NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BOS
IND1:30
TOR
HOU1:30
DET
SAC2:00
MIA
UTH2:00
CHI
PHO2:00
MEM
LAC2:00
OKC
ATL2:00
GSW
CHA4:00
LAL
POR4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.71IND2.2Pariez
  • TOR1.27HOU4.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Après leur défaite de 38 points face aux Clippers, les Kings se trouvent « soft »

Après des premiers matchs réussis, Sacramento est désormais beaucoup plus en difficulté et sur les bases d’un record de médiocrité au niveau défensif.

144 points encaissés face aux Raptors, 138 points face aux Clippers, 137 aux Warriors, 132 aux Blazers…

Ne cherchez pas plus loin la pire défense de la ligue depuis la reprise. Les Kings sont très « en avance » dans ce secteur jusqu’ici. Sur 100 possessions, les Californiens encaissent 120 points en moyenne. Un ratio historique à l’heure actuelle, dans le mauvais sens du terme.

Les Kings viennent même de s’offrir un record de franchise, avec une série en cours de sept matches de suite terminés avec 120 points encaissés ou plus… De telles difficultés pèsent logiquement sur les résultats de l’équipe. Après avoir remporté trois de leurs quatre premières sorties, l’équipe a perdu sept des neuf suivantes.

La dernière défaite, à domicile face aux Clippers, a fait mal au moral : 38 points d’écart (100-138). « Quand vous perdez de 38 points, il y a intérêt à ce qu’il y ait de la frustration dans le vestiaire », remarquait Richaun Holmes.

Ne pas mettre en cause Luke Walton et son staff

Cette frustration collective, c’est Glenn Robinson III qui l’a sans doute le mieux exprimée. Pour le joueur passé par les Warriors et les Sixers la saison passée, ses coéquipiers et lui doivent se responsabiliser.

« Si vous comptez sur Luke (Walton) pour vous motiver, si vous comptez sur (l’assistant) Rico Hines pour venir vous crier dessus et vous préparer pour le match, vous ne devriez pas être ici. Vous ne devriez pas être joueur professionnel. »

Des mots forts venant d’une recrue de l’intersaison, qui compte parmi les joueurs les plus expérimentés de cette jeune équipe. « Peu importe que tu joues une ou quinze minutes, il faut être fier », poursuivait-il. « Fier pour Sacramento, la ville, même si les fans ne sont pas dans la salle. La fierté de jouer à domicile, de la ville qui se trouve sur le maillot, de ton nom, de tout ce qu’on peut se mettre en tête. »

Le message est semble-t-il bien passé chez Marvin Bagley, selon qui « personne ne va venir sauver » les Kings. « Personne ne va venir le faire à notre place. Nous devons trouver une solution et nous y tenir. Je pense que c’est aussi simple que ça. »

De la dureté réclamée

Deux semaines après les tweets polémique des pères de Marvin Bagley III et de De’Aaron Fox, une affaire que les Kings ont voulu relativiser, Harrison Barnes, autre voix censée porter le vestiaire des Kings, a logiquement réclamé plus de dureté.

« À l’heure actuelle, nous sommes soft », qualifie sans détour le vétéran. « Nous ne sommes pas suffisamment résistants en défense. On laisse l’adversaire jouer librement, et jusqu’à ce qu’on choisisse collectivement de changer ça, on va continuer à se faire taper sur les doigts. » « Ce n’est pas une question de système ou de ce qu’un coach peut faire pour ne pas encaisser 130 points. Ce sont les gars sur le parquet qui doivent être capable de garder leur joueur », renchérit De’Aaron Fox.

Les Kings sont d’autant moins excusables que, contrairement à d’autres formations de la ligue, ils ont été plutôt préservés des quarantaines liées au Covid ou des blessures. « Ces récentes lourdes défaites sont liées à l’accumulation des erreurs, au niveau des efforts et de la communication que nous pouvons vraiment gérer et avec lesquelles on peut progresser si on se concentre », juge Harrison Barnes.

Pour tenter de se relancer, les Californiens accueillent les Pelicans la nuit prochaine, avant un déplacement chez les Clippers puis la réception des Knicks.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |