NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIA
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.42BOS1.62Pariez
  • DEN3.1LOS1.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kemba Walker fier de ses jeunes coéquipiers

Alors que les Hornets sont encore en course pour les playoffs, ils restent sur quatre victoires grâce à Kemba Walker, mais aussi leurs jeunes, les vétérans ne jouant plus…

Voyant que les playoffs échappaient aux Hornets, James Borrego a changé de stratégie. Pour préparer l’avenir, le coach a ainsi responsabilisé ses jeunes joueurs, laissant sur le banc Tony Parker ou Michael Kidd-Gilchrist depuis plusieurs rencontres.

Cody Zeller touché au genou et Nicolas Batum malade, c’est donc avec la jeunesse de l’équipe que Kemba Walker a fait tomber les Spurs, pour décrocher une quatrième victoire de suite. Plus gros temps de jeu son équipe (42 minutes), le meneur est suivi de Dwayne Bacon (36 minutes), Miles Bridges (35 minutes), Frank Kaminsky (32 minutes), Marvin Williams (29 minutes), Willy Hernangomez (22 minutes) et Devonte’ Graham (22 minutes).

À part l’inusable Marvin Williams, il n’y a donc que des rookies, des sophomores ou des joueurs dans leur troisième année.

D’abord un moyen d’apporter de l’expérience aux jeunes

Si le pari de James Borrego consistait d’abord à faire prendre de l’expérience à ses jeunes joueurs, ces derniers répondent au défi. Face aux Spurs, Miles Bridges (10 points, 5 rebonds, 3 passes) a apporté toute son énergie, alors que Dwayne Bacon (24 points à 4/7 de loin) amenait son adresse extérieure. Certes, Kemba Walker doit toujours beaucoup en faire, mais la fraîcheur et l’insouciance de ce groupe sont un vrai plus. Comme en prolongation, alors qu’il était sur les rotules.

« Je ne voulais pas le ballon », plaisante-t-il, alors que Dwayne Bacon cherchait à le servir. « Il me regardait, genre : ‘Viens le chercher’. Et je le regardais en mode : ‘Non, je ne viendrai pas le prendre, vas-y’. Et il a rentré un énorme 3-points. »

Pas sûr que ce soit suffisant pour accrocher les playoffs car même si les Hornets ne sont qu’à deux victoires d’Orlando, 8e à l’Est, ils ont un calendrier très compliqué en approche en cette fin de saison, avec un « road trip » chez les Lakers, les Warriors, le Jazz et les Pelicans, avant de recevoir les Raptors…

Une confiance mutuelle avec Kemba Walker

Mais l’apport de la jeunesse est précieux, notamment grâce cette confiance qui s’est créée avec son leader, Kemba Walker.

« Quand on place un jeune avec des All-Stars, parfois, ça prend du temps de créer cette confiance », assure James Borrego. « Mais il y a eu une confiance immédiate, et je pense que les joueurs, et en particulier les jeunes, l’ont senti. Ils y répondent. »

Kemba Walker est ainsi fier de voir ces rookies et sophomores « jouer dur » et avec « beaucoup d’énergie ». Et ce sont donc les vétérans qui sont spectateurs en cette fin de saison à enjeu. Non utilisé depuis cinq matchs, Tony Parker n’a d’ailleurs pas parlé à la presse après le match, prenant directement l’avion avec les Spurs pour honorer Manu Ginobili.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charlotte Hornets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés