Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Tomas Satoransky : « Je serai en NBA l’an prochain, mais où ? »

Alors que ses dirigeants aimeraient bien le prolonger, le meneur tchèque répond aux questions de Basket USA sur une saison compliquée pour Washington.

Très solide à la mène depuis la blessure de John Wall, le Tchèque Tomas Satoransky a prouvé une nouvelle fois qu’il pouvait être un joueur intéressant dans une franchise des Wizards qui a vécu une saison difficile. Rencontré avant le match face aux Knicks, l’ancien du Barça revient sur la saison et parle de son avenir.

Tomas Satoransky, les Wizards sont sur le point de terminer l’une des saisons les plus compliquées depuis plusieurs années…

Oui, on a un peu tous hâte que la saison se termine. Ça a été une saison très éprouvante, très difficile à gérer et on est tous un peu épuisés par tous les hauts et bas que l’on a vécus depuis quelques mois. Ce n’est pas toujours facile à gérer, mais on doit regarder vers l’avenir et continuer à bosser pour la suite. On ne sait pas à quoi ressemblera le roster la saison prochaine, mais on doit se concentrer sur l’avenir. On va apprendre de cette saison, tous, d’un point de vue individuel et collectif. Apprendre et avancer, c’est la clé.

« L’impression de jouer pour une nouvelle équipe après chaque échange »

Les Wizards ont eu beaucoup de nouveaux joueurs, beaucoup de nouvelles têtes et ont subi beaucoup de changements durant la saison. Comment l’avez-vous vécu ?

Avec tous les changements que l’on a eus, j’avais l’impression de jouer pour une nouvelle équipe à chaque fois qu’un échange se produisait. Vous savez, ce n’est pas facile d’introduire de nouveaux joueurs dans les systèmes de jeu, ça prend beaucoup de temps. En plus au poste de meneur, c’est tout de même le chef d’orchestre de tout cela, donc on a plus de responsabilités et si on ne fait pas bien notre travail, tout le monde le verra en premier. J’ai dû m’ajuster et cela ne me dérange pas, mais j’ai dû passer des heures et des heures en salle vidéo et avec les nouveaux joueurs qui arrivaient pour leur transmettre le message et les aider à s’intégrer au plus vite.

Qu’avez-vous pensé de votre saison, de votre progression ?

Je pense avoir montré des choses. J’ai été titulaire durant une bonne partie de la saison et je pense que j’ai fait le travail. Je sens que j’ai progressé, et je sais que je vais revenir meilleur la saison prochaine. Être titulaire à la mène dans une équipe NBA n’est pas quelque chose de garanti, surtout lorsqu’on sait que tout va très vite dans cette ligue, mais je suis content de ce que j’ai montré cette saison. Je regarde vers l’avant et je suis enthousiaste à l’idée de ce qui va se passer dans les prochains mois.

Vous êtes en fin de contrat avec les Wizards…

Je ne suis pas inquiet car je sais que j’appartiens à cette ligue. Les Wizards ont déjà exprimé leur intérêt de me garder, mais je vais décider dans les prochaines semaines de quoi mon avenir sera fait. Ma femme et moi-même adorons la ville et je suis devenu père il y a peu, donc je dois prendre tout cela en considération. Je sais que je vais me mettre dans une très bonne situation et que tout va bien se passer, je ne m’inquiète vraiment pas pour cela. Je serai en NBA l’an prochain, mais où ? On verra bien…

Vous êtes l’un des Européens qui fait son trou, hors des projecteurs et des médias. Comment vivez-vous cette situation ?

C’est vrai que je ne suis pas le joueur européen qui est le plus suivi dans les médias, ou sur les réseaux sociaux mais c’est quelque chose qui me tient à cœur d’être meilleur de ce côté-là. Nous sommes dans un business où l’image est très importante, et je suis l’un des ambassadeurs de mon pays dans la meilleure ligue du monde, donc je me dois de faire tout mon possible pour promouvoir mon rôle et mon pays. Je suis proche de signer mon second contrat dans la ligue et je sais que je vais investir dans cela, dans le business et dans le développement de mon image.

L’été s’annonce très intense, avec également l’optique de disputer le Mondial avec votre équipe nationale…

C’est historique et ça va être vraiment énorme, j’ai hâte d’y être. On est tombé dans une poule costaude, avec les Américains, la Turquie et le Japon, mais je pense que l’on peut passer si l’on joue notre jeu et qu’on est tous en bonne santé. Je parle souvent avec les autres joueurs de l’équipe nationale et le staff, et tout le monde veut être là pour montrer au monde que notre pays est compétitif sur le parquet. Ça va être une super expérience, j’en suis sûr et certain.

Propos recueillis à New York

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés