Présaison
NBA
Présaison
NBA
MIA
ATL1:30
MEM
CHA2:00
DAL
OKC2:30
PHO
DEN3:00
UTH
SAC3:00
LAL
GSW4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2019 : Brandon Clarke se verrait bien aux Suns

Né à Vancouver, l’ailier fort de Gonzaga a grandi à Phoenix, et il se verrait bien aux côtés de Deandre Ayton dans la raquette des Suns.

Quand on le voit jouer, on pense au Carlos Boozer de Duke. Un ailier-fort hyper tonique, et le Draft Combine a confirmé que Brandon Clarke était un phénomène athlétique.

Mesuré à 2m02, sans chaussures, le partenaire de Killian Tillie à Gonzaga affiche une détente de 1m03 ! Ce qui lui permet d’embrasser le cercle : « C’est là que je me suis rendu compte que je pouvais vraiment aller haut » dit-il à l’Arizona Republic.

Attendu en tant que « lottery pick », et sans doute avant son coéquipier Rui Hachimura, Brandon Clarke a rencontré plusieurs dirigeants au Draft Combine, dont ceux des Suns. Une franchise qui lui tient à coeur puisque ce Canadien, né à Vancouver, est arrivé à Phoenix à l’âge de trois ans avec sa famille.

Le joueur le plus adroit et le 3e contreur de la NCAA

« Je suis un éternel fan des Suns et ce serait cool de revenir chez moi. Peut-être que je vais planifier un essai avec eux » espère-t-il. « Si ça ne se fait pas, ce n’est pas grave mais j’aimerais faire un essai pour me donner une chance de jouer avec eux. »

Si les Suns auraient bien besoin d’un joueur comme lui pour épauler Deandre Ayton, on les voit mal le choisir avec leur 6e choix. En revanche, pourquoi pas avec leur 32e choix même si Brandon Clarke ne sera plus disponible depuis longtemps… « J’ai eu le sentiment qu’ils cherchaient des gars comme moi, et ce serait vraiment cool de jouer avec eux. On verra bien… »

Très à l’aise sur jeu rapide dans l’une des grosses écuries de la NCAA, Brandon Clarke a marqué les esprits cette saison, compilant 16.9 pts, 8.6 rbds et 3.2 cts de moyenne ! Le tout à 68.7% aux tirs, soit le meilleur pourcentage de toute la NBA.

« Je peux défendre sur les postes 1 à 5, mais je reconnais que j’aurais des difficultés face à certains pivots » poursuit-il. « Je travaille sur le tir à 3-points, et les shoots après un dribble. Je fais beaucoup de travail sur le jeu en isolation pour me donner les moyens de dépasser le gars qui défend sur moi. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phoenix Suns en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés