Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Prospect : Victor Wembanyama commence la saison en fanfare

La pépite française (2m19, 16 ans), qui est représenté par l’agence Comsport, fait tourner de plus en plus de têtes.

Titulaire d’une double licence pour pouvoir évoluer à la fois avec le Pôle France et les Espoirs de Nanterre, Victor Wembanyama brille avec les deux formations.

Après avoir compilé 22 points et 18 rebonds pour son premier match de la saison avec la JSF il y a un mois, la pépite française de 16 ans et 2m19 a propulsé le Centre Fédéral vers une rare victoire en NM1 ce week-end face au Havre avec 22 points, 10 rebonds, 7 contres et 32 d’évaluation, pour mettre fin à une série de 28 défaites de suite.

https://twitter.com/ffbasketball/status/1318854710217089025

De quoi entrer un peu plus dans la lumière, quelques jours après avoir fait le buzz lors d’un deux-contre-deux au côté de Maxime Raynaud (2m13, 17 ans), face à Rudy Gobert et Vincent Poirier.

Le journaliste d’ESPN Mike Schmitz, expert du scouting, a repris la vidéo de Nanterre en utilisant ces mots : « Il y a un gamin qui s’appelle Victor Wembanyama et qui est peut-être le meilleur prospect du monde. Il fait 2m20 et possède une envergure de presque 2m45. Il contre comme Gobert et tire comme Porzingis. Il peut dribbler et passer. Je n’ai jamais vu quelqu’un comme lui. »

Dans le giron Comsport

Keith Smith, de Yahoo! Sports, est lui allé demander à quelques dirigeants NBA ce qu’ils pensaient de lui. Plusieurs d’entre eux ont répondu qu’il serait un top pick dans la prochaine Draft s’il y était inscrit, l’un d’eux estimant que le tanking pour avoir le first pick en 2023, quand il sera éligible, sera inédit. Une perspective qui ne lui fait pas tourner la tête, comme il l’expliquait à L’Equipe en juillet dernier.

« C’est si éloigné dans le temps, ça reste un peu de la fiction, rien de vraiment concret mais ça ne peut pas rien me faire de voir que je suis potentiel numéro 1 de la Draft. Mon but, ce n’est pas d’être annoncé comme potentiel premier de la Draft ou d’être drafté le premier, mon but c’est d’être le meilleur joueur possible en NBA. J’aime bien la ville de New York mais je ne vise pas spécialement une équipe. »

Pour s’y préparer, le jeune garçon comptera sur les conseils de Bouna Ndiaye et Jérémy Medjana de l’agence Comsport, les deux camps ayant officialisé leur association sur Twitter.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés