Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Dwight Howard en mission sur Nikola Jokic

Surmotivé à l’idée de jouer un rôle important sur le plan défensif face à Nikola Jokic, Dwight Howard tente d’utiliser toutes les armes à sa disposition. Avec plus ou moins de succès.

« Rentre chez toi ! Rentre chez toi ! » Voir Dwight Howard s’époumoner de la sorte en direction de Nikola Jokic, alors que les deux résident dans le même hôtel de Disney World, a forcément fait froncer quelques sourcils.

Mais alors que le pivot des Lakers luttait contre le « spleen » de la « bulle » ces dernières semaines, avec un temps de jeu particulièrement limité face aux Rockets, la perspective de jouer un rôle important face au pivot serbe, en finale de conférence, est visiblement devenue sa principale source de motivation.

Trashtalking donc, mais aussi agressivité physique et petits coups, en attaque comme en défense… Le triple meilleur défenseur de l’année a sorti toute la panoplie lors des deux premiers matchs face aux Nuggets pour perturber au maximum Nikola Jokic. Il faut dire que là où la verticalité de JaVale McGee n’est pas très utile face au Serbe, la solidité physique de Dwight Howard est la meilleure arme de Frank Vogel pour ralentir le pivot des Rocheuses.

« Dès que je rentre sur le terrain, je veux lui faire sentir que je suis là », avait ainsi expliqué l’ancien du Magic et des Rockets, après le Game 1. « On est dans le même hôtel, donc je peux le rencontrer juste à l’extérieur de sa chambre. Et je vais lui faire savoir que je suis là pour le reste de la série, que je suis concentré sur lui. »

Efficace au Game 1, beaucoup moins au Game 2

De quoi pouvoir créer une vidéo des comportements « agaçants » du remplaçant de Los Angeles…

Il n’empêche que Dwight Howard avait aidé à ralentir Nikola Jokic lors du Game 1 (21 points et 6 rebonds en 25 minutes), le pivot de Denver ayant été plombé par les fautes. Comme l’explique Gibson Pyper, les Lakers avaient utilisé la tendance du Serbe à accrocher les bras de ses adversaires pour « survendre » des contacts.

Le problème, c’est que le pivot des Nuggets a retrouvé toute son influence lors du Game 2 (30 points, 9 passes, 6 rebonds), provoquant à son tour cinq fautes (plus une technique) de Dwight Howard en moins de 13 minutes.

Ce dernier ne peut donc pas simplement miser sur l’agressivité, surtout que Nikola Jokic est difficile à perturber.

« C’est un match de basket. C’est un grand, il connaît son rôle », expliquait ainsi le Joker sur son duel avec Dwight Howard ou JaVale McGee. « Mais ce n’est pas lui contre moi, il s’agit des Nuggets contre les Lakers. Pour être honnête, je n’y pense pas. Peu importe l’adversaire, j’essaie de le battre et de gagner le match. C’est comme ça. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés