Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.72NEW2.03Pariez
  • CLE3.75NEW1.24Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Most Improved Player : D’Angelo Russell peut-il rafler la mise ?

Le trophée du joueur ayant le plus progressé semble promis à Pascal Siakam ou Buddy Hield, mais le meneur des Nets n’a pas encore dit son dernier mot.

« Je me fous des autres joueurs qui sont sur la liste. Je vais le gagner, croyez moi ! ». Dans l’euphorie de la victoire sans appel des Nets sur les Mavs la nuit dernière (127-88), D’Angelo Russell s’est exprimé sur ses chances de décrocher le titre individuel de MIP en fin de saison. Autant dire que l’ex-joueur des Lakers croit clairement en ses chances. « Je vais le gagner. Ecoutez bien et enregistrez le bien, je vais gagner », a-t-il répété.

« Tout est une question de mental »

Dans la meilleure saison de sa carrière avec 20.4 points et 6.8 passes décisives par match en moyenne (contre 15.5 points et 5.2 passes décisives la saison dernière), le meneur de Brooklyn va devoir réaliser une immense fin d’exercice pour rafler la mise au vu de la concurrence.

Interrogé sur la question, D’Angelo Russell a énuméré les raisons qui font de lui un candidat potentiel au joueur ayant le plus progressé de l’année. « Tout est une question de mental. Le jeu, la volonté de devenir un grand joueur, tout est mental, a-t-il déclaré. « Le régime, des trucs de ce genre, des choses que les gens ne voient pas. C’est quelque chose que j’ai dû apprendre quand je suis arrivé ici. J’avais l’habitude de jouer au basket et de laisser les choses venir à moi. Quand tu arrives dans cette ligue, tu sais que tu dois travailler dur et aller à la salle, mais il y a plus que ça. J’ai travaillé sur certains de ces aspects et je sais que je ne suis pas encore parfait. Mais je veux être un grand joueur et le mental joue beaucoup là-dessus. J’ai toujours été confiant, mais jamais à ce point auparavant durant ma carrière ».

Most Improved Leader

Plus que les stats, c’est dans le leadership, sa gestion d’une équipe en tant que meneur et sa prise de responsabilités dans le money-time qui font de lui un des éléments qui se seront révélés aux yeux du grand public cette saison, un an après sa blessure au genou. Autant d’éléments de progression qui peuvent faire naître quelques regrets chez la paire Magic Johnson – Rob Pelinka qui l’avait transféré en 2017.

« Je suis un leader », a-t-il ajouté, faisant écho aux propos de Magic Johnson après son départ de la Cité des Anges. « Je veux être dans ces situations et à présent, j’ai gagné davantage de crédibilité. Ce joueur qui est arrivé dans la ligue avec du sang glacé dans les veines, c’est ce que j’ai toujours été. C’est ce que je veux être et ça fait aussi partie de la progression mentale. Je n’avais pas le ballon dans les fins de match, parfois je ne jouais même pas. Donc de pouvoir y être aujourd’hui et faire ce que je fais, terminer les rencontres, ça fait du bien ».

Pascal Siakam, grand favori ?

Parmi les principaux prétendants au trophée, le nom de Pascal Siakam est celui qui revient avec le plus d’insistance. Le poste 4 camerounais s’est imposé au sein d’une équipe de Toronto encore en lice pour accrocher la première place à l’Ouest. Cette saison, il a pratiquement doublé sa ligne de stats (de 7.3 points et 5 rebonds en 2017-2018 à 16.3 points et 7 rebonds en moyenne par match cette saison), s’offrant même un beau carton à 44 points avant le All-Star Game.

« Evidemment, ça compterait beaucoup parce que le terme « progression » est ce qui me résume bien », avait-il lâché en décembre sur le sujet. « Je ne regarde pas ça, j’essaie juste de me concentrer sur mon jeu, de continuer à travailler pour atteindre le plus haut niveau possible ».

Toujours en lice pour accrocher une place en playoffs à l’Ouest avec Sacramento, Buddy Hield fait également partie des prétendants légitimes avec ses 21 unités en moyenne contre 13.5 la saison précédente et un exercice marqué par une adresse extérieure démoniaque (44.2% de réussite derrière l’arc sur 7.6 tentatives par match).

Il reste moins de 20 matchs à ces trois candidats pour confirmer leur progression, et éviter qu’un 4e larron comme Montrezl Harrell ou Nikola Vucevic ne les coiffent au poteau…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés