NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ATL129
IND117
NYK122
NOR112
MIA43
BRO37
CHA
POR1:00
ORL
HOU1:00
TOR
OKC1:00
DAL
SAC1:30
LAC
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.5POR1.56Pariez
  • ORL1.9HOU1.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La course au meilleur rookie | Extra Ball a fait tilt !

A mi-saison, Basket USA vous propose le Top 5 de la cuvée des rookies 2020 dans laquelle le meneur des Hornets commence à se détacher.

Troisième choix de la dernière Draft, LaMelo Ball est la sensation de ce début de saison au sein de la classe 2020. Pendant que James Wiseman a accusé le coup avec une blessure qui l’a écarté des terrains pendant trois semaines en février, le petit frère de Lonzo a poursuivi sa montée en puissance en alignant les lignes de stats fournies.

La bonne pioche des Kings, Tyrese Haliburton (12e choix), arrière de grande taille comme LaMelo Ball, a également confirmé son potentiel et son profil de joueur de caractère, le tout bonifié par un grand sang-froid au niveau du tir extérieur. Anthony Edwards a tenu son rang en plus d’avoir marqué les esprits avec un poster dunk venu rappeler sa dimension athlétique hors-normes.

Enfin, la surprise de ce top 5 nous vient de New-York où Immanuel Quickley est l’un des rayons de soleil de cette première partie de saison prometteuse du côté des Knicks et il mérite clairement sa place.

1. LaMelo Ball (Charlotte Hornets)

Stats : 15.8 points (45% de réussite aux tirs dont 37.8 à 3-points), 6 rebonds, 6.3 passes (+1.6 interception) en 29 minutes en moyenne (35 matchs)

Puisque les mots pour décrire l’impact apporté par LaMelo Ball à Charlotte commencent à manquer, et que même Michael Jordan a déclaré que son rookie avait déjà « dépassé les attentes » de sa franchise, un petit coup d’œil aux stats permet de mesurer l’ampleur de son œuvre.

LaMelo Ball est tout simplement le meilleur marqueur, meilleur rebondeur, meilleur passeur et meilleur intercepteur parmi les rookies draftés en 2020. Devenu le plus jeune joueur de l’histoire à réaliser un triple-double, le meneur a par ailleurs raflé un deuxième titre de rookie du mois, après avoir tourné à 20.1 points, 6.2 rebonds et 6.7 en février sur 13 matchs.

Désormais titulaire, LaMelo Ball a également vu ses pourcentages d’adresse monter en flèche, lui qui n’excédait pas les 30% de réussite derrière l’arc sur ses 20 premiers matchs. Sur le mois de février, le voilà désormais au delà des 40% en 6.6 tentatives par match ! Quasiment sur la même période, son pourcentage d’adresse aux lancers-francs a également connu un bond significatif (de 76 à 86%).

Les marques de respect témoignées par ses aînés comme Carmelo Anthony avec qui il a récemment échangé son maillot après la rencontre entre Hornets et Blazers sont autant de signes qui laissent à penser que le trophée ne lui échappera pas en fin de saison s’il poursuit sur ce ton après le All-Star Break, les Hornets étant également en bonne position pour accrocher un spot en playoffs.

2. Tyrese Haliburton (Sacramento Kings)

Stats : 13.2 points (49.4% de réussite aux tirs dont, 43.3% à 3-points), 3.6 rebonds, 5.4 passes décisives (+1.4 interception) en 30 minutes en moyenne (30 matchs)

Les Kings enchaînent les défaites depuis neuf matchs, et la saison de Sacramento est globalement mouvementée, mais Tyrese Haliburton parvient toujours à s’exprimer, même dans un contexte compliqué.

Même si ça ne suffit pas pour gagner des matchs, Luke Walton a trouvé en son rookie un « energizer » des plus productifs en sortie de banc. L’ex pensionnaire d’Iowa State a faim de ballons, et ça se voit à chacune de ses entrées en jeu pour booster le collectif.

Surtout, Tyrese Haliburton est un joueur de caractère. Il l’avait déjà montré en tâchant de prouver aux Knicks qu’ils avaient eu tort de ne pas l’avoir choisi en faisant basculer le match en faveur des Kings en janvier dernier. Il s’était ensuite distingué en délivrant 11 passes décisives face aux Raptors.

Plus récemment, le « combo guard » a sorti ses deux plus gros matchs de la saison face aux Bucks et aux Nets avec 23 points et 5 rebonds à deux reprises sans oublier ses 8 et 9 passes décisives.

Autre arme : le tir à 3-points, registre dans lequel il tutoie déjà l’excellence puisqu’avec son 43.3% de réussite dans l’exercice, il fait déjà partie des 20 shooteurs les plus adroits de la ligue, juste derrière… Kevin Durant. Le tout en shootant plus de cinq fois par match.

Son mois de février témoigne également d’une montée en puissance continue avec 16.2 points par match, à 45% de réussite de loin, 3.8 rebonds, 5.3 passes décisives et 1.8 interception par match. Alors qu’on pouvait douter de son manque d’impact physique, Tyrese Haliburton a montré qu’il était « NBA ready » et n’a pas volé sa deuxième place de ce top 5.

3. Anthony Edwards (Minnesota Timberwolves)

Stats : 15 points (37.1 de réussite aux tirs dont 30.2% à 3-points), 4 rebonds, 2.5 passes décisives en 29 minutes en moyenne (36 matchs)

Les Wolves affichent le pire bilan de la ligue à mi-parcours, ce qui n’empêche pas Anthony Edwards de montrer sa valeur à chaque match. Comme attendu, l’ex pépite de Georgia a le physique et les qualités pour causer des dégâts en NBA. Yuta Watanabe en a fait l’amère expérience lors de la seule victoire décrochée par Minnesota depuis un mois, face aux Raptors, en se faisant méchamment postériser ligne de fond.

Deux jours plus tard, l’arrière avait démontré qu’il n’était pas qu’une machine à « highlights », livrant un match plein face au champion en titre avec 28 points (son record cette saison) à 5/10 à 3-points, 7 rebonds, 5 passes décisives et 2 contres.

Même si le contexte n’est pas favorable et que le classement de Minnesota ne l’aidera pas à faire pencher la décision en sa faveur à l’issue de la saison, le numéro 1 de la Draft en a profité pour tirer son épingle du jeu et légitimer le choix de sa franchise.

4. James Wiseman (Golden State Warriors)

Stats : 11.8 points (51% de réussite aux tirs dont 37% à 3-points), 6 rebonds, 0.7 passe décisive par match (+ 1.1 contre) en 20 minutes en moyenne (26 matchs)

Golden State ne s’est pas trompé en misant sur le court et le long-terme avec James Wiseman, deuxième choix de la dernière Draft, l’ex prospect des Tigers de Memphis démontrant qu’il a la carrure pour compenser le manque des Warriors au poste 5.

Son début de saison réussi a toutefois été marqué par une blessure au poignet qui l’a éloigné des radars pendant trois semaines en février et a ralenti sa progression.

Juste avant de se blesser, James Wiseman avait sorti son meilleur match de la saison face aux Wolves d’Anthony Edwards avec un match à 25 points (à 3/3 à 3-points), 6 rebonds et 2 contres qui avait marqué les esprits.

Repositionné en sortie de banc, l’intérieur a peiné à retrouver ses sensations depuis son retour. Tout l’enjeu pour Steve Kerr sur cette deuxième partie de saison consistera à le reconditionner pour l’aider à donner le meilleur. Pour ça, le coach des Warriors pourra aussi compter sur Draymond Green dans le rôle de mentor pour maintenir son protégé dans le droit chemin.

5. Immanuel Quickley (New York Knicks)

Stats : 12.2 points (38.9% de réussite aux tirs, dont 38.1% à 3-points), 2.3 rebonds, 2.4 passes décisives

La surprise du chef ! Personne ne l’avait vu venir, mais les Knicks ont vite compris qu’ils avaient mis la main sur un joueur « spécial ». Tous les rookies n’ont pas la même capacité à s’adapter et à faire le grand saut dans le monde de la NBA. New York a pu s’en rendre compte, entre la lente acclimatation d’Obi Toppin, 8e choix de la dernière Draft, et l’éclosion d’Immanuel Quickley, drafté en 25e position.

Doté d’un QI Basket au dessus de la norme, d’un premier pas à en faire tomber ses adversaires à la renverse et de ce « floater 2.0 » à la Tony Parker, Immanuel Quickley a tout écrasé sur son passage.

Le combo colle parfaitement à l’identité que veut développer Tom Thibodeau : un joueur travailleur qui donne tout lorsqu’il entre sur le parquet. Son récent match-référence à 26 points, 4 rebonds et 4 passes décisives en 29 minutes face aux Spurs n’a été qu’une confirmation de tout son potentiel.

Si Julius Randle a incarné le renouveau des Knicks sur cette première partie de saison, Immanuel Quickley est l’un des éléments qui ont contribué à redorer le blason de cette franchise historique.

Mentions : Patrick Williams (Chicago Bulls), Saddiq Bey (Detroit Pistons), Jae’Sean State (Houston Rockets), Théo Maledon (OKC Thunder), Cole Anthony (Orlando Magic), Payton Pritchard (Boston Celtics)…

Pourcentage Rebonds
# Joueur Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
1 Anthony Edwards MIN 57 31.3 39.8 31.6 78.6 0.8 3.5 4.4 2.7 1.6 1.1 2.1 0.4 18.0
2 LaMelo Ball CHA 41 28.6 45.1 37.5 78.9 1.3 4.5 5.9 6.1 2.8 1.6 2.8 0.3 15.9
3 Tyrese Haliburton SAC 50 30.2 47.5 41.1 84.4 0.7 2.4 3.1 5.0 1.6 1.3 1.5 0.5 12.8
4 Immanuel Quickley NYK 52 19.2 38.5 37.6 89.7 0.4 1.8 2.2 2.1 1.8 0.5 0.9 0.2 11.6
5 James Wiseman GSW 39 21.4 51.9 31.6 62.8 1.4 4.4 5.8 0.7 3.1 0.3 1.5 0.9 11.5
6 Saddiq Bey DET 55 25.5 41.0 37.4 87.9 0.5 3.5 4.1 1.2 1.6 0.7 0.8 0.1 11.3
7 Cole Anthony ORL 31 26.3 38.5 31.1 83.8 0.9 3.7 4.5 4.0 2.1 0.6 1.9 0.4 11.3
8 Jae'sean Tate HOU 56 28.9 52.3 30.8 73.0 2.0 3.4 5.4 2.1 3.1 1.2 1.2 0.6 11.0
9 Desmond Bane MEM 51 22.4 47.8 46.2 82.5 0.4 2.7 3.1 1.7 1.9 0.6 0.9 0.2 9.7
10 Theo Maledon OKC 50 27.4 37.0 34.0 71.9 0.4 3.0 3.4 3.4 2.2 0.9 2.1 0.1 9.7
11 Patrick Williams CHI 55 28.5 48.1 38.7 76.7 0.9 3.7 4.7 1.3 2.0 0.9 1.3 0.7 9.3
12 Isaac Okoro CLE 51 31.9 43.0 31.2 71.7 0.9 1.9 2.8 1.8 2.7 1.1 1.3 0.4 8.3
13 Aleksej Pokusevski OKC 33 23.5 33.3 28.9 84.6 0.7 4.1 4.8 1.9 1.2 0.4 1.9 1.0 7.6
14 Isaiah Stewart II DET 55 20.1 57.9 42.9 65.2 2.3 4.0 6.3 0.9 2.5 0.5 0.9 1.1 7.1
15 Chuma Okeke ORL 39 24.4 42.6 35.5 74.3 0.9 3.1 4.0 2.2 1.1 0.8 0.8 0.5 7.1
16 Payton Pritchard BOS 51 18.8 44.3 40.7 88.5 0.6 1.7 2.2 1.8 1.7 0.5 0.8 0.2 7.0
17 Tyrese Maxey PHI 47 14.1 44.9 28.2 86.8 0.2 1.3 1.5 1.6 1.1 0.3 0.6 0.1 7.0
18 K.J. Martin HOU 29 19.2 52.1 36.4 75.0 1.8 3.0 4.8 0.7 1.8 0.5 0.7 0.9 6.7
19 Jaden McDaniels MIN 50 22.7 43.5 36.8 59.0 0.8 2.8 3.6 1.1 2.6 0.5 0.7 1.0 6.7
20 Xavier Tillman, Sr. MEM 45 18.3 54.3 31.4 69.0 1.2 2.9 4.0 1.3 2.1 0.8 0.7 0.6 6.6
21 Kira Lewis, Jr. NOP 38 16.1 40.8 34.1 77.4 0.2 1.0 1.2 2.3 1.6 0.8 0.6 0.2 6.5
22 Deni Avdija WAS 52 23.4 42.2 32.7 64.3 0.4 4.5 4.9 1.2 2.7 0.6 0.6 0.3 6.3
23 Dakota Mathias PHI 8 15.4 39.6 30.8 33.3 0.1 0.8 0.9 1.6 0.9 0.1 0.1 0.4 6.0
24 Armoni Brooks HOU 4 13.1 47.4 40.0 0.0 0.0 2.2 2.2 0.8 0.8 0.2 0.8 0.0 6.0
25 Freddie Gillespie TOR 5 15.9 61.9 0.0 75.0 1.6 2.6 4.2 0.4 2.0 0.6 0.6 0.8 5.8
26 Saben Lee DET 34 15.5 46.9 43.8 66.7 0.5 1.5 2.0 3.4 1.6 0.7 1.0 0.3 5.6
27 Killian Hayes DET 13 21.7 32.6 25.0 83.3 0.2 2.0 2.2 3.9 1.8 1.0 2.3 0.4 5.5
28 Malachi Flynn TOR 32 16.8 34.8 30.0 73.9 0.2 1.8 1.9 2.6 1.2 0.8 0.8 0.2 5.4
29 Jordan Nwora MIL 23 9.4 43.1 43.8 78.9 0.2 1.6 1.8 0.3 0.7 0.6 0.7 0.2 5.4
30 Mason Jones PHI 30 10.8 42.5 36.4 61.4 0.2 1.6 1.8 1.4 0.7 0.2 0.9 0.0 5.4
31 Naji Marshall NOP 16 16.8 37.5 33.3 73.7 0.2 3.2 3.4 2.2 1.6 0.6 0.6 0.4 5.3
32 Dylan Windler CLE 31 16.5 43.8 33.8 77.8 0.6 2.8 3.5 1.1 1.2 0.6 1.0 0.4 5.2
33 Facundo Campazzo DEN 50 19.0 39.0 38.5 82.4 0.3 1.3 1.6 2.9 1.9 1.0 1.0 0.2 5.1
34 Precious Achiuwa MIA 53 12.3 55.1 0.0 51.5 1.3 2.2 3.5 0.5 1.6 0.3 0.7 0.5 5.1
35 Devin Vassell SAS 44 16.5 39.7 39.2 87.9 0.4 2.3 2.8 0.9 1.4 0.8 0.4 0.3 5.0
36 R.J. Hampton ORL 36 13.3 43.8 27.7 62.5 0.5 2.2 2.7 0.8 1.0 0.4 0.7 0.1 4.6
37 Nico Mannion GSW 22 13.3 33.7 36.0 80.0 0.1 1.4 1.5 2.4 1.1 0.6 1.1 0.0 4.6
38 Lamar Stevens CLE 38 12.8 45.2 16.0 72.5 0.6 1.9 2.5 0.6 1.3 0.4 0.6 0.3 4.3
39 Onyeka Okongwu ATL 34 10.8 63.3 0.0 58.5 1.0 2.0 3.0 0.2 1.9 0.4 0.4 0.6 4.1
40 Obi Toppin NYK 47 11.3 48.1 27.7 72.7 0.4 1.8 2.2 0.5 1.0 0.3 0.4 0.2 4.0
41 Robert Franks ORL 2 8.4 100.0 100.0 75.0 1.0 1.0 2.0 0.5 1.5 0.0 1.0 0.0 4.0
42 Nathan Knight ATL 25 8.4 36.0 20.8 80.5 0.8 1.2 2.0 0.2 0.7 0.3 0.6 0.3 3.7
43 Reggie Perry BRK 21 9.5 41.9 20.0 76.9 1.1 2.0 3.1 0.7 1.7 0.3 0.7 0.3 3.6
44 Devin Cannady ORL 4 3.8 42.9 40.0 85.7 0.0 0.0 0.0 0.0 0.5 0.5 0.0 0.2 3.5
45 Isaiah Joe PHI 29 9.8 33.7 33.3 88.9 0.2 0.8 1.0 0.6 0.9 0.3 0.2 0.1 3.3
46 Zeke Nnaji DEN 36 9.7 48.9 39.2 80.0 0.4 1.2 1.6 0.2 0.7 0.2 0.2 0.1 3.3
47 Aaron Nesmith BOS 31 13.0 36.8 32.4 68.8 0.5 1.6 2.1 0.3 1.4 0.3 0.5 0.2 3.3
48 Skylar Mays ATL 26 7.6 40.0 34.5 85.7 0.3 0.6 1.0 0.8 0.5 0.4 0.3 0.0 3.2
49 Sam Merrill MIL 25 7.7 45.8 46.2 100.0 0.2 0.8 1.1 0.8 0.6 0.2 0.4 0.0 3.0
50 Brodric Thomas CLE 18 8.9 29.2 19.2 78.3 0.2 0.8 1.0 0.8 1.0 0.4 0.7 0.3 2.8
51 Josh Hall OKC 14 12.4 20.0 10.0 58.6 0.1 1.9 2.0 1.3 1.5 0.0 1.1 0.0 2.6
52 Vernon Carey, Jr. CHA 11 6.2 54.5 16.7 80.0 0.2 1.3 1.5 0.2 0.6 0.0 0.3 0.3 2.6
53 Killian Tillie MEM 12 9.6 28.9 21.7 80.0 0.5 0.9 1.4 0.3 1.2 0.4 0.1 0.6 2.6
54 Paul Reed, Jr. PHI 17 6.6 47.7 0.0 25.0 0.8 1.0 1.8 0.4 0.9 0.3 0.5 0.4 2.5
55 Mamadi Diakite MIL 11 8.6 37.0 14.3 100.0 0.5 1.7 2.3 0.5 1.1 0.3 0.3 0.5 2.5
56 Sean McDermott MEM 16 9.6 39.4 22.7 100.0 0.4 0.8 1.2 0.2 0.5 0.1 0.2 0.2 2.4
57 C.J. Elleby POR 21 7.3 38.8 22.2 63.6 0.4 0.7 1.0 0.2 1.0 0.3 0.1 0.1 2.4
58 Elijah Hughes UTA 11 3.6 42.1 42.9 75.0 0.0 0.6 0.6 0.4 0.0 0.1 0.5 0.1 2.3
59 Josh Green DAL 28 10.1 43.3 11.8 60.0 0.6 1.2 1.9 0.5 0.7 0.2 0.5 0.1 2.2
60 Cassius Winston WAS 16 5.5 41.4 46.7 83.3 0.0 0.6 0.6 0.6 0.5 0.1 0.1 0.1 2.2
61 Anthony Lamb HOU 11 11.5 19.4 15.0 83.3 1.2 1.5 2.6 0.3 1.3 0.1 0.3 0.1 2.0
62 Tre Jones SAS 25 4.7 47.5 100.0 100.0 0.2 0.2 0.4 0.6 0.2 0.2 0.4 0.0 1.8
63 Robert Woodard II SAC 11 2.6 50.0 25.0 37.5 0.3 0.7 1.0 0.0 0.2 0.0 0.1 0.2 1.6
64 Nate Hinton DAL 14 3.4 40.0 16.7 66.7 0.1 0.3 0.4 0.3 0.2 0.3 0.3 0.1 1.5
65 Nate Darling CHA 6 4.0 28.6 28.6 100.0 0.2 0.0 0.2 0.2 0.2 0.0 0.2 0.2 1.5
66 Jahmi'us Ramsey SAC 5 3.4 60.0 33.3 0.0 0.0 0.8 0.8 0.2 0.0 0.0 0.2 0.2 1.4
67 Daniel Oturu LAC 21 3.9 50.0 0.0 50.0 0.4 0.6 1.0 0.3 0.6 0.0 0.2 0.1 1.2
68 Deividas Sirvydis DET 14 2.7 29.4 30.8 75.0 0.0 0.6 0.6 0.1 0.2 0.1 0.2 0.0 1.2
69 Jalen Smith PHX 19 4.3 37.0 20.0 33.3 0.3 0.6 0.8 0.1 0.5 0.0 0.3 0.1 1.2
70 Anthony Gill WAS 18 5.3 33.3 16.7 80.0 0.5 1.0 1.5 0.2 0.6 0.2 0.2 0.1 1.1
71 Karim Mane ORL 10 8.8 23.1 50.0 80.0 0.1 1.3 1.4 0.4 1.0 0.0 0.3 0.2 1.1
72 Markus Howard DEN 27 3.3 23.9 15.6 50.0 0.0 0.4 0.4 0.4 0.5 0.1 0.2 0.0 1.0
73 Trent Forrest UTA 16 6.1 41.2 0.0 100.0 0.0 0.5 0.5 1.2 0.3 0.2 0.4 0.1 1.0
74 Udoka Azubuike UTA 12 4.1 57.1 0.0 66.7 0.3 0.8 1.1 0.0 0.7 0.1 0.2 0.3 1.0
75 Tyrell Terry DAL 11 5.1 31.2 0.0 33.3 0.0 0.5 0.5 0.5 0.2 0.5 0.2 0.0 1.0
76 Nick Richards CHA 15 3.7 57.1 0.0 63.6 0.1 0.5 0.6 0.1 0.4 0.0 0.2 0.0 1.0
77 Devon Dotson CHI 4 4.1 40.0 0.0 0.0 0.5 0.2 0.8 0.5 0.2 0.2 0.0 0.0 1.0
78 Cassius Stanley IND 15 2.6 26.3 16.7 80.0 0.3 0.4 0.7 0.0 0.5 0.0 0.1 0.1 1.0
79 Grant Riller CHA 3 3.4 33.3 50.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.7 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0
80 Tyler Bey DAL 11 3.5 33.3 0.0 50.0 0.5 0.7 1.2 0.1 0.4 0.0 0.0 0.1 0.9
81 Jontay Porter MEM 6 3.3 28.6 20.0 0.0 0.3 1.2 1.5 0.2 1.0 0.3 0.8 0.0 0.8
82 Jalen Harris TOR 4 3.5 25.0 50.0 0.0 0.2 0.5 0.8 0.5 0.5 0.2 0.2 0.0 0.8
83 Ty-Shon Alexander PHX 8 2.9 12.5 16.7 50.0 0.0 0.4 0.4 0.1 0.1 0.0 0.0 0.0 0.5
84 Keljin Blevins POR 10 5.1 14.3 0.0 0.0 0.0 0.2 0.2 0.4 0.4 0.2 0.3 0.0 0.4
85 Malik Fitts LAC 2 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 1.0 0.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0
86 Ashton Hagans MIN 2 2.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.5 0.0 0.0
87 Greg Whittington DEN 4 3.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0
88 Will Magnay NOP 1 3.3 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 1.0 0.0 1.0 0.0 0.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |