Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.83LA 1.98Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le 5 juin 1977, un monstrueux Bill Walton mène Portland vers le titre NBA

Le pivot des Blazers avait rendu une copie monumentale face aux Sixers de Julius Erving, dans ce Game 6 des Finals : 20 points, 23 rebonds, 8 contres et 7 passes.

C’est le sommet de la « Blazermania » et de la courte domination de Bill Walton sur la NBA, qui sera conclue par son titre de MVP de la saison régulière en 1978. Le 5 juin 1977, Portland remporte le titre NBA grâce notamment à une performance monstrueuse de son pivot, face à Philadelphie.

Sa ligne de statistiques est tout simplement une des plus impressionnantes de l’histoire des Finals : 20 points, 23 rebonds, 8 contres et 7 passes. Pour trouver aussi bien, il faudra attendre 2001 avec Shaquille O’Neal (Game 2 contre les Sixers) et 28 points, 20 rebonds, 9 passes, 8 contres, puis Tim Duncan en 2003 (Game 6 contre les Nets), 21 points, 20 rebonds, 10 passes et 8 contres !

Mais si Bill Walton est énorme, il n’est pas seul et c’est bien là où résidait la force des Blazers. Le pivot, excellent passeur, était au centre d’un collectif très équilibré.

« Le basket est un sport qui se joue à cinq. Les Blazers le pratiquent comme s’ils l’avaient inventé. Nous étions une équipe avec de grandes capacités en un-contre-un, mais Portland jouait comme un groupe, sans aucune tête qui dépasse »

Dans ce Game 6, Lionel Hollins inscrit notamment 20 points, Bob Gross 24 et Maurice Lucas 15. En face, Julius Erving est tout aussi fort que l’ancienne star de UCLA avec 40 points, mais « Dr. J » reste isolé.

« Le basket est un sport qui se joue à cinq », expliquera la star de Philadelphie. « Les Blazers le pratiquent comme s’ils l’avaient inventé. Nous étions une équipe avec de grandes capacités en un-contre-un, mais Portland jouait comme un groupe, sans aucune tête qui dépasse. Au final, le principe collectif l’emporte. »

Si bien qu’une fois le titre validé (109-107) après l’ultime tentative ratée de George McGinnis, c’est bien sûr Bill Walton qui fut élu MVP des Finals avec 18.5 points, 19 rebonds, 5.2 passes et 3.7 contres de moyenne.

Mais le pivot n’était pas le meilleur marqueur de son équipe dans ces Finals (Maurice Lucas compilait 19.7 points) et pas moins de quatre joueurs de Portland tournait à au moins 16 points par match (Maurice Lucas et Bill Walton bien sûr, mais aussi Bob Gross et Lionel Hollins).

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portland Trail Blazers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés