Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Et soudain, le ballon est arrivé dans les mains d’O.G. Anunoby…

Pour arracher la victoire dans le Game 3 et sauver leur tête dans cette série, les Raptors ont sorti de leur tiroir un système de Hubie Brown et imaginé plusieurs shooteurs pour le conclure. Finalement, c’est O.G. Anunoby qui est devenu le héros.

Comment qualifier ce shoot au buzzer ? Miracle, chance ou détermination ? Sans doute un peu des trois. Alors qu’il restait 0.5 seconde à jouer, les Raptors avaient désespérément besoin d’un panier pour éviter une troisième défaite de suite contre Boston et ainsi se diriger vers une élimination rapide.

Pour trouver le meilleur shoot possible en si peu de temps, Nick Nurse avait deux systèmes en tête. Finalement, le coach a sorti de son chapeau une ancienne stratégie de Hubie Brown, qu’il avait trouvé dans un DVD de 2008.

Une erreur de communication entre Jayson Tatum et Daniel Theis

Le shoot de la gagne devait-il atterrir dans les mains d’O.G. Anunoby ? Pas vraiment. Le héros de la soirée a expliqué que ce tir était pour Pascal Siakam, quand Fred VanVleet assurait que le shoot était pour lui, confirmé par le passeur Kyle Lowry. Dès lors, pourquoi et comment le ballon a pu terminer dans les mains de l’ailier ?

Parce que Boston a flotté en défense, Jayson Tatum laissant O.G. Anunoby aller dans le coin opposé à la passe afin de gêner la course de Fred VanVleet dans sa zone. Sauf que Daniel Theis a également suivi l’arrière des Raptors et que Jaylen Brown s’est donc retrouvé à gérer deux joueurs. Malgré son effort et sa détente, c’était trop tard.

« Ce sont toutes ces choses qui m’ont permis d’être ouvert », constate O.G. Anunoby. « Personne n’était affolé après le dunk de Daniel Theis. On était tous confiants pour cette dernière action. Il fallait l’exécuter et obtenir un bon tir. On était confiant : peu importe celui qui aurait la ballon, il pouvait le mettre. Le groupe a de la ressource. »

Pascal Siakam soulagé

Surtout que le dunk facile de Daniel Theis quelques instants auparavant aurait pu se transformer en coup de marteau sur la tête.

« On regarde le chronomètre, on voit le temps qu’il reste et on essaie d’avoir un bon shoot », explique Fred VanVleet sur l’état d’esprit des champions en titre après ce panier encaissé. « Le temps-mort a été rapide, la discussion sur l’action à venir très courte. Lowry a fait une sacrée passe et OG a mis le shoot. Il fallait y croire, on avait déjà connu des situations comme ça. Donc il n’y avait pas panique. »

S’il n’a pas marqué le panier de la gagne, Pascal Siakam était soulagé de voir son coéquipier inscrire ce shoot. Encore une fois loin de son meilleur niveau (16 points à 6/15 au shoot), la star de Toronto, concentrée sur Kemba Walker sur cette dernière attaque de Boston, avait oublié Daniel Theis dans son dos.

« J’étais déçu, car ce dunk, il était pour moi. J’étais en position et je ne pouvais pas le laisser ainsi. Je devais prendre une décision et je ne pouvais pas laisser le panier aussi ouvert… On avait encore une opportunité de revenir. C’était incroyable. OG, c’est mon gars. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *