NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND
LAC1:00
BOS
CLE1:30
HOU
SAC2:00
MIL
ORL2:00
NOR
DET2:00
CHI
TOR2:00
PHO
MIN3:00
UTH
OKC3:00
GSW
MEM4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.92LA 1.82Pariez
  • BOS1.04CLE9.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La défense de Toronto éteint les étoiles

Après LeBron James et Kawhi Leonard, c’est Damian Lillard qui est tombé entre les griffes des Raptors. Le meneur des Blazers a réalisé sa plus mauvaise marque depuis trois ans et 230 matches !

Le 9 novembre 2016 et une rencontre contre les Clippers. Il faut remonter à cette date pour retrouver trace d’une performance à moins de 10 points de Damian Lillard.

Le meneur All-Star des Blazers était donc sur une série de 230 rencontres d’affilée à ce minimum. Il faut bien parler au passé puisqu’il s’est arrêté à 9 unités contre les Raptors, à 2/12 au shoot, et 0/5 à 3-pts.

Une contre-performance qui ne doit rien au hasard. Les champions 2019 ont parfaitement éteint le meneur en sortant une « boîte » (« Box and one »), comme ils l’avaient fait en Finals 2019 face à Stephen Curry. « C’est la quatrième équipe de suite qui vient me chercher sur tout terrain », confie le principal intéressé. « Ils ont fait une boîte. Je ne me souviens pas en avoir vu autant en NBA. J’ai affronté un mur. Même quand j’ai essayé de pénétrer, d’être agressif, il y avait quatre joueurs devant moi. La bonne action, la seule même, c’est de donner la balle. »

La performance collective des Raptors est remarquable puisque Damian Lillard tournait avant la rencontre à 32.5 points de moyenne à 50% de réussite. Elle vient s’ajouter à celles contre LeBron James (13 points à 5/15) puis Kawhi Leonard (12 points à 2/11). « L’attaque, ça va, ça vient, mais la défense est régulière », explique Fred VanVleet. « Ils essaient de défendre à fond du début à la fin », poursuit Nick Nurse. « Je ne parle que de ça : bien exécuter les consignes, être bien placés. Ils sont très bons pour ça. »

Même amputée, la défense reste efficace face aux All-Stars

Les superstars sont obligées, face à cette organisation, de très souvent lâcher la balle. La pression est constante sur ces dernières, et Toronto assume le choix de laisser des espaces aux autres joueurs. Il n’y a donc que deux choix pour le All-Star, balle en main : tenter un shoot compliqué ou faire tourner. Le tout, rappelons-le, sans deux excellents défenseurs que sont Kyle Lowry et Serge Ibaka, blessés.

Cinquième défense de la ligue, Toronto a également pu compter, face aux Blazers, sur un élément toujours précieux pour défendre, ou plutôt éviter de défendre : les rebonds offensifs. Alors que Serge Ibaka est absent et que ce n’est pas le secteur où la franchise brille le plus, Rondae Hollis-Jefferson en a pris huit à lui tout seul ! « Je ne pense pas en avoir jamais gobé autant », essaie-t-il se se souvenir. « Quatre ou cinq peut-être, mais là, je n’ai que trois rebonds défensifs, d’habitude on peut inverser les chiffres. »

Si bien que ce road trip qui s’annonçait compliqué avec les différentes absences est finalement plus que positif et il apporte des réponses au coach sur la profondeur de son effectif et le mental de ses troupes. Après la dernière étape à Dallas, Toronto en ressortira sans doute renforcé avant de rentrer au Canada pour la réception de Charlotte.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés