Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Quelle équipe des Celtics en 2021 ?

Une nouvelle fois vaincus aux portes des Finals, les Celtics confirment année après année leur statut de prétendants au titre à l’Est. Et malgré cet énième échec, ils peuvent entrevoir l’avenir sereinement car leur noyau dur reste sous contrat pour les deux prochaines saisons.

Pour la troisième fois sur les quatre dernières saisons, les Celtics se sont inclinés en finale de conférence. Cette année, contrairement à 2017 et 2018, leurs bourreaux ne sont pas les Cavaliers de LeBron James puisqu’il s’agit du Heat de Jimmy Butler et Bam Adebayo, victorieux en six matchs au terme d’une série intense et disputée.

Désormais, les dirigeants du Massachusetts sont tournés vers l’intersaison à venir pour enfin retrouver ces Finals, que la franchise n’a plus atteint depuis 2010.

Si elle promet de ne pas être trop mouvementée, vu que la majorité des joueurs clés de Boston seront encore sous contrat l’an prochain, il faudra tout de même penser à gérer quelques dossiers épineux. À commencer par la prolongation de Jayson Tatum, « franchise player » établi des « C’s » depuis ses playoffs de feu.

Danny Ainge et son staff devront également se pencher sur le cas Gordon Hayward. À 30 ans, l’ailier a la possibilité de tester le marché s’il décline sa « player option ». Néanmoins, une telle perspective reste hautement improbable compte tenu de son historique de blessures et du contexte économique actuel, lié au Covid-19.

Il pourrait ainsi faire partie des candidats potentiels à un échange, notamment si les Celtics décident de renforcer leur secteur intérieur et leur banc, défaillants face à Miami.

SITUATION DES BOSTON CELTICS

Sous contrat : Kemba Walker, Jaylen Brown, Marcus Smart, Romeo Langford, Vincent Poirier, Grant Williams, Carsen Edwards, Javonte Green.

Player option : Gordon Hayward, Enes Kanter.

Team option : Jayson Tatum, Daniel Theis, Robert Williams, Semi Ojeleye.

Free agents : Brad Wanamaker, Tremont Waters, Tacko Fall.

La continuité devrait être de mise dans le Massachusetts lors de cette intersaison. Toujours sous contrat l’an prochain, Jayson Tatum sera sans doute prolongé au maximum. Sa prochaine saison non garantie, Daniel Theis devrait être conservé. Quant à Robert Williams et Semi Ojeleye, souvent utilisés par Brad Stevens en tant que « energizers », ils ont également de bonnes chances d’être prolongés au regard de leurs salaires respectifs.

Bloqués pour au moins deux ans chacun, Kemba Walker, Marcus Smart et Jaylen Brown seront aussi de retour à Boston en 2020-21. Les jeunes Romeo Langford, Grant Williams et Carsen Edwards, ainsi que les plus expérimentés Vincent Poirier et Javonte Green, espéreront quant à eux obtenir un temps de jeu plus conséquent qu’en 2019-20.

Reste à savoir ce que décideront les bénéficiaires d’une « player option ». Si le revenant Gordon Hayward devrait logiquement activer la sienne, d’une valeur de 34.2 millions de dollars, afin de peut-être plier bagages dans un échange, rien n’est moins sûr pour Enes Kanter. De moins en moins utilisé au fil des mois en raison de ses lacunes défensives, l’intérieur turc pourrait être tenté (et prié) d’aller voir ailleurs cet automne.

Pour ce qui est de Brad Wanamaker, doublure de Kemba Walker et « free agent » protégé si les « C’s » se résolvent à lui proposer une « qualifying offer », un renouvellement de contrat n’est pas garanti car plusieurs meneurs peuvent le remplacer sur le marché. Idem pour les « two-way contracts » Tremont Waters et Tacko Fall.

Prolonger Jayson Tatum

Avec 25.7 points, 10.0 rebonds, 5.0 passes, 1.0 interception et 1.2 contre de moyenne, Jayson Tatum a livré d’excellents playoffs avec les Celtics, dans la lignée de son exercice 2019-20. Devenu All-Star pour la première fois de sa carrière, l’ailier âgé de seulement 22 ans fait déjà partie des références à son poste.

Associé à Jaylen Brown, il représente le présent mais surtout l’avenir de la franchise tandis que, depuis son arrivée, Kemba Walker n’a aucun mal à lui laisser la lumière, malgré son statut de quadruple All-Star.

Les dirigeants du Massachusetts ont donc tout intérêt à prolonger rapidement leur pépite, à un an de la fin de son contrat. Éligible à une prolongation au maximum (160 millions de dollars sur cinq ans ?), l’ancien de Duke assurait ne pas y penser dans la foulée de son élimination.

Il n’y échappera pourtant pas, lui qui s’est établi comme un joueur d’impact des deux côtés du parquet. Construire autour du 3e choix de la Draft 2017 semble ainsi être complètement sensé et nul doute que Danny Ainge l’a bien compris, bien qu’il faille dans le même temps se mettre un peu plus dans le rouge financièrement.

Apporter de l’expérience

S’il fallait actuellement trouver un manque chez les Celtics, ce serait certainement leur absence d’expérience et à un degré moindre d’un intérieur de métier. En 2019-20, aucun membre de l’effectif de Boston n’avait effectivement remporté un titre – ou ne serait-ce que participé à des Finals – au cours de sa carrière. Ils n’étaient même que trois à être âgés d’au moins 30 ans (Brad Wanamaker, Gordon Hayward, Kemba Walker). Parmi eux, deux sont susceptibles de faire leurs valises cet automne.

Il s’agira donc d’apporter davantage de vécu du haut niveau à un roster qui n’en possède pas tellement. En tenant compte de la marge de manœuvre réduite des « C’s » financièrement, des joueurs comme Rajon Rondo, Jeff Green, Aron Baynes, Marc Gasol, Dwight Howard voire Paul Millsap émergent comme des pistes séduisantes. Tous renforceraient sensiblement le groupe celte, en plus de lui fournir de l’expérience.

Mais la « free agency » n’est pas la seule façon de combler ce besoin puisque les échanges peuvent aussi remplir cette fonction. Disposant de quatre choix lors de la Draft, dont trois au premier tour, la franchise du Massachusetts a tout pour intéresser des équipes en quête de jeunes talents et/ou engagées dans un processus de reconstruction.

En clair, Danny Ainge a les cartes en mains pour améliorer ses Celtics en vue de la saison prochaine.

LEXIQUE

Player option : possibilité pour un joueur d’activer (ou non) la dernière année de son contrat, afin de terminer son bail ou bien de devenir free agent avec un an d’avance.

Qualifying offer : proposition faite par une franchise à l’un de ses joueurs, dans la dernière année de son contrat rookie. Basée sur son ancien salaire, cette offre permet de prolonger le joueur pour un an et de s’aligner sur n’importe quelle offre émise par une autre équipe. Si le joueur ne rempile pas avec sa franchise l’année de la qualifying offer, il est automatiquement libre la saison d’après, et son équipe ne pourra pas s’aligner sur les offres qu’il reçoit.

Two-way contract : conçu pour créer une passerelle entre la NBA et la G-League, ce type de contrat permet à chaque équipe de s’attacher les services d’un ou deux joueurs supplémentaires, pour les faire évoluer principalement en G-League mais aussi jusqu’à 45 jours en NBA. Passé ces 45 jours, la franchise en question doit alors laisser le joueur dans la ligue mineure de développement ou lui proposer un vrai contrat NBA.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Jayson Tatum 66 34.3 45.0 40.3 81.2 1.0 6.0 7.0 3.0 2.3 1.4 0.9 2.1 23.4
Kemba Walker 56 31.1 42.5 38.1 86.4 0.6 3.2 3.9 4.8 2.1 0.9 0.5 1.6 20.4
Jaylen Brown 57 33.9 48.1 38.2 72.4 1.1 5.3 6.4 2.1 2.2 1.1 0.4 2.9 20.3
Gordon Hayward 52 33.5 50.0 38.3 85.5 1.1 5.6 6.7 4.1 1.8 0.7 0.4 1.8 17.5
Marcus Smart 60 32.0 37.5 34.7 83.6 0.7 3.0 3.8 4.8 1.7 1.7 0.5 2.7 12.9
Daniel Theis 65 24.1 56.6 33.3 76.3 2.2 4.4 6.6 1.7 0.8 0.6 1.3 3.4 9.2
Enes Kanter 58 17.0 57.2 14.3 70.7 2.8 4.6 7.4 1.0 1.0 0.4 0.7 1.7 8.1
Brad Wanamaker 71 19.3 44.8 36.3 92.6 0.3 1.7 2.0 2.5 1.1 0.9 0.2 1.9 6.9
Robert Williams 29 13.4 72.7 0.0 64.7 1.4 3.0 4.4 0.9 0.7 0.8 1.2 1.8 5.2
Tremont Waters 11 10.8 28.6 16.7 100.0 0.0 1.1 1.1 1.5 1.4 0.9 0.2 1.2 3.6
Grant Williams 69 15.1 41.2 25.0 72.2 0.9 1.7 2.6 1.0 0.7 0.4 0.5 2.4 3.4
Semi Ojeleye 69 14.6 40.8 37.8 87.5 0.4 1.7 2.1 0.5 0.3 0.3 0.1 1.2 3.4
Javonte Green 48 9.7 50.0 27.3 66.7 0.5 1.4 1.9 0.5 0.5 0.5 0.2 0.9 3.4
Tacko Fall 7 4.6 78.6 0.0 33.3 0.1 2.0 2.1 0.1 0.4 0.1 0.6 1.0 3.3
Carsen Edwards 37 9.5 32.8 31.6 68.4 0.2 1.1 1.3 0.6 0.4 0.3 0.1 0.9 3.3
Romeo Langford 32 11.6 35.0 18.5 72.0 0.5 0.8 1.3 0.4 0.3 0.2 0.2 1.0 2.5
Vincent Poirier 22 5.9 47.2 50.0 85.7 0.6 1.4 2.0 0.4 0.4 0.1 0.4 1.1 1.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés