NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIL
LAL1:30
UTH
NOR4:00
GSW
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.82LOS2.04Pariez
  • GOL1.49NEW2.72Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bousculés en Californie, les Pacers ont réagi collectivement

Dans le dur depuis le début de son « road trip » sur la côte Ouest, la franchise de l’Indiana s’est appuyée sur son collectif pour rebondir chez les Warriors, après deux défaites consécutives.

Sans Victor Oladipo, toujours pas autorisé à disputer les « back-to-back », les Pacers savaient qu’ils auraient besoin que d’autres joueurs que Malcolm Brogdon et Domantas Sabonis élèvent leur niveau de jeu pour s’imposer sur le parquet des Warriors. Et la franchise de l’Indiana a notamment pu compter sur les belles performances de Myles Turner (22 points, 12 rebonds, 5 contres) et Aaron Holiday (16 points, 12 passes) pour arracher la victoire au Chase Center.

Essentiel de chaque côté du parquet, Myles Turner a terminé meilleur marqueur et contreur de la partie. Très agressif, il est surtout celui qui a lancé à 3-points ce « run » de 11-0 fatal à Golden State, dans les trois dernières minutes de la rencontre. Décisif, le pivot ne pouvait donc que se satisfaire de sa performance en interview d’après-match.

« J’ai trouvé que nous avons été déterminés dès le début », avouait Myles Turner après la partie. « Notre plan de jeu était très bon et tout le monde l’a exécuté correctement. […] Vous ne pouvez pas ne pas être agressif. Je n’ai pas été suffisamment agressif ces derniers matchs, surtout [contre les Kings]. Tirer 4-5 fois par match, ce n’est pas comme ça que je veux jouer. Le coaching staff m’encourage à être agressif donc, ce soir, je souhaitais simplement rebondir. Ce que j’ai été capable de faire. »

Myles Turner en fer de lance

Nate Bjorkgren pouvait quant à lui se réjouir de la réaction d’orgueil de ses hommes, longtemps menés d’une dizaine de points en première mi-temps et qui restaient notamment sur deux revers d’affilée, à Phoenix puis Sacramento.

« Ils étaient dingues après la défaite [à Sacramento]. Donc ils avaient la volonté d’être tranchants aujourd’hui. […] J’ai trouvé que nous étions mieux préparés, que notre défense était en place et de retour, ce qui était essentiel. Tout comme la communication entre nos joueurs sur le parquet, qui parlaient vraiment entre les actions et qui étaient agressifs. »

Autre élément-clé des Pacers la nuit dernière : Aaron Holiday. De nouveau utilisé en sortie de banc, après avoir intégré provisoirement le cinq de départ, il s’est avéré précieux par sa vitesse de percussion, son adresse extérieure mais également son sens de l’organisation.

Une aubaine pour Indianapolis, qui comptait sur Edmond Sumner et Aaron Holiday pour compenser l’absence de Victor Oladipo sur les lignes extérieures. Et surtout défendre sur Stephen Curry, avec la technique de la boîte.

« Je sais à quel point je suis bon et je sais ce que je peux apporter », confiait le meneur à l’IndyStar, après la rencontre. « J’ai raté des tirs en début de saison, mais ils étaient bons, donc je ne m’en inquiétais pas tant que ça. Tout ce que je peux faire, c’est continuer à tirer. Ça fait du bien de repartir avec la victoire et c’est tout ce qui compte. »

Aaron Holiday comme facteur X

Séduit par les qualités de son joueur, Nate Bjorkgren a évidemment apprécié ce qu’il a pu observer d’Aaron Holiday, tout au long de la soirée.

« Il a été super dans le quatrième quart-temps », notait l’entraîneur d’Indiana. « Il a réussi de bonnes actions et de bonnes lectures du jeu, en déterminant s’il devait attaquer le cercle ou ressortir pour un tir à 3-points. C’est ce que j’ai apprécié chez lui. C’était agréable de le voir avec la balle entre les mains, à naviguer en quelque sorte à travers les écrans. »

Beau joueur, Steve Kerr ne pouvait lui aussi que saluer la prestation du benjamin de la fratrie Holiday, dans la foulée de ce match perdu par les siens.

« Nous avons eu du mal à contenir Aaron Holiday », reconnaissait le coach des Warriors. « Il a réalisé un super boulot tout au long du match, et notamment dans le quatrième quart-temps avec ses pénétrations, sa capacité à faire circuler la balle et sa volonté d’agresser notre défense. »

Une nouvelle fois auteur d’un double-double, son 11e de la saison (en 11 matches), Domantas Sabonis n’a quant à lui pas eu besoin d’en faire autant que contre les Suns ou les Kings (quasiment 28 points, 17 rebonds et 4 passes de moyenne), grâce aux précieux apports d’Aaron Holiday et Myles Turner.

« Aaron [Holiday] et Myles [Turner] sont sortis de leur boîte et ont changé le match avec leur énergie, leur défense et leur attaque. Ils ont tout simplement enchaîné les bonnes lectures de jeu toute la partie. Et ça nous a donné ce petit supplément d’âme quand nous en avions besoin. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Malcolm Brogdon 13 36.6 46.8 43.3 88.2 0.7 3.3 4.0 7.5 1.7 1.8 0.2 1.8 22.2
Domantas Sabonis 13 37.5 55.2 31.0 68.1 3.2 9.7 12.8 5.8 3.4 0.8 0.5 3.8 21.7
Victor Oladipo 9 33.3 42.1 36.2 73.0 0.1 5.6 5.7 4.2 2.0 1.7 0.2 2.6 20.0
T.j. Warren 4 29.3 52.9 0.0 80.0 0.5 3.0 3.5 1.2 1.0 0.5 0.0 4.0 15.5
Doug Mcdermott 13 24.3 51.3 39.7 79.2 0.7 2.7 3.4 1.2 1.0 0.2 0.0 1.8 12.6
Myles Turner 12 31.6 47.0 28.3 75.0 1.4 5.4 6.8 1.1 1.3 1.5 4.2 3.4 12.4
Justin Holiday 13 29.8 52.0 43.1 72.7 0.7 2.8 3.5 1.2 1.1 1.2 0.3 2.5 11.0
Edmond Sumner 6 15.2 53.1 25.0 50.0 0.8 1.3 2.2 1.0 1.0 1.2 0.0 1.3 6.7
Aaron Holiday 13 21.1 35.6 24.4 83.3 0.3 1.1 1.4 2.5 0.7 0.9 0.2 2.2 5.9
Goga Bitadze 1 15.6 40.0 0.0 50.0 1.0 1.0 2.0 0.0 1.0 2.0 1.0 2.0 5.0
T.j. Mcconnell 10 18.3 53.1 0.0 50.0 0.5 2.6 3.1 4.9 1.5 1.7 0.0 1.4 3.5
Brian Bowen Ii 1 5.1 50.0 0.0 100.0 0.0 1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 3.0
Jakarr Sampson 7 7.5 46.7 0.0 80.0 0.4 1.7 2.1 0.0 0.1 0.1 0.3 0.9 2.6
Jalen Lecque 3 2.9 25.0 0.0 100.0 0.3 1.0 1.3 0.7 0.0 0.0 0.0 0.0 1.7
Cassius Stanley 6 3.3 33.3 50.0 80.0 0.2 0.2 0.3 0.0 0.2 0.0 0.2 1.0 1.5
Kelan Martin 6 5.2 21.4 16.7 0.0 0.2 1.2 1.3 0.0 0.7 0.3 0.0 0.7 1.2

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |  
A lire aussi