Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Trevor Ariza et Miami étaient faits pour s’entendre

Dans sa 11e franchise en 17 ans de carrière, Trevor Ariza est bien content d’être enfin membre du Heat, une franchise qui le suit depuis ses débuts en 2004.

Arrivé à la mi-mars chez le Heat, Trevor Ariza (35 ans, 2m03) a d’abord connu cinq défaites de rang avant de petit à petit s’inscrire dans le collectif de Miami. Un collectif qui tourne très bien récemment avec 7 victoires sur ses 9 dernières sorties.

Absent de la « bulle » pour des raisons personnelles alors qu’il était encore avec les Blazers, Trevor Ariza a passé une bonne partie de la saison en cours à observer les matchs depuis son canapé. Mais quand il a reçu le coup de fil de Pat Riley et du Heat, il a rapidement accepté. À vrai dire, cette collaboration entre Trevor Ariza et Miami semblait inévitable depuis l’été 2014. L’ailier vétéran était alors en fin de contrat après une saison très productive chez les Wizards à 14 points et 6 rebonds de moyenne…

« Le truc dont je me souviens, c’est qu’il voulait que tout soit parfait en termes de préparation physique, mais aussi pour les programmes d’intersaison, et combien la franchise travaille dur pour être une organisation de première classe et de gagnants. C’est quelque chose dont j’étais tombé amoureux. Je voulais déjà jouer à Miami à l’époque mais ça n’avait pas marché comme on voulait. Mais je suis là maintenant. »

Dans sa 11e franchise en 17 ans de carrière, Trevor Ariza aura bien fait poireauter le Heat, dont Pat Riley qui le suivait depuis des « workouts » à Los Angeles en 2004, après sa saison unique à UCLA. Mais le trentenaire, ancien champion NBA avec les Lakers en 2009, a encore de beaux restes.

S’il lui aura fallu quelques matchs pour se mettre en jambes et retrouver le rythme après plusieurs mois sans club, Trevor Ariza est toujours précieux en défense, avec des ballons détournés à la pelle et des missions défensives sur les gros scoreurs adverses à chaque match.

« Ici, ils vont aller piocher dans tes réserves et les choses que tu ne pensais pas avoir en toi »

« Sa polyvalence est extrêmement importante pour cette équipe. Elle n’est pas sous-estimée pour nous, pas du tout. Il débloque tellement de notre polyvalence », commente Erik Spoelstra sur le site du Heat. « Et puis offensivement, il sait simplement comment jouer avec les autres. Il endosse ce rôle depuis tellement longtemps, et avec certains des meilleurs joueurs de la Ligue. Il sait comment s’intégrer dans un collectif. Il sait comment te punir si tu aides trop, comment passer derrière la défense sur ses coupes. C’est tout simplement un très bon vétéran, un vrai gagnant. »

Offensivement, Trevor riza commence aussi à trouver ses aises. AÀ 10 points (à 40% de réussite à 3-points), plus 5 rebonds et 2 passes de moyenne en avril, le spécialiste défensif apporte des deux côtés du terrain. En tout cas, il se plaît à Miami, sous la houlette de Pat Riley et Erik Spoelstra qui n’ont pas l’habitude de tergiverser.

« Coach Spo est direct. Ce qu’il veut de toi, il va l’obtenir parce qu’il va te dire exactement ce dont il a besoin. C’est un gars qui dit les choses sans détour. Il aide à construire le capital confiance de ses joueurs, mais il est exigeant aussi, ce qui est bien car avec le talent dans cette ligue, certains se reposent parfois trop sur leur talent sans aller puiser dans le potentiel qu’ils ne savent pas qu’ils ont. Ici, ils vont aller piocher dans tes réserves et les choses que tu ne pensais pas avoir en toi. Bien souvent, ça finit par être ce centimètre supplémentaire, ce petit truc en plus qui permet d’accomplir de grandes choses. »

Plus proche de la fin que du début de carrière, Trevor Ariza se veut ambitieux avec le Heat. Il admire notamment la rapidité avec laquelle Bam Adebayo parvient à enregistrer, puis mettre en application, ce qu’il apprend au quotidien.

Avec plus de mille matchs NBA au compteur, Trevor Ariza veut surtout se fondre dans le collectif et participer à des victoires… et pourquoi pas enfiler une deuxième bague avant de raccrocher !

« Je dirais probablement que je voudrais gagner un autre titre. Je voudrais jouer aussi longtemps que je me sens capable d’évoluer à ce niveau élite, aussi longtemps que j’aimerais jouer. Mais à part ça, je ne m’intéresse pas vraiment aux stats ou aux objectifs personnels. Depuis mes débuts en AAU, mes coachs m’ont toujours enseigné que si tout le monde faisait bien son travail, tout le monde se porte bien. Je vis selon ce standard. Quand l’équipe gagne, tout le monde gagne. Si je marque 2 points, 1 point, que je prends 3 rebonds, si l’équipe gagne, c’est tout ce qui compte pour moi. Mes pires journées sont lorsque je score des points mais qu’on perd. »

https://www.youtube.com/watch?v=vP6NMf1L2b8

Trevor Ariza Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2004-05 NYK 80 17 44.2 23.1 69.5 1.1 1.9 3.0 1.1 1.9 0.9 0.9 0.2 5.9
2005-06 * All Teams 57 18 41.2 20.0 60.6 1.4 2.5 3.8 1.1 1.8 1.0 1.1 0.2 4.6
2005-06 * NYK 36 20 41.8 33.3 54.5 1.4 2.4 3.8 1.3 2.2 1.2 1.3 0.3 4.6
2005-06 * ORL 21 14 40.0 0.0 70.0 1.4 2.5 3.9 0.7 1.1 0.7 0.8 0.1 4.7
2006-07 ORL 57 22 53.9 0.0 62.0 1.7 2.7 4.4 1.1 2.4 1.0 1.5 0.3 8.9
2007-08 * All Teams 35 16 50.7 27.8 65.3 0.9 2.2 3.1 1.3 1.3 0.9 0.7 0.3 5.5
2007-08 * LAL 24 18 52.4 33.3 68.3 1.0 2.5 3.5 1.5 1.5 1.1 0.8 0.3 6.5
2007-08 * ORL 11 11 45.2 0.0 53.3 0.5 1.7 2.2 0.7 0.8 0.5 0.5 0.3 3.3
2008-09 LAL 82 24 46.0 31.9 71.0 1.4 2.9 4.3 1.8 2.0 1.7 1.1 0.3 8.9
2009-10 HOU 72 37 39.4 33.4 64.9 1.1 4.5 5.6 3.8 2.3 1.8 2.2 0.6 14.9
2010-11 NOP 75 35 39.8 30.3 70.1 0.8 4.6 5.4 2.2 2.4 1.6 1.6 0.4 11.0
2011-12 NOP 41 33 41.7 33.3 77.5 1.0 4.2 5.2 3.3 1.8 1.7 1.9 0.6 10.8
2012-13 WAS 56 26 41.7 36.4 82.1 0.8 4.0 4.8 2.0 1.3 1.3 1.5 0.4 9.5
2013-14 WAS 77 35 45.6 40.7 77.2 1.3 4.9 6.2 2.5 2.3 1.6 1.7 0.3 14.4
2014-15 HOU 82 36 40.2 35.0 85.3 0.9 4.7 5.6 2.6 2.3 1.9 1.7 0.2 12.8
2015-16 HOU 81 35 41.6 37.1 78.3 0.8 3.7 4.5 2.3 2.2 2.0 1.4 0.3 12.7
2016-17 HOU 80 35 40.9 34.4 73.8 0.7 5.1 5.7 2.2 1.7 1.8 0.9 0.3 11.7
2017-18 HOU 67 34 41.2 36.8 85.4 0.5 3.9 4.4 1.6 2.0 1.5 0.8 0.2 11.7
2018-19 * All Teams 69 34 39.9 33.4 79.3 0.7 4.7 5.4 3.7 1.9 1.3 1.5 0.3 12.5
2018-19 * WAS 43 34 40.9 32.2 77.7 0.8 4.5 5.3 3.8 2.0 1.2 1.6 0.3 14.1
2018-19 * PHX 26 34 37.9 36.0 83.7 0.6 5.0 5.6 3.4 1.7 1.5 1.5 0.3 9.9
2019-20 * All Teams 53 28 43.8 37.2 83.8 0.6 4.0 4.6 1.7 2.1 1.3 1.1 0.3 8.0
2019-20 * SAC 32 25 38.8 35.2 77.8 0.7 3.9 4.6 1.6 2.0 1.1 0.9 0.2 6.0
2019-20 * POR 21 33 49.1 40.0 87.2 0.6 4.1 4.8 2.0 2.3 1.6 1.3 0.4 11.0
2020-21 MIA 30 28 41.1 35.0 77.3 0.9 3.9 4.8 1.8 1.8 1.0 0.7 0.6 9.4
2021-22 LAL 24 19 33.3 27.0 55.6 0.4 3.0 3.4 1.1 0.8 0.5 0.5 0.3 4.0
Total   1118 30 42.2 35.1 73.1 1.0 3.8 4.8 2.1 2.0 1.5 1.3 0.3 10.4

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →