Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les blogs de la rédaction

Devin Booker et le débat sur les prises à deux pendant l’été

Par  — 

L’arrière des Suns estime que l’été doit être consacré au travail individuel et il ne veut pas de prises à deux lors des petites matches d’entraînement. Kevin Durant et Trae Young le défendent. Mais ils sont plutôt seuls…

« Bro’, on ne fait pas de prise à deux pendant l’intersaison (« open gym ») ». Cette phrase prononcée mardi par Devin Booker lors d’un pick-up game continue de faire polémique. Face à lui, Joakim Noah tel qu’on le connaît. Stoïque, l’ancien pivot des Bulls lui répond que son équipe fera des prises à deux. La star des Suns se défend en expliquant qu’il « subit cette merde toute l’année ». Noah ne bronche pas. Booker insiste : « Laissez-nous bosser notre jeu ». Imperturbable, Noah lui rétorque : « C’est ce qu’on fait ». Booker répète et Noah lui explique que « ça fait partie du jeu ».

Depuis mercredi, la vidéo a été vue des dizaines de milliers de fois, et deux camps s’opposent. Il y a ceux qui jugent, comme Booker, que l’été est consacré au travail individuel, et que les prises à deux n’ont pas leur place dans ce genre d’opposition. Parmi eux, on trouve Kevin Durant qui estime que les défenseurs devraient se forcer à bosser sur de l’individuelle, et qu’une prise à deux est un signe de faiblesse, qui se paie ensuite en saison régulière. Jeune vedette des Hawks, Trae Young estime lui aussi que les joueurs devraient pouvoir se concentrer sur le travail individuel.

https://twitter.com/TheTraeYoung/status/1164242285485338624

Gilbert Arenas : « Tu devrais te sentir insulté de ne pas être pris à deux »

Et puis il y a le camp adverse qui, comme Joakim Noah, estime que ça fait partie du jeu, que ce soit dans un vrai match ou une simple opposition entre potes. C’est Gilbert Arenas qui a le mieux résumé le sentiment général dans un post sur Instagram : « Si tu veux être All-Star, ton reproche est correct. Mais si tu veux être une superstar, tu dois accepter les prises à deux dans les pickup games. Tu devrais te sentir insulté de ne pas être pris à deux. » L’intervention d’Arenas réveille tout le monde.

Dwyane Wade le considère comme un « génie ». Nate Robinson valide les arguments. Matt Barnes et Carlos Boozer pensent que Booker doit changer d’état d’esprit. Earl Watson, ancien coach des Suns, valide aussi les propos d’Arenas. Quant à Jalen Rose, il ironise en expliquant qu’un pickup game, c’est l’équivalent des playoffs pour Booker…

Plus sérieusement, qu’en pense Devin Booker ? La star de Phoenix  a répondu, toujours sur Instagram, à Gilbert Arenas. Il explique d’abord que son père, ancien pro, l’a fait jouer face à des vétérans dès 14 ans, et qu’il s’est retrouvé à se faire laminer en un-contre-un, au point de ne pas être choisi ensuite pour jouer.

« Résultat : désormais, à chaque fois que je joue dans un pickup game, pour le reste de ma vie, ma mentalité est la suivante : « Manger » ou « Être mangé ». En match, si des équipes te prennent à deux, habituellement le bon geste c’est de passer la balle immédiatement, pour avoir un avantage de 4 contre 3. Ce qui ne veut pas dire que parfois je ne vais pas être agressif et shooter par-dessus. Mais faire le bon choix et faire confiance à ses coéquipiers, c’est un basket qui gagne. Je ne voulais pas passer mon sympathique mardi après-midi à faire des passes à cause de prises à deux, je peux le bosser avec mes potes chez moi. »

En proportion, il est le joueur qui subit le plus de prises à deux

Personnellement, je trouve que ses arguments ne se tiennent pas. Ce n’est pas avec des potes qu’il faut travailler ses passes pour sortir d’une prise à deux, mais bien avec des joueurs NBA expérimentés, capables de vite « sauter » sur le porteur du ballon et de couper les lignes de passe avec efficacité. Booker le dit lui-même, les prises à deux permettent de travailler la passe et de créer le surnombre. « Ça fait partie du jeu » pour reprendre les mots de Noah. Et c’est justement ce qu’on attend de Booker : améliorer ses passes et éviter de prendre des shoots forcés avec deux défenseurs sur le dos. Jouer le un-contre-un, il sait faire, et il n’hésite pas à partager sur les réseaux sociaux des actions personnelles de ses séances d’été. Prendre des tirs dans le corner aussi, et il fait partie des meilleurs shooteurs de la NBA. C’est justement pendant l’été qu’il devrait progresser sur d’autres aspects de son jeu comme la lecture des défenses et sur l’anticipation des prises à deux. D’autant qu’en proportion, c’est le joueur qui subit le plus de prises à deux, devant Damian Lillard et James Harden.

Dans la vidéo, il est piégé par deux défenseurs, mais aussi les lignes de touche. C’est la prise à deux parfaite, et si Booker les anticipait davantage, peut-être poserait-il davantage de problèmes aux défenseurs et qu’il en subirait du même coup un peu moins. D’ailleurs, et c’est un autre débat, ce n’est sans doute pas à lui de se retrouver dans le corner pour ce type de tir. Mais on laisse son nouveau coach, Monty Williams, trouver les meilleurs systèmes pour mettre en valeur son meilleur joueur.

+ d’articles de Fabrice Auclert :
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés