Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers étouffent les Rockets et prennent les commandes de la série

Malmenés en première mi-temps, les Lakers ont ensuite sorti les barbelés pour prendre le dessus sur les Rockets dans ce Game 3 (112-102). LeBron James (36 points), Anthony Davis (26 points, 15 rebonds) et Rajon Rondo (21 points, 9 passes) ont brillé de mille feux.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les attaques sont à la fête dans cette entame de match. Attendu après sa dernière sortie catastrophique, Russell Westbrook ne déçoit pas : il ne force rien et convertit les tirs que la défense adverse lui donne. En face, un LeBron James également bien en jambes lui répond (15-15).

Puis c’est au tour d’Anthony Davis de se distinguer. Comme dans le Game 2, celui-ci impose dès que possible sa loi à l’intérieur en profitant de son avantage physique. Problème : il commet déjà deux fautes, souffrant notamment devant la roublardise de Jeff Green en défense (24-24).

Adroit à mi-distance et toujours plus agressif lorsqu’il s’agit d’attaquer le cercle, Russell Westbrook (13 points) est décidément intenable dans ce premier quart-temps. Visiblement déterminé à se racheter, il permet aux Rockets de virer en tête après douze minutes : 33-32.

LeBron James en état de grâce

En phase avec son shoot, LeBron James est également inarrêtable quand il pénètre dans la raquette. Les belles combinaisons avec Rajon Rondo et Alex Caruso s’enchaînent. Pour autant, les Lakers ne profitent pas des minutes où James Harden se repose. Contrairement à la précédente rencontre, leur défense n’est pas en place (44-40).

Tandis que James dépasse déjà la barre des 20 points et surnage toujours autant avec Los Angeles, Houston tente par tous les moyens d’accélérer le rythme. En ce sens, les nombreuses pertes de balle adverses les aident grandement (53-49). Les Californiens peuvent toutefois s’en remettre à leur arme létale de la soirée : LeBron James.

Le « King » fait effectivement la totale à ses défenseurs dans cette mi-temps, qu’il boucle avec 29 points (!). Que ce soit en pénétration, à mi-distance, en « fadeaway » ou à 3-points, il ne rate absolument rien (10/14) et prend chacun de ses tirs avec une confiance absolue. Ce sont pourtant les Texans – bien aidés par un James Harden en balade dans la défense californienne – qui regagnent les vestiaires aux commandes (64-61).

« Small ball » à plein temps pour Frank Vogel

Premier enseignement de cette seconde période : Frank Vogel décide de jouer petit et se passe de JaVale McGee en le remplaçant par Markieff Morris. Autre enseignement : les défenses sont bien moins permissives et LeBron James s’en accommode parfaitement avec deux jolis contres coup sur coup. Les « Purple and Gold » repassent devant (72-69).

Les hommes de Mike D’Antoni retrouvent finalement un peu d’adresse extérieure par l’intermédiaire d’Eric Gordon. Ils ne réussissent cependant pas à tirer profit des moments où LeBron James se trouve sur le banc. Faute de rythme, leur attaque s’enlise, ce qui convient évidemment aux Lakers. À douze minutes du terme, et après un nouveau « chasedown block » de toute beauté du « King », les deux équipes sont à égalité (82-82).

Rajon « Playoff » Rondo est de sortie dans le quatrième quart-temps. Comme dans le Game 2, le meneur brille des deux côtés du parquet. Constamment esseulé derrière l’arc, il fait payer cette stratégie à ses défenseurs en instiguant un 15-2 à lui seul (ou presque). Los Angeles se détache dangereusement, alors que LeBron James se repose (99-87).

Les Lakers à l’expérience (partie II)

Sur demi-terrain, les Californiens deviennent simplement injouables. En attaque, ils posent le jeu et font mouche sur chaque possession. En défense, ils étouffent et font déjouer les Texans depuis le début de la deuxième mi-temps. Pour ne rien arranger, ces derniers perdent Robert Covington, durement touché au visage dans un choc avec Anthony Davis.

James Harden (33 points, 9 rebonds, 9 passes) et Russell Westbrook (30 points, 8 rebonds, 6 passes) s’efforceront tant bien que mal de réduire l’écart, il n’en sera rien. Les « Purple and Gold » l’emportent avec la manière (112-102) et prennent l’avantage dans cette série. Frank Vogel a réussi son coup ce soir et ses joueurs auront, comme dans le Game 2, fait parler leur expérience en signant un quatrième quart-temps – remporté 30 à 20 – de grande qualité.

Avec ce succès, LeBron James (36 points, 7 rebonds, 5 passes) devient officiellement le joueur le plus victorieux de l’histoire des playoffs, devant Derek Fisher. Intenable en première période, « LBJ » aura ensuite passé le relais à Anthony Davis (26 points, 15 rebonds, 6 passes) et surtout Rajon Rondo (21 points, 9 passes), une nouvelle fois déterminant en sortie de banc.

Rockets / 102 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
P.J. Tucker 38 1/3 1/2 0/0 0 4 4 0 4 0 0 0 3 5
R. Covington 36 4/7 2/4 0/0 2 3 5 3 4 4 2 0 10 17
R. Westbrook 36 13/24 2/4 2/2 1 7 8 6 1 2 3 1 30 33
E. Gordon 36 2/9 2/6 4/4 0 2 2 4 1 0 1 0 10 8
J. Harden 38 11/23 4/9 7/7 3 6 9 9 2 0 2 0 33 37
J. Green 35 7/11 1/2 1/1 0 2 2 1 4 1 1 0 16 15
B. McLemore 10 0/2 0/2 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 -1
A. Rivers 11 0/2 0/1 0/0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 -2
Total 38/81 12/30 14/14 6 24 30 23 18 8 9 1 102
Lakers / 112 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Davis 39 9/13 0/0 8/11 4 11 15 6 4 1 4 0 26 37
L. James 38 13/23 4/9 6/10 0 7 7 5 1 1 2 4 36 37
J. McGee 7 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 -1
D. Green 22 1/5 0/3 0/0 3 3 6 1 1 1 0 0 2 6
K. Caldwell-Pope 30 2/8 2/6 0/0 0 4 4 2 3 0 0 0 6 6
M. Morris 23 1/6 0/4 0/0 1 3 4 2 0 1 1 0 2 3
K. Kuzma 24 7/10 0/2 0/0 1 2 3 0 2 1 0 1 14 16
R. Rondo 30 8/11 3/5 2/2 0 2 2 9 1 1 3 0 21 27
J. Smith 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
A. Caruso 25 2/2 1/1 0/0 0 2 2 0 1 0 2 1 5 6
Total 43/78 10/30 16/23 9 34 43 25 15 6 13 6 112

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés