Herro a accusé le coup en 2020/21.

S’il a, certes, amélioré ses statistiques personnelles, grimpées à 15.1 points, 5.0 rebonds et 3.4 passes en saison régulière, l’arrière du Heat a eu du mal en playoffs, chutant à seulement 9.3 points, 3.3 rebonds et 1.8 passe par match. Quant à ses pourcentages, ils ont surtout diminué lors de ce « sweep » concédé au premier tour face aux Bucks, pour s’établir à 32% aux tirs, 32% à 3-points et 82% aux lancers-francs, sur quatre matchs.

À lire également : Tyler Herro « ne pense pas du tout avoir régressé »

Sans surprise, dans une franchise aussi exigeante et ambitieuse que Miami, les performances en dents de scie de Tyler Herro lui ont immédiatement valu de voir son nom apparaître dans les rumeurs de transfert. Pas simple, dans ces conditions, et à un si jeune âge, de ne pas se faire déborder par la pression engendrée par ces bruits de couloir.

Et pourtant : « Honnêtement, j’ai arrêté d’écouter tout ça », assure-t-il, pour le Miami Herald. « Dès que nous ne jouons pas, et même quand nous jouons, mon nom est évoqué quelque part. Voilà où nous en sommes à l’heure actuelle. Donc, comme je l’ai dit, je me concentre simplement sur ma progression et celle de l’équipe. »

Un objectif : se renforcer physiquement

Au cours de l’exercice 2020/21, Tyler Herro a avant tout été évoqué aux Rockets, au moment des envies de départ de James Harden, entre décembre et janvier. Puis à la « trade deadline », son nom a une nouvelle fois été annoncé du côté des Rockets, pour récupérer cette fois-ci Victor Oladipo (arrivé au Heat, depuis), mais également du côté des Raptors, en échange de Kyle Lowry.

Finalement, considéré comme intouchable par son président Pat Riley, le 13e choix de la Draft 2019 n’a pas quitté la Floride et, désormais, il peut enfin profiter d’une intersaison complète pour recharger ses batteries, après deux premières campagnes NBA éprouvantes en raison du Covid-19 et des blessures.

L’objectif de celle-ci, pour Tyler Herro ? Revenir en étant un tout nouveau joueur sur le plan physique. Avec, si possible, un gain de 4 à 5 kilos, lui qui affiche actuellement 90 kilos sur la balance.

« Il s’agit de ma première ‘vraie’ intersaison », précise-t-il d’abord. « Je peux donc avoir un vrai régime alimentaire. Je mange déjà une certaine quantité de calories chaque jour. Je me renforce au quotidien et je prends du poids. Je pense que, d’ici la fin de l’été, je serai en mesure d’atteindre mes objectifs à ce niveau. […] Ce qui, dans mon jeu, va se traduire offensivement, car je vais pouvoir me faire plus facilement ma place, et défensivement, car je vais être capable de défendre sur des joueurs plus lourds que moi. Je veux être aussi imposant que les autres vétérans de la ligue. Le simple fait de prendre du poids va donc énormément m’aider des deux côtés du terrain. »

Un passage à Las Vegas enrichissant

Autre point sur lequel entend s’appuyer Tyler Herro pour progresser en tant que basketteur : sa récente expérience vécue à Las Vegas, où il a joué les « sparring-partners » de Team USA avec la « Select Team », en vue des Jeux Olympiques de Tokyo.

Sous la houlette de son coach Erik Spoelstra lors de ce stage estival, qui regroupait certains des meilleurs jeunes joueurs NBA, l’arrière de 21 ans a pu côtoyer l’élite de la ligue pendant une semaine. De Kevin Durant à Damian Lillard, en passant par Jayson Tatum ou encore Bradley Beal.

Typiquement le genre d’expérience qui permet à un deuxième année, toujours pas titulaire indiscutable dans sa franchise, de prendre confiance en lui et de franchir un cap. Tant mentalement que physiquement.

« Ce fut une expérience formidable pour moi, j’ai pu apprendre beaucoup », livre à ce propos Tyler Herro. « J’ai affronté des joueurs plus âgés et expérimentés que moi. C’était bien de pouvoir les affronter pendant ces quelques jours. […] J’ai d’ailleurs assez bien joué là-bas, j’ai pu être coaché par mon propre entraîneur et j’ai compris les choses plus rapidement. Aux entraînements, nous faisions pas mal de choses identiques à celles que nous faisons ici. C’était vraiment une expérience formidable. »

S’inspirer des Bucks

Pour finir, le natif de Milwaukee, passé par le lycée de Whitnall dans le Wisconsin, a également été invité à commenter le deuxième titre de l’histoire des Bucks, accessoirement bourreaux du Heat cette année…

« C’est énorme pour la ville », s’est ainsi réjoui Tyler Herro. « Je me souviens avoir grandi en étant fan des Bucks et nous n’étions jamais bons à cette époque. Quand vous êtes enfant, vous souhaitez toujours que l’équipe de votre ville performe et casse tout. C’est donc super que la ville puisse connaître ça. »

De quoi donner des idées à l’arrière floridien, qui a aussi tenu à réitérer son attachement à Miami.

« Nous avons vu Milwaukee gagner un titre et ça avait l’air sympa, donc c’est ce que nous envisageons de construire ici. Je ne prévois de le faire nulle part ailleurs. »

Tyler Herro Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 MIA 55 27 42.8 38.9 87.0 0.3 3.8 4.1 2.2 1.4 0.6 1.6 0.2 13.5
2020-21 MIA 54 30 43.9 36.0 80.3 0.5 4.5 5.0 3.4 1.3 0.7 1.9 0.3 15.1
Total   109 29 43.4 37.5 83.4 0.4 4.1 4.5 2.8 1.4 0.6 1.7 0.2 14.3

Tags →
A lire aussi